Maroc : ça repart pour l’immobilier professionnel à Casablanca

Maroc : ça repart pour l’immobilier professionnel à Casablanca

par -

Le secteur de l’immobilier professionnel à Casablanca a montré des signes de reprise au cours du premier trimestre de l’année 2018, révèle le dernier Rapport Global de JLL (https://ir.JLL.com) sur l’Immobilier à Casablanca au 1er semestre. Le marché commercial devrait se redresser après l’introduction en bourse de la première société d’investissement immobilier Immorente Invest à Casablanca, qui lève 400 millions de dirhams marocains, et vise à encourager une activité accrue des investisseurs.

Selon le rapport, des immeubles de bureaux ont été achevés au cours du premier semestre de 2018, augmentant ainsi la surface totale de bureaux à environ 1,74 millions de mètres carrés de superficie locative brute. Les loyers moyens ont légèrement augmenté au cours du premier semestre de l’année et les unités vacantes dans les immeubles de bureaux haut de gamme restent assez faibles. Le rapport prévoit également une croissance des transactions à la vente et à la location dans le secteur de bureaux, avec un accent particulier sur les biens productifs de revenus.

« Les locataires de bureaux continuent de signaler une pénurie d’espaces de qualité, ce qui entraîne une augmentation de la demande d’espace de bureaux prime à Casablanca. Cette tendance résulte du besoin des entreprises à améliorer le bien-être et la performance de leurs salariés, » a déclaré Craig Plumb, Directeur de la Recherche.

« Des locaux de bureaux supplémentaires devraient s’introduire sur le marché avant fin 2018, ramenant le stock total de bureaux à 1,76 millions de mètres carrés. D’importants projets sont actuellement en construction à l’exemple de Horizon Business Centre, l’immeuble de bureaux du CCF et le Greenworks Centre. S’il n’y a aucun retard dans l’achèvement des projets, la superficie locative brute de bureaux atteindra 1,86 millions de mètres carrés à fin 2020, » ajouta-t-il.

Le secteur du retail a connu une légère augmentation de l’offre avec l’achèvement d’une galerie commerciale de 5 000 mètres carrés de superficie locative brute. Le loyer moyen des nouveaux baux dans les principaux centres commerciaux demeure stable au cours du premier semestre 2018, tandis que les loyers des magasins en pieds d’immeuble ont augmenté de 9 % par rapport à la même période l’année précédente.

La performance globale du marché hôtelier s’est légèrement améliorée au premier semestre 2018 par rapport à la même période l’année précédente. Cette performance se traduit par la mise en place de nouveaux programmes de promotion pour les voyageurs d’agrément et d’affaires, qui ont permis d’augmenter le nombre de visiteurs dans la ville. Avec l’ouverture d’un nouveau bureau de l’Office National Marocain du Tourisme (ONMT) en Chine, le nombre de touristes chinois a augmenté et ce modèle, une fois reproduit en Inde, verra un afflux positif de visiteurs indiens qui suivront les mêmes tendances.

Le Plan d’accélération industrielle (PAI) 2014-2020, actuellement dans sa phase de mise en œuvre, a eu un impact positif sur le secteur industriel. Ce plan a permis d’accroître les exportations, de moderniser les infrastructures industrielles et d’améliorer la compétitivité de la ville dans la région.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire