AccueilAfriqueLe Gabon salué par Moody's pour la gestion de ses dettes

Le Gabon salué par Moody’s pour la gestion de ses dettes

Le Gabon a été salué par Moody’s pour la gestion de sa dette. Dans sa note d’analyse sur le pays publiée le 7 juillet 2020 et dont l’Agence Ecofin a eu une copie, l’agence américaine de notation fait remarquer que les arriérés du gouvernement gabonais envers les créanciers extérieurs et qui datent de 2016 ont été complètement apurés vers la fin du mois d’avril 2019. Le délai de 2017 initialement prévu n’a pas été respecté.

- Publicité-

Cela s’explique en partie par une faible structure de l’administration des finances et une lenteur dans les décaissements attendus de la part de la Banque mondiale. « Le gouvernement a pris des mesures importantes pour résoudre le problème sous-jacent de la gestion de la trésorerie. En conséquence, nous pensons que les autorités sont mieux placées que par le passé pour résister à l’environnement actuel », a expliqué Moody’s dans son analyse.

Le Gabon a activé deux principales réformes pour mieux gérer ses arriérés de dette. Premièrement, toutes les ressources du gouvernement ont été consolidées dans un compte unique du Trésor logé à la Banque centrale. Cela a donné au gouvernement une vue globale de sa trésorerie et un meilleur contrôle des sorties d’argent.

La deuxième réforme opérée a été de placer le bureau de gestion de la dette sous la supervision des ministères du Budget et de l’Economie. Cela a aidé à résoudre les problèmes de coordination qui existaient entre les ministères et avaient contribué à retarder l’apurement des arriérés de dette extérieure.

Si le pays pétrolier a bien géré ses arriérés de paiement, la qualité de son endettement s’est profondément détériorée. A fin 2019, la dette publique gabonaise représentait 59 % de son produit intérieur brut (PIB). On est loin des 34% de 2014. Dans le même temps, le niveau de la dette publique à fin 2019 représentait 3 fois les ressources de l’Etat contre un poids de seulement 114% six ans auparavant, détaille Ecofin.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,723FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,474SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles