33 C
Tunisie
vendredi 18 septembre 2020
Accueil La UNE L’assainissement et la gestion des eaux usées en passe d’être franchisés

L’assainissement et la gestion des eaux usées en passe d’être franchisés

La Tunisie, par le truchement l’Office National de l’Assainissement (Onas), se propose de lancer un projet de gestion des eaux usées qui verra le secteur privé s’impliquer au service de la gestion des eaux usées dans plusieurs villes, rapporte le site Pumps Africa.

Le programme pilote de privatisation Onas déléguera la gestion des eaux usées dans plusieurs villes du pays d’Afrique du Nord pour en améliorer l’efficacité. Dans le cadre du programme pilote de privatisation, l’ Onas franchisera l’assainissement collectif dans le Grand Tunis et les gouvernorats de Gabès, Médenine, Sfax et Tataouine.

La franchise du Grand Tunis comprendra un réseau de collecte des eaux usées de 1 240 km desservant 231 000 usagers abonnés au réseau public. Le contrat verra l’exploitant potentiel reprendre la responsabilité de 52 stations de pompage et d’une station d’épuration de 40 000 m³ par jour.

La deuxième et la plus grande franchise de gestion des eaux usées des gouvernorats de Gabès, Médenine, Sfax et Tataouine comprendra 1 898 km de réseaux de collecte des eaux usées, 106 stations de pompage et 14 stations d’épuration d’une capacité cumulée de 137 000 m³ par jour et desservant plus de 167 000 abonnés.

Selon le quotidien La Presse, les deux contrats porteront sur les travaux de mise à niveau initiale et de gros entretien-renouvellement (GER) ainsi que l’exploitation et la maintenance des ouvrages.

Les franchisés seront tenus de définir et de réaliser tous les travaux de réhabilitation des installations sanitaires concédés, ainsi que les travaux complémentaires de désodorisation et de désinfection. Les travaux du MES seront entièrement financés par le gouvernement tunisien.

L’Onas gère 17 500 km de réseau de collecte des eaux usées connectés à 795 stations de pompage et 122 stations d’épuration en Tunisie.

Pollution par les nutriments et produits chimiques

D’autre part, la Tunisie, dans le cadre du programme pour la mer Méditerranée (programme Med ), a annoncé son intention de réhabiliter 10 stations d’épuration des eaux usées dans le pays afin de prévenir la pollution de la Méditerranée par les eaux usées.

Le programme, lancé en juin de cette année, couvre 10 pays riverains de la Méditerranée, dont la Tunisie, l’Égypte, le Maroc, le Liban, l’Albanie, l’Algérie, la Libye, la Bosnie-Herzégovine, le Monténégro et la Turquie.

MedProgramme vise à réduire la pollution par les nutriments et les produits chimiques dans la région méditerranéenne et à renforcer les capacités des populations touchées. Le Fonds pour l’environnement mondial (FEM) a alloué une subvention de 43 millions de dollars EU au programme.

La BAD et la BERD à la rescousse

Outre les grandes agglomérations et villes, un programme d’assainissement est destiné aux petites municipalités de moins de 10 mille habitants. La Banque africaine de développement (BAD) et la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) ont accepté de le financer à hauteur de 173 millions de dollars.

Les deux institutions entendent soutenir le gouvernement tunisien sur le projet d’assainissement visant à développer les infrastructures d’assainissement comprenant les réseaux primaires et secondaires, les réseaux de transfert, les stations de pompage et les usines de traitement des eaux dans 19 des 24 gouvernorats du pays.
Le financement consistera également en un renforcement des capacités et un soutien institutionnel touchant la vie de plus de 200 000 personnes dans les municipalités.

Selon la BAD, l’amélioration contribuera à réduire la pollution environnementale et les risques sanitaires associés au niveau actuel des services d’assainissement et augmentera également le volume des eaux usées traitées de 7,71 millions de mètres cubes par an avec une plus grande disponibilité d’eau utilisable dans la région.

Le financement de la BERD pour le projet s’élève à 77 millions de dollars EU et est subordonné à un soutien technique pour fournir à l’Office national de l’assainissement une assistance dans la conception d’un ensemble complet de mesures de soutien pour la mise en œuvre des décisions requises dans le cadre de l’action environnementale et sociale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

104,562FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,298SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles