AccueilActualitésLe ministre 'jusqu'au-boutiste', comme les profs !

Le ministre ‘jusqu’au-boutiste’, comme les profs !

Etant donné que son ultimatum est tombé à plat – il était fixé au 12 mars 2018 – le ministre de l’Education nationale, Hatem Ben Salem, qui a carte blanche pour gérer l’épineux dossier des notes confisquées par les enseignants du secondaire, a décidé de monter en gamme pour contraindre les profs à lâcher le morceau. En effet celui que Sami Tahri, secrétaire général de l’UGTT, accuse de tyranniser ses troupes a fait savoir, dans un point de presse mercredi 21 mars 2018, qu’il est prêt à aller jusqu’au «gel des salaires des enseignants » pour obtenir gain de cause sur Lassad Yacoubi et compagnie.

- Publicité-

Ben Salem a rappelé les conclusions du Conseil ministériel, qui a eu lieu dans la même journée à la Kasbah : « le ministre de l’Education prendra toutes les mesures organisationnelles, légales et administratives appropriées pour en finir avec la rétention des notes par la Fédération générale de l’enseignement« , pour stopper ce qui est qualifié de « déstabilisation inadmissible du système éducatif».
Ce à quoi le secrétaire général adjoint de la Fédération générale de l’enseignement, Morched Driss, a rétorqué, sur Diwan FM, que «les menaces du ministre de l’Education sont une mesure punitive et une politique de fuite en avant», avant d’ajouter : «la Fédération s’en tient aux décisions de la commission administrative en continuant de confisquer les notes et maintient la grève prévue le 28 mars».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,455SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles