Les obligations en crypto-monnaie ne sont pas à l’ordre du jour, dixit...

Les obligations en crypto-monnaie ne sont pas à l’ordre du jour, dixit El Abassi

par -

Dans le cadre de la coopération régionale et internationale pour bâtir une nouvelle économie inclusive dans la région MENA, la BCT a organisé conjointement avec la Banque Mondiale un Atelier de travail régional de haut niveau le 23 avril 2019 à Tunis, sous le thème « Paiements digitaux et nouvelle économie » avec la participation de Gouverneurs de Banques Centrales, d’experts et de Fintech du continent africain. Ont également pris part à cet évènement M. Férid BELHAJ, Vice-président du Groupe de la Banque Mondiale pour la région MENA et M. Anouar MAAROUF, Ministre des Technologies d’Information et de l’Economie Numérique.

A l’ouverture de cet évènement, M. Marouane El Abassi a rappelé que la BCT est consciente du potentiel des services financiers digitaux à promouvoir l’inclusion financière, le De-cashing et le développement socio-économique. L’institut d’émission est aussi préoccupé par les risques inhérents à l’utilisation de la nouvelle technologie dans l’industrie bancaire et financière. Dans ce cadre, plusieurs initiatives ont été mises en œuvre sur les plans réglementaire, institutionnel et opérationnel. En guise de proposition, M. Le Gouverneur a insisté sur la nécessité de renforcer davantage la coopération régionale à travers l’élaboration d’un agenda commun de promotion des paiements digitaux pour booster l’inclusion financière, avec comme initiative concrète l’implémentation d’une plateforme digitale de paiements transfrontaliers. Au cours de cet évènement, des expériences réussies de solutions innovantes offertes par des Fintech et des établissements de paiement ont été présentées en mettant en exergue les opportunités et les risques inhérents aux paiements digitaux.

Cet évènement a été également une occasion pour convenir sur les facteurs clés de succès du développement des paiements digitaux, notamment la régulation proactive et propice à l’innovation, la tarification incitative des services de paiement, l’interopérabilité des plateformes, l’éducation financière et la mise en place d’une stratégie de cyber-sécurité. En ce qui concerne les crypto-monnaies M. Le Gouverneur a affirmé que la BCT suit de près les évolutions en la matière et demeure vigilante par rapport aux risques inhérents. Dans le même contexte, M. El Abassi a réfuté aucune intention de la BCT pour l’émission d’obligations sous forme de crypto-monnaie : ” ce n’est pas à l’ordre du jour”, a-t-il précisé. M le Gouverneur a clôturé cet atelier en saluant la détermination et l’engagement des cinq banques centrales maghrébines dans la mise en œuvre du plan d’action fixé en novembre 2018 à l’occasion de la tenue de la 8ème session du Conseil des Gouverneurs des Banques Centrales des pays de l’Union du Maghreb Arabe dont les travaux liés aux volets de la Fintech et l’inclusion financière ont déjà démarré en mars dernier.

Communiqué

 

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire