AccueilActualitésLe 'Non, mais...' de Saïda Garrache pour la révision de la Constitution

Le ‘Non, mais…’ de Saïda Garrache pour la révision de la Constitution

La porte-parole de la présidence de la République, Saïda Garrache, est revenue ce mardi 20 mars 2018, sur Shems FM, sur l’allocution de Béji Caïd Essebsi au Palais de Carthage, pour marquer le 62ème anniversaire de l’indépendance de la Tunisie.
Elle a affirmé que le chef de l’Etat n’a pas suggéré un changement de régime politique, ni une révision de la Constitution, comme le redoutaient les leaders du Front populaire, ce qui les as poussés à bouder l’invitation de la présidence de la République. «Béji Caïd Essebsi a été élu sur la base de la Constitution de 2014, ne vous attendez pas à ce qu’il la change !» a affirmé Garrache.

- Publicité-

Elle a déclaré, en direction du Front populaire : Ses dirigeants « sont mes amis, mais ils doivent changer d’attitude, ils ne respectent pas les symboles de l’Etat tunisien. Ce n’est pas la première fois qu’ils boycottent les festivités nationales», a-t-elle ajouté.

Toutefois Garrache n’a pas complètement fermé la porte à une révision éventuelle du texte fondamental, elle la juge simplement prématurée. On peut donc émettre l’hypothèse que BCE a lancé ce mardi un ballon d’essai, qu’il laissera courir et faire son effet dans les esprits jusqu’en 2019, date à laquelle il sera légalement possible de toucher à certaines dispositions de la Constitution qui avaient été verrouillées pour 5 ans. Wait and see

Par contre elle a été catégorique pour le remaniement ministériel : Ce n’est pas une priorité, il faut plutôt s’attaquer aux difficultés sociales et économiques du pays, selon elle.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,683FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,457SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles