AccueilActualitésLes zones de développement régional intéressent les investisseurs

Les zones de développement régional intéressent les investisseurs

Les investissements déclarés dans les zones de développement régional représentent 49,5% du volume global des investissements déclarés au cours des huit premiers mois de l’année 2018, contre 44,5% en 2017.
Le nombre de projets a régressé de 14,2% pour atteindre 687 projets contre 801 en 2017, contrairement aux investissements déclarés qui ont évolué de 15,6% pour s’établir à 1246,2 millions de dinars (MD), selon les données du ministère de l’Industrie et des Petites et Moyennes entreprises.

- Publicité-

L’évolution enregistrée dans ces zones est imputable à la croissance des investissements injectés dans le gouvernorat de Sidi Bouzid, qui ont atteint 171,7 MD contre 99,5 MD au cours des huit premiers mois de l’année dernière, soit une hausse de 72,6%, suite à l’autorisation de créer une unité industrielle de produits isolants et de lutte contre les fortes températures pour une enveloppe de 82,1 MD, outre l’extension du centre de collecte du lait et de production de fromages d’une valeur de 55 MD.

Dans le gouvernorat de Gfasa les investissements déclarés se sont élevés à 55,7 MD pendant les huit premiers mois 2018 contre 36,9 MD au cours de la même période de l’année précédente, grâce à la permission de création d’une marbrerie pour un montant de 6,5 MD.

Egalement à Zaghouan, les investissements déclarés s’inscrivent sur la courbe ascendante avec un taux de croissance de 73,3% grâce à la déclaration de la création d’une unité d’emballage et de conditionnement (40,5 MD), ainsi qu’une unité de production de béton armé d’une valeur de 10 MD et d’une unité de fabrication des câbles d’un montant de 8,8 MD.

Il en est de même à Sfax où les investissements se sont établis à 133,8 MD au cours des huit premiers mois de 2018 contre 62,5 MD au cours de la même période de 2016, à la faveur de l’intention d’extension de l’unité de production des cartons ainsi que l’unité de l’emballage et du conditionnement qui coûtent respectivement 15 MD et 10MD.

Les investissements déclarés dans le gouvernorat de Béja ont grimpé de 43,5% grâce à la création d’une imprimerie sur métal et d’une unité de fabrication de papiers. Même chose pour ce qui est du gouvernorat de Médenine où les investissements déclarés ont atteint 71MD au cours des huit premiers mois de l’année 2018, contre 23,5 MD en 2017.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,452SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles