Tags Posts tagged with "Ahmed Karam"

Ahmed Karam

par -

Ahmed Karam, Directeur général d’Amen Bank, a appelé le gouvernement à creuser dans le sens de la privatisation comme source de recettes pour renflouer les caisses de l’État et couvrir le déficit budgétaire.

Il faut privatiser tout ce qui n’est pas rentable pour le pays. Le gouvernement doit avoir l’audace de privatiser quelques banques nationales, des sociétés de télécoms et certaines entreprises actives dans des secteurs concurrentiels (…) Osez la privatisation car si vous ne faites pas ça aujourd’hui vous le ferrez certainement demain“, a indiqué Karam lors d’une rencontre qui se tient actuellement à l’UTICA sur le projet de la loi de finances 2018.

Karam a également appelé à agir en direction de la caisse de compensation, laquelle aujourd’hui profite à tout le monde, même au touriste. “Il faut changer d’approche et mettre en place une stratégie à long terme“, a-t-il soutenu.

Il convient de rappeler à ce propos que la commission des finances de l’ARP entamera, demain mardi 31 octobre 2017, la discussion des deux projets de budget de l’État et de la loi de finances relatifs à l’exercice 2018.

La commission prévoit à cet effet d’auditionner des représentants d’organisations et de structures professionnelles et syndicales, dont l’Utica, l’Utap, la Conect, l’UGTT et la Fédération des métiers libres et des services.

par -
Ahmed El Karam

Ahmed El Karam, vice-président directeur général d’Amen Bank, affirme que les menées fomentées actuellement par certaines parties contre le système bancaire tunisien sont injustifiables précisant que les structures économiques du pays ont été créées et fonctionnent grâce aux banques. Et d’ajouter : « A l’indépendance, nous n’avions aucun capitaine d’industrie. Nous n’avions d’ailleurs même pas une industrie, mais et c’étaient les banques de développement qui avaient privilégié les considérations du financement de l’économie par rapport aux celles relatives aux risques »

Dans une déclaration à Africanmanager, il relève que la situation actuelle jugée difficile est la conséquence d’une politique volontariste pour créer une nouvelle économie.

Interrogé sur la dégradation de la notation de la Tunisie par Standard & Poors, au titre du système bancaire tunisien, Ahmed Karam constate que malgré son impact, il ne faut pas attacher beaucoup d’importance à ce genre de classement. Selon lui, « le classement est l’un des éléments de réflexion, et il nous interpelle », avant d’ajouter : « On voit des signaux, mais il faudrait agir en conséquence. De toutes les façons, ce n’est pas une chose dramatique qui nous va amener à changer radicalement notre manière de gérer l’économie, notre manière de nous assurer que cette gestion s’insère dans les objectifs de création d’emplois et de l’équilibre régional »

W.T

Le meilleur des RS

Dans un récent statut sur sa page officielle, l’économiste Ezzeddine Saidane dit «Non, ce n’est pas vrai, il n’y a pas de reprise économique»....

INTERVIEW

Le président de la Conect (Confédération des Entreprises Citoyennes de Tunisie), Tarek Cherif, a accordé à Africanmanager une interview exclusive dans laquelle il a...

AFRIQUE

La 23ème Conférence des Parties (COP23) de la Convention-Cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC) tenue à Bonn (Allemagne) du 6 au...

Reseaux Sociaux

SPORT

La sélection tunisienne de kyokushinkai a terminé à la 3e place du championnat arabe de cette catégorie organisé au Liban, avec un total de...