Tags Posts tagged with "ONAS"

ONAS

par -

L’ARP a adopté en séance plénière, mercredi au Bardo, le Projet de loi portant approbation de l’accord relatif à la garantie de l’Etat pour le prêt complémentaire conclu le 30 Novembre 2016 entre l’office national de l’assainissement (ONAS) et la banque internationale pour la reconstruction et le développement (BIRD), avec 93 voix pour, 3 contre et 3 abstentions.
L’accord comporte un seul article qui prévoit la contribution au financement du projet Tunis Nord, d’une valeur estimée à 16 millions 200 mille euros.
Le coût global du projet, dont la durée de réalisation s’étale jusqu’à 2019, atteint 130 millions de dinars alors que le taux d’intérêt varie entre 0,4 et 0,5% pour une période de remboursement de 20 ans dont 5 ans de grâce.
Le prêt complémentaire concerne la réalisation d’une station de pompage d’une capacité de 2,7 m3/par seconde, et d’une station d’assainissement, en plus de la réalisation d’un réseau de transfert des eaux traitées de la décharge actuelle du canal du golfe, au bassin des eaux traitées, sur une longueur de 2,7 km, outre une aide technique à l’ONAS.
D’après l’exposé des motifs du projet, ce dernier va , aussi, permettre d’atténuer les effets négatifs du versement des eaux traitées des stations d’assainissement de Tunis Nord au niveau de la plage de Raoued en assurant le déversement de ces eaux, dans les eaux plus profondes en mer.

par -

Dix stations d’épuration et 89 stations de pompage de l’Office National de l’Assainissement (ONAS) vont être réhabilitées dans le cadre du programme de dépollution de la Méditerranée “DEPLOMED”, qui s’étend sur la période 2017-2025. Le programme prévoit également l’extension du réseau d’assainissement en Tunisie, de 1090 km et le renforcement des capacités de l’ONAS en matière d’amélioration, d’exploitation et d’entretien des ouvrages en plus de la maitrise des rejets industriels.
Le projet est cofinancé par l’Agence Française de Développement (AFD), la Banque européenne d’investissement (BEI) et L’Union Européenne (UE) moyennant un crédit d’ un montant 710 MD, remboursable sur 25 ans avec 7 ans de grâce, et un don de 20 MD.
Selon le ministre des Affaires Locales et de l’Environnement, Riadh Mouakher, qui assistait, jeudi, à Tunis, à une journée de lancement de DEPLOMED, le programme vise, principalement, à améliorer la qualité des eaux usées traitées dans le sens d’une conformité aux normes internationales et partant leur réutilisation, notamment, dans l’irrigation de l’agriculture. 40% des eaux usées traitées ne respectent pas les normes internationales, d’après lui.
Il a fait entendre, dans une déclaration à l’agence TAP, que la finalité est aussi de faire face aux effets des changements climatiques et au manque de précipitations à travers l’utilisation des eaux traitées. Il s’agit aussi de réduire les quantités d’eau polluées déversées dans la mer méditerranéenne, qui assure 30% du trafic maritime mondial.
Le projet sera réalisé sur deux phases, d’après Habib Omrane, PDG de l’ONAS. La première s’étend sur la période 2017-2021 et cible quatre villes et porte sur la reconstruction de la station de Sud Méliane à Ben Arous, qui déverse, actuellement, les eaux usées traitées dans Oued Méliane et dans la mer. Elle concerne également la reconstruction de la station d’épuration de Jedaida qui déverse ses eaux à Oued de Medjerda, de la station de Kélibia et 2 stations à Sousse Nord.
La deuxième qui se poursuivra de 2021 jusqu’à 2025, portera sur la réhabilitation et la reconstruction des stations d’épuration à Korba, Msaken, Monastir, Houmet Souk, Sidi Mehrez et Djerba Aghir.
Pour mémoire, l’AFD avait déjà accordé à l’ONAS des financements de 250 millions d’euros pour la réalisation de projets bénéficiant à environ 1 million d’habitants dans 900 quartiers.

par -

L’office national d’assainissement (ONAS) a procédé jeudi à la distribution de 64 nouveaux équipements sur les différents gouvernorats.
Il s’agit notamment de pompes thermiques d’une capacité de 500 mètres cubes par heure, des petits camions de curage spécialisés dans la maintenance des réseaux des médinas. La liste des équipements comporte en outre des camions destinés au curage des canaux des réseaux d’assainissement.
Au cours d’une cérémonie présidée par le ministre des affaires locales et de l’environnement Riadh Moakher, l’ONAS a inauguré une salle de contrôle et de gestion des équipements d’exploitation et un centre de dialogue avec les clients sous le nom ” pont “

par -

Les ouvriers de la direction régionale de l’office national de l’assainissement (ONAS) à Jendouba poursuivent une campagne d’entretien du réseau d’assainissement dans les différentes villes du gouvernorat de Jendouba afin de faciliter la gestion des eaux pluviales en cas de pluies diluviennes.
Le directeur d’exploitation à la direction régionale de Jendouba, Ryadh Albouchi a affirmé dans une déclaration au correspondant de la TAP dans la région que des efforts sont déployés afin d’assurer l’entretien nécessaire des stations de pompage et aménager les zones bleues dont le réseau d’assainissement ne peut pas assurer la gestion des eaux rapidement.
La direction régionale programme l’aménagement de quelque 10 km de canalisation dans les villes de Boussalem et Jendouba et compte parvenir à aménager le réseau long de 350 km dans les différentes villes du gouvernorat et entretenir les 45 stations de pompage.
Des ouvriers de la direction régionale d’assainissement, estiment que l’insuffisance au niveau du nombre des ouvriers et du matériel nécessaire empêchent l’achèvement des travaux d’aménagement du réseau dans les plus brefs délais.

par -
Des pluies diluviennes se sont abattues sur la région de Mateur

Le directeur régional de l’ONAS à Tunis, Mohamed Abid, a appelé, lors de son passage ce lundi 26 septembre 2016 sur Shems Fm, à la mise en place d’un organisme public chargé de l’évacuation de l’eau de pluie.

Mohamed Abid a par ailleurs précisé que l’État pourrait charger une des institutions déjà mises en place ou créer une institution propre à cet effet, faisant remarquer que cet organisme devra élaborer une stratégie et un programme en la matière.

par -

Un accord de partenariat été signé, jeudi, à Tunis entre l’Office national de l’assainissement (ONAS) et l’Association du développement et de l’environnement.
Cet accord, paraphé par le président directeur général de l’assainissement Habib Omrane et le président de l’association Hédi Knidiz, vise à mettre en place des systèmes innovants dans le domaine de la production propre et l’exploitation des énergies renouvelables.
L’association de développement et de l’environnement s’engage, en vertu de cet accord, à organiser des sessions de sensibilisation et de formation dans le domaine de la préservation de l’environnement et de la production propre ainsi que celui de l’économie en eau et en énergie, au profit des ouvriers et des gestionnaires des entreprises relevant de l’ONAS.
Il s’agit également d’organiser des sessions de sensibilisation et de formation en plus de visites de terrain, à l’intention d’élèves des écoles primaires et collèges, à quelques stations de traitement des eaux usées et entreprises industrielles. L’objectif est de prendre connaissance du système et des techniques de traitement des eaux usées.
L’association, selon cet accord, œuvre à concrétiser la pérennité des stations de l’assainissement et à la mise en place d’un programme relatif à la collecte des déchets inofensifs, en vue de leur recyclage et valorisation. Ce programme vise à faciliter l’opération de traitement des eaux usées et à améliorer la qualité des eaux traitées en vue de leur réexploitation.
Pour sa part l’ONAS s’est engagé à soutenir l’association de développement, en mettant à sa disposition les moyens logistiques pour l’organisation de visites de terrains, de sensibilisation et d’exploration de quelques stations de traitement des eaux usées au profit des écoles primaires, des collèges et lycées. Il s’agit, en outre, de contribuer à la fourniture des moyens pédagogiques et d’animation afin d’introduire des sessions de sensibilisation et de formation dans le cadre de l’activité de l’association en matière d’environnement.
L’office œuvrera à renforcer l’association en matière de création de projets dans le domaine de l’économie verte, dont la valorisation de l’environnement des stations d’assainissement. L’ONAS oeuvrera également en commun avec l’association pour la formation dans les spécialités technique et de services liées aux activités relevant de l’ONAS.
Habib Omrane a indiqué que l’ONAS a besoin de ce genre d’accords pour renforcer les efforts déployés visant à sensibiliser davantage le citoyen quant à sa contribution active dans la protection de son environnement, soulignant que ce partenariat s’inscrit dans le cadre du processus de coopération du ministère des affaires locales et de l’environnement en vue d’une meilleure conjugaison des efforts des secteurs public et privé dans l’intérêt général.
L’association du développement et de l’environnement a été créée en juin 2010. Elle œuvre à ancrer la culture environnementale, à concrétiser le concept de l’action volontariste, à inciter les promoteurs à s’ouvrir sur le modèle de l’économie verte et à tisser des relations avec les entreprises publiques et privées et toutes les associations y afférent.

par -

31 contrats ciblant “une qualité de services conforme aux normes internationales, un suivi permanent de l’exploitation des ouvrages d’assainissement et une meilleure maîtrise de la réalisation des projets, pour assurer le respect des délais et engagements”, ont été signés, mardi, à Tunis, entre la direction générale de l’ONAS et ses unités régionales.
Meriem Ben Arfa, chef de division de la Direction de contrôle de gestion à l’Office national de l’assainissement a précisé que ces contrats, basés sur le principe de la gestion par objectifs (GPO), s’inscrivent dans le cadre de la vision stratégique de l’ONAS, à l’horizon 2020.
«Cet instrument de pilotage par objectifs, constitue une excellente méthode d’évaluation du rendement et facilite la prise de décision au moment opportun. L’ONAS a mis en place un outil de planification et de contrôle pour pallier aux lacunes constatées aux niveaux des prestations de services et du système de traitement des eaux usées», a t-elle ajouté.
De son coté, Habib Omrane, PDG de l’ONAS a fait savoir que le contrat de GPO sera évalué chaque trimestre, pour comparer le niveau d’avancement par rapport aux objectifs tracésessentiellement, au niveau de la maintenance des réseaux des eaux usées, des équipements et des stations de pompage.
Le contrat de GPO comporte un ensemble d’objectifs quantitatifs et qualitatifs dans toutes les activités de l’ONAS: le curage des réseaux d’assainissement, l’épuration, le suivi de la réalisation des projets, la maintenance, la gestion des ressources humaines, les achats et le stockage.

TAP

Reseaux Sociaux

PRESSE LOCALE

INTERVIEW

Elle, c’est une spécialiste du transport, un secteur où elle a fait presque toute sa carrière, qu’elle connaît, de la voiture particulière à l’avion,...

AFRIQUE

Dans le cadre de la lutte antiterroriste et suite à une opération de fouille et de ratissage, un détachement de l'Armée nationale populaire a...

SPORT