Les séniors, une « richesse inexploitée ». Le gouvernement veut les remettre...

Les séniors, une « richesse inexploitée ». Le gouvernement veut les remettre en selle !

par -

Un vif regain d’intérêt est en train d’être manifesté à l’égard des retraités. Le gouvernement, depuis peu à leurs petits soins, enchaîne les initiatives qui répondent à leurs attentes. La conférence intitulée ” Les seniors: des compétences au profit de la patrie” a été pour lui l’opportunité de faire amende honorable et réparer la série d’impairs et de méprises dont cette catégorie de citoyens a été la victime.

Le ministre des Affaires sociales, Mohamed Trabelsi, a, d’ailleurs reconnu à African Manager en marge de la conférence que « les seniors sont des compétences oubliées, qui constituent une richesse inexploitée en Tunisie ». « Garder en l’état cette situation est inadmissible, il faut concevoir une stratégie nationale, amender les législations, et mettre en place des motivations pour les retraités afin que la société et l’Etat puissent profiter de l’expérience des séniors” a-t-il ajouté.

Naziha Laabidi, ministre de la femme, de la famille et de l’enfance a indiqué, pour sa part, qu’il est impératif de valoriser l’apport des personnes retraitées et de leur donner l’opportunité de mettre en valeur leurs expériences et leurs compétences.

Elle a confié à African Manager qu’un programme de préparation à la retraite sera élaboré par son département afin de fournir une assistance sociale et psychologique aux personnes qui se préparent à faire valoir leur droit à la retraite.

Bientôt un nouveau code de protection des séniors

” Un code de la protection des personnes âgées, similaire à celui de l’enfance sera élaboré prochainement, des délégués à la protection des personnes âgées seront également déployés pour mieux protéger cette catégorie” a affirmé la ministre qui a annoncé que ” pour la première fois en Tunisie, un nouveau code de protection des séniors verra le jour et sera présenté bientôt au conseil des ministres avant de le soumettre au parlement”.

Dans une déclaration à l’agence TAP en marge de la conférence nationale organisée mardi à Tunis sur l’avenir des retraités, la ministre a signalé que le nouveau code comportera de nouvelles mesures importantes en faveur des séniors et des retraités.

S’exprimant lors de la conférence, le chef du gouvernement Youssef Chahed avait signalé qu’un conseil des ministres se tiendra dans les prochains jours et annoncera de nouvelles décisions visant à améliorer les conditions de vie des retraités.

Création d’une « carte de Sénior »

Dans ce contexte, Imen Becheikh, directrice de la protection des séniors au ministère de la femme, de la famille, de l’enfance et des séniors a précisé à l’agence TAP que les décisions qui seront annoncées à l’issue du conseil des ministres émanent du projet du code de protection des séniors.

Elle a ajouté que le nouveau code propose la garantie du droit des séniors à la poursuite de leur travail après la retraite dans un cadre organisé outre l’octroi d’une carte de Sénior pour profiter de certains avantages ainsi que la création du poste de délégué de protection des séniors.

La responsable a fait remarquer que le délégué de protection des séniors sera chargé de protéger les séniors de tous les risques et dangers auxquels ils sont exposés, ce qui n’a pas été mentionné dans la loi n114 sur la protection des personnes âgées de 1994.

Imen Becheikh a précisé que les mutations sociales et la prolifération du phénomène de violence dans la société exigent aujourd’hui la création du poste de délégué de protection des séniors pour lutter contre toute forme de violence à leur égard.

A noter que le secrétaire général adjoint de l’Union générale tunisienne du travail Abdelkrim Jrad avait exprimé son rejet de l’organisation du travail des retraités telle que proposée dans le nouveau code, dont l’élaboration a commencé depuis 2017, estimant que cela affectera l’emploi des jeunes.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire