AccueilMondeL'étrange cargaison du fils du président équato-guinéen, chopée au Brésil

L’étrange cargaison du fils du président équato-guinéen, chopée au Brésil

Un après sa condamnation en France (trois ans de prison avec sursis), pour blanchiment d’argent, le flamboyant fils du président de la Guinée équatoriale refait encore parler lui… pour ses excès, une fois de plus. Samedi 15 septembre 2018, Teodorin Obiang Mangue Nguema a eu maille à partir avec la douane brésilienne à cause des 16 millions de dollars en espèces et en bijoux qu’il transportait dans ses bagages et voulait les faire passer comme n’importe quelle valise bourrée d’effets personnels. Il y avait tout de même près de 1,5 million de dollars en espèces planqués dans une valise et des montres de luxe estimées à 15 millions de dollars dans une autre, rapporte l’AFP.

- Publicité-

Au regard de son patrimoine, qui avait été déballé en France lors de son procès en France, c’est une broutille : 10 millions d’euros (M€) de bijoux, des œuvres d’art estimées à 15 M€, un parc automobile «hors du commun» et un palace de 4 000 m2 avec hammam et discothèque. Teodorin Obiang, vice-président d’un Etat aux sous-sols gorgés de pétrole et qui va manifestement succéder à papa, Teodoro Obiang Nguema Mbasogo (qui règne depuis 38 ans), a débarqué au Brésil, aux abords de Sao Paulo, dans un avion privé, avec une délégation de 11 personnes. Mais il n’était pas là pour une visite officielle. Ayant une immunité diplomatique, il est passé sans encombres et attendait dans un véhicule stationné aux abords de l’aéroport ? Par contre ceux qui l’accompagnaient n’avaient pas de document officiel, leurs bagages ont donc été fouillés par les douaniers, qui ont découvert cette étrange cargaison.

Certes c’est pas comme si Teodoro Obiang transportait de la drogue, mais la législation locale interdit qu’on fasse entrer dans le pays plus de 10 000 réais (environ 2 400 dollars). Selon une source diplomatique équato-guinéenne reprise par le journal « Estado de Sao Paulo », Obiang aurait amené tout cet argent pour des soins qu’il devait subir à Sao Paulo. Quant aux montres, elles seraient tout ce qu’il y a de plus « personnel« , puisque ses initiales y étaient gravées. A noter que le fils du président équato-guinéen est un habitué du pays…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,572SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles