Le paradoxe marocain : Les créations d’entreprises s’envolent malgré les freins

Le paradoxe marocain : Les créations d’entreprises s’envolent malgré les freins

par -

L’Office marocain de la propriété industrielle et commerciale a fait ses comptes : Entre janvier et juin 2018, plus de 46.500 entreprises ont vu le jour. Le tendance est à la hausse, fortement, +13,4% en comparaison avec la même période l’an dernier. Tanger dame le pion aux autres régions, avec une évolution de 60% des créations d’entreprises, rapporte Médias24

Certes le contexte national n’est pas des plus reluisants, avec des Centres régionaux d’investissements plombés et dont on attend toujours la réforme, avec des opérateurs économiques qui se plaignent de moult entraves, etc… En dépit de ces facteurs handicapants, on continue de monter des boîtes dans le royaume, et beaucoup.
A noter que la région de Casablanca-Settat est leader avec 10.807 créations contre 10.211 au premier semestre 2017. Mais la palme de la dynamique revient à Tanger-Tétouan-Al Hoceima, avec 9.021 entreprises créées contre 5.651 à fin juin de l’an dernier, soit une progression de 60%. Rabat-Salé-Kénitra arrive en 3ème position avec 5.500 (contre 5.328 en 2017), Marrakech-Safi est 4ème avec 4.170 (contre 3.901 l’an dernier) et l’Oriental ferme le Top 5 avec 4.102 (contre 3.672 en 2017).

Signalons que plus de 41% de ces nouvelles entreprises s’activent dans le commerce, 18% dans le BTP et les activités immobilières, 17% dans les services divers, 7,4% dans les transports et 6,8% dans l’industrie.

Autre donnée intéressante : Les faillites d’entreprises, en net recul, – 12,5% par rapport à la même période en 2017. Au total 3.204 entreprises ont disparu au premier semestre 2018. Idem pour les radiations, en net repli également, -14,3%, 2.549 entreprises exactement…

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire