Les prix des voitures populaires baisseront du tiers à 20 mille...

Les prix des voitures populaires baisseront du tiers à 20 mille dinars, annonce Chahed

par -

Le chef du gouvernement Youssef Chahed a annoncé, vendredi, que le gouvernement compte abaisser les prix des voitures populaires de 30 à 20 mille dinars.

Intervenant au cours d’une conférence nationale sur les orientations économiques et sociales du projet de la loi des finances (PLF) pour l’exercice 2019, Chahed a ajouté que la LF pour l’exercice 2019, comportera des mesures permettant de réduire les prix des voitures populaires au profit des familles à moyen revenu.

Il a, par ailleurs, passé en revue les mesures et décisions introduites au PLF 2019 concernant les entreprises et l’incitation à l’initiative privée ainsi que les mesures à caractère social favorisant le renforcement du pouvoir d’achat du citoyen. Il s’est engagé à préserver, au cours de la prochaine période, le pouvoir d’achat du citoyen et les catégories à moyen catégories.

Il a reconnu, dans ce cadre, que les mesures adoptées par les lois des finances 2017 et 2018 ont eu un impact sur l’inflation et le pouvoir d’achat, ajoutant que ces mesures étaient nécessaires pour préserver les grands équilibres de l’économie et réduire le déficit public.

Chahed a annoncé, par ailleurs, l’augmentation de 150 Millions de Dinars (MD) des montants alloués au Fonds National de l’Emploi (FNE) afin d’améliorer et élargir le domaine d’intervention de l’Etat dans la politique de l’emploi.

Au sujet de l’incitation des jeunes à l’initiative privée et à la création de projets, il a fait savoir que l’Etat assurera le financement propre auquel il consacrera une enveloppe de 50 MD.

Le chef du gouvernement a évoqué la réussite de l’organisation des élections municipales et la mise en place des conseils municipaux, relevant la faiblesse de l’encadrement dans les municipalités avec une moyenne de 11% pour les agents techniques et 1,7% s’agissant des techniciens. Il a ainsi décidé de porter ce taux à 15,5% au cours des trois prochaines années.

Le ministère des Affaires locales et de l’environnement a, pour ce faire, mis en place un programme visant à réaliser cet objectif qui permettra de mettre à la disposition des municipalités des agents spécialisés dans plusieurs disciplines (informatique, ingénierie, architecture, environnement et finances) pour la période 2019/2022.

Le programme prend en charge la majeure partie des dépenses. Il prévoit également de faciliter l’opération de transfert des agents de la fonction publique aux administrations centrales et régionales ainsi qu’aux municipalités en leur accordant des incitations importantes atteignant 50% du salaire pris en charge par le même programme. Le programme prévoit également la création d’une bourse d’emplois en ligne qui permettra aux municipalités d’inscrire leurs besoins et les conditions pour y répondre.

Evoquant le volet régional au cours d’une conférence à laquelle ont participé des dizaines de présidents directeurs généraux et directeurs généraux ainsi que des présidents des conseils municipaux, outre des représentants de partis politiques, le chef du gouvernement a décidé de doubler les enveloppes consacrées au programme du développement régional (sans pour autant donner des précisions sur le montant), en plus de la mise en place, en 2019, de la banque des régions.

Cette banque, a précisé Chahed, jouera un rôle de premier plan dans l’appui au développement régional en renforçant l’investissement dans les régions de l’intérieur et en boostant l’initiative économique, à travers la mise en place d’un mode de financement répondant aux spécificités de l’investissement dans ces régions.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire