14 C
Tunisie
lundi 18 janvier 2021
Accueil La UNE LFC 2020 : Le compteur remis à zéro

LFC 2020 : Le compteur remis à zéro

La Tunisie va réduire son déficit budgétaire prévu pour 2020 à 11,4 % du PIB dans son projet de loi de finances complémentaire e contre 14 % précédemment, selon un document gouvernemental consulté  par Reuters samedi.

- Publicité-

On y voit l’aboutissement de pressions conjuguées exercées par l’Assemblée des représentants du peuple et la Banque centrale de Tunisie pour amener le gouvernement à revoir sa copie, dont le draft  prévoit ainsi un financement supplémentaire d’environ 8,1 milliards de dinars contre environ 12 milliards précédemment.

Le gouvernement a demandé à la BCT d’acheter des bons du Trésor pour aider à financer le déficit. Le gouverneur de l’Institut d’émission avait averti que la BCT pourrait financer le déficit jusqu’à l’équivalent de 3 % du produit intérieur brut (PIB), mais qu’elle aurait besoin de l’approbation du Parlement pour acheter des obligations. « Il semble que l’intervention de la BCT demeure toujours nécessaire, ce qui impose de trouver une couverture légale à cette intervention », a-t-il écrit dans  une correspondance adressée, vendredi, au président de l’ARP, deux jours après l’adoption de la nouvelle version du projet de la LFC par la commission des finances, de la planification et de développement (avec 11 voix pour et une voix contre).

Réitérant que son institution tient à soutenir le gouvernement pour faire face aux répercussions sans précédent de la pandémie du Covid-19, le patron de la banque des banques gouverneur a pris soin d’u=indiquer que le financement du déficit budgétaire par l’achat de bons du Trésor assimilables (BTA), à long terme, dans le cadre des opérations du marché ouvert, « sera en contradiction avec le cadre opérationnel et stratégique de la politique monétaire ». « Ces opérations relatives à l’achat de BTA à long terme, s’inscrivent dans le cadre de la réalisation des objectifs de la politique monétaire et le rétablissement des équilibres sur le marché monétaire. Avec l’achat de ces BTA, le montant dû à la BCT, dans le cadre du marché ouvert, passera à 6,4 milliards de dinars, contre 3,6 milliards de dinars, actuellement, ce qui représente plus de 60% de l’ensemble des opérations de la politique monétaire et 18% du budget de la banque centrale, limitant, ainsi, l’efficacité de la politique monétaire en termes de maintien de la stabilité des prix ».

Un refus en accord la Loi du 25 avril 2016

Il est à noter, en effet,  que la Loi n° 35 pour l’année 2016 du 25 avril 2016, fixant le statut de la Banque centrale de Tunisie, interdit le financement direct du trésor par la BCT. Abassi a conclu que le financement du déficit budgétaire nécessite dans tous les cas, une autorisation législative spéciale et exceptionnelle de la part de l’ARP, afin que son intervention s’adapte à son cadre législatif et aux principes de la bonne gouvernance. L’accent a été, au demeurant, mis sur l’aspect exceptionnel de cette autorisation, étant donné que le financement direct et continu du trésor par la Banque pour combler le déficit budgétaire, est de nature à écorcher l’image du pays auprès des institutions financières, des agences de notation et des investisseurs.

Le président de la Commission parlementaire des Finances, de la planification et du développement, Haykel Mekki a confirmé que  » la BCT refuse de financer le déficit du budget complémentaire pour 2020, sans une autorisation explicite, à travers un texte de loi émanant du parlement « . Et d’ajouter dans une déclaration à l’agence TAP, que  » la commission des finances a adopté le PLFC 2020, en se basant sur les déclarations du ministre des Finances, Ali kooli, lequel a affirmé être parvenu à un accord avec la BCT pour financer le déficit budgétaire « . Mekki a critiqué ce qu’il a qualifié de  » tromperie  » de la part du gouvernement, considérant que « le gouvernement de Mechichi ne s’est pas accordé avec la BCT, concernant le financement du budget ». Il a estimé que le parlement se trouve ainsi, dans une situation embarrassante qui le pousse à donner à la BCT, l’autorisation qu’elle demande, tout en assumant les répercussions de ce pas, sur la parité du dinar et l’évolution de l’inflation, bien que  » le gouvernement est le seul responsable du budget et qu’il doit de ce fait, trouver des solutions « .

La demande de la BCT mise sous le boisseau

Le groupe parlementaire démocratique a soumis, le 3 novembre 2020, une initiative législative d’amendement de l’article 25, de la Loi n° 2016-35 du 25 avril 2016, portant fixation du statut de la Banque centrale de Tunisie, afin d’autoriser la BCT à financer le budget à un taux déterminé et limité dans la durée. Le bloc a, par ailleurs, demandé d’accélérer l’examen de cette proposition, la justifiant par la crise économique et sociale grandissante que traverse le pays, et le grand volume d’endettement inscrit dans le cadre des projets de LFC 2020 et de LF 2021.

Commentant cette initiative, l’universitaire et économiste Ridha Chkondali a estimé qu’il est nécessaire pour le gouvernement ou les partis qui le soutiennent, d’émettre une initiative législative pour amender l’article 25 du statut de la BCT pour l’autoriser à prêter à l’Etat et débloquer ainsi, la situation. Contactés par l’agence TAP, le gouvernement et l’ARP n’ont jusque-là pas réagi à la demande de la BCT de lui accorder une autorisation exceptionnelle pour financer le déficit du budget 2020. Certains députés ont toutefois, réagi sur les réseaux sociaux, exprimant leurs craintes quant à un éventuel retard de l’adoption du PLFC 2020, qui aurait un impact sur les autres engagements parlementaires, à l’instar de la discussion de PLF 2021. La semaine prochaine sera, en tout cas, décisive en ce qui concerne les relations entre les autorités politiques et monétaires du pays, à l’approche de la fin des 100 premiers jours du gouvernement Mechichi.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

105,822FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,392SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles