Tags Posts tagged with "Al Karama Holding"

Al Karama Holding

par -

L’Etat Tunisien, Al Karama Holding et la Société Portefeuille Invest, actionnaires majoritaires des sociétés Banque Zitouna et Zitouna Takaful, ont décidé de procéder à la cession d’un bloc unique d’actions représentant 69,15% du capital de la Banque  Zitouna et 70% de Zitouna Takaful par voie d’Appel d’Offres International à un investisseur stratégique qui aura la capacité de les gérer et les développer. Le Consortium dirigé par Finactu International et comprenant BDO Tunisie, Auxilium Consulting et le cabinet d’avocat Adly Bellagha & Associés a été retenu par Al Karama comme conseiller exclusif pour l’assister dans la réalisation de l’opération de cession.

Le processus de cession comprend une phase de pré-qualification des candidats, suivie d’une phase d’offres financières ouverte à tous les candidats pré-qualifiés. Dans la phase de pré-qualification, l’investisseur de nationalité tunisienne ou étrangère désirant participer à ce processus devra être une personne morale ou un consortium, dirigé par un chef de file qui devra être une personne morale, et être composé soit de personnes morales soit de personnes morales et de personnes physiques. Les investisseurs intéressés sont invités à retirer, à partir du Mercredi 04 avril 2018 à 10h00 au siège de Al Karama Holding, les formulaires. Les candidats pré-qualifiés seront notifiés au plus tard le Lundi 11 juin 2018 et pourront alors retirer un dossier d’appel d’offres.

Banque Zitouna est une banque créée en octobre 2009 et agréée pour exercer les opérations bancaires islamiques conformément à la réglementation en vigueur. La banque compte un réseau de 114 agences réparties sur l’ensemble du territoire Tunisien. Zitouna Takaful est la première compagnie d’assurance en Tunisie opérant selon le modèle Takaful. Elle dispose d’un réseau de 48 agences et succursales réparties sur l’ensemble du territoire

par -

Nous apprenons, ce jeudi 15 mars 2018, que le Conseil du marché financier a suspendu la cotation de la société Carthage Cement, cotée sur la Bourse de Tunis. Proposée à la vente par la Holding Al Karama, l’entreprise ferait l’objet de spéculation sur la cote. La suspension serait expliquée par le souci du CMF de protéger les actionnaires, en attendant la publication, officielle par Al Karama, d’informations sur l’issue de son appel à manifestation d’intérêts.

par -

L’appel à manifestation d’intérêt lancé par Al Karama Holding, pour la cession d’un bloc d’actions représentant 50,52% du capital social de la société Carthage Cement, est arrivé à terme depuis vendredi 9 mars 2018. La liste complète des entreprises étrangères intéressées par le rachat de la majorité du plus grand cimentier tunisien devrait être connue ce vendredi 16 février 2018. Nous croyons pourtant savoir, de sources recoupées, que la Holding étatique tunisienne a reçu quelque 6 offres manifestations d’intérêts, dont la dernière serait parvenue hier.  On y trouve, selon nos informations, des Autrichiens, des Russes, les Italiens, deux Espagnols, un Maltais et surtout un Marocain.

On notera surtout que les offres reçues jusque-là ne contiendraient aucune du cimentier allemand Heidelberg. On sait cependant que les principaux techniciens du cimentier allemand et qui ont une profonde connaissance de Carthage Cement ont été depuis un certain temps recrutés par le cimentier marocain Cimat, ce qui aurait encouragé le marocain à s’intéresser, vivement, à la reprise de Carthage Cement (CC). Le cimentier marocain est aussi un des plus importants clients du cimentier tunisien en Clinker, pour leurs usines de ciment en Afrique. Des achats marocains, qui représenteraient presque 50 % de la capacité annuelle de CC avec deux premiers contrats de 350 mille tonnes chacun et des discussions pour un 3ème.  Des achats qui auraient beaucoup contribué à maintenir le prix à un bon niveau et à améliorer la trésorerie de Carthage Cement, qui se permet même d’exiger un paiement Cash et de ne plus faire ainsi des ristournes financières. Une situation qui pourrait, selon les connaisseurs, amener CC à terminer l’exercice 2018 avec un bon bénéfice.

On remarquera aussi que les Français de Lafarge se sont absentés de cette opération de vente de Carthage Cement. Les connaisseurs rappellent que le cimentier français est déjà présent en Algérie et reste focalisé sur les problèmes de sa fusion avec le cimentier suisse Holcimn et qui commencent à se dissiper en 2017 et les accusations qui lui sont lancées pour avoir travaillé avec l’Etat islamique en Syrie.

par -
????????

La société Al Karama Holding lance une consultation pour le choix d’un cabinet conseil pour une mission d’appui à la cession des participations publiques directes représentant 100% du capital de la société L’Archevêché et 56.34% du capital de la société CLUB ELYSSA. Les soumissionnaires intéressés sont invités à retirer le cahier des charges contre le paiement d’un montant de 100 DT non restituables à partir du Jeudi 08 Mars 2018 au siège de Al Karama Holding. La date limite de remise des offres est fixée au Jeudi 29 Mars 2018 à 17H00. On rappelle que ce prestigieux club avait été fondé par Leila Trabelsi Ben Ali, dans un parc naturel à Sidi Bou Said. On rappelle aussi que l’ancien chef d’Etat tunisien, Zine El Abidine Ben Ali et son épouse Leila avaient écopé chacun de 10 ans de prison pour corruption administrative et financière, le 7 février 2017…

par -

Nous croyons savoir, de sources proches du dossier de la vente des participations de l’Etat tunisien dans le capital de Carthage Cement, que les cinq gros cimentiers étrangers déjà présents en Tunisie ont déjà retiré les dossiers de pré-qualification. Plus intéressant encore, si l’on considère que les cimentiers déjà installés en Tunisie pourraient être surtout intéressés par l’accès à des informations plus détaillées sur leur concurrent, les deux plus grands cimentiers internationaux ont aussi retiré les dossiers. En effet, selon nos informations, Lafarge et Heidelberg Cément lorgneraient sérieusement Carthage Cement.

On rappelle que L’Etat tunisien et Bina Corp S.A, actionnaires majoritaires de la société Carthage Cement S.A, ont décidé de procéder à la cession d’un bloc d’actions représentant 50,52% du capital social de Carthage Cement, par voie d’Appel d’Offres International, à un investisseur stratégique et /ou financier qui aura la capacité de gérer et de développer le Société. On rappelle aussi que le Consortium ECC Mazars / IEG Tunisia – Corporate Advisory / Cabinet Mrabet Avocats avait déjà été retenu par Al Karama Holding comme conseiller exclusif pour l’assister dans la réalisation de l’opération de cession.

Carthage Cement est une société anonyme cotée sur la bourse des valeurs mobilières de Tunis, spécialisée dans la production du ciment, d’agrégats et de béton. La cimenterie, équipée par le leader mondial des constructeurs de cimenteries, est située à une trentaine de kilomètres au sud-est de Tunis, au pied de Djebel Ressas. La société exploite une carrière en propriété juxtaposée à l’usine pour s’approvisionner en matière première. Le processus de cession comprend une phase de pré-qualification des candidats suivie d’une phase d’offres financières ouverte à tous les candidats pré-qualifiés.

par -

Un conseil ministériel restreint a validé, mardi 23 janvier 2018, la cession de 19 sociétés faisant objet de confiscation. Cette action peut permettre à l’Etat de mobiliser 500 millions de dinars inscrites au budget de l’Etat pour le premier semestre de cette année.

À l’issue de ce CMR, Adel Grar, directeur général d’Al Karama Holding a annoncé que l’Etat a également décidé de vendre ses parts dans des sociétés étrangères à partir de la seconde moitié de cette année.

Il a en outre assuré que le gouvernement a approuvé la cession de Shems FM et de Dar Assabah durant le premier semestre de cette année.

par -

La société Al Karama Holding a annoncé ce lundi 22 janvier 2018 son intention de céder sur appel d’offres la totalité des participations publiques directes et indirectes représentant 69,98% du capital de la société Tunisia Broadcasting « Shems FM ». A cette fin, AMC Ernst & Young a été retenu comme conseiller exclusif d’Al Karama Holding pour la réalisation de l’ensemble de l’opération de cession envisagée.

Tunisia Broadcasting est une société anonyme créée le 22 Avril 2010. Elle a pour objet la gestion d’une station de radio privée sous le nom commercial « SHEMS FM ». La radio “SHEMS FM” a été officiellement lancée le 27 septembre 2010. Le processus de cession comprend une phase de pré-qualification des candidats suivie d’une phase d’offres financières ouverte à tous les investisseurs pré-qualifiés.

L’investisseur désirant participer devra être soit une personne physique, soit une personne morale agissant seule, ou en consortium dirigé par un chef de file et incluant d’autres investisseurs. Les investisseurs intéressés par la présente opération doivent être conformes aux critères, y compris de nationalité, prévus par le cahier des charges fixant les conditions d’octroi d’une licence de création et d’exploitation d’une chaîne de radio privée sur le territoire tunisien objet de la décision de la HAICA N°01- 2014 du 05 Mars 2014. Les investisseurs intéressés sont invités à retirer un dossier de pré-qualification, relatif à la Société, à partir de demain, mardi 23 Janvier 2018 auprès d’Al Karama Holding.

par -

Une cérémonie a eu lieu le mercredi 20 décembre 2017 au siège de la société Al Karama Holding, au cours de laquelle le directeur général de Al Karama Holding, Mohamed Adel Grar et les représentants du consortium IFFCO Tunisie Distribution – Compagnie générale des Industries Alimentaires «COGIA» ont procédé à la finalisation de l’opération de cession de la Société de Développement Agricole Zitouna I. Grar a rappelé que cette opération entre dans le cadre des efforts déployés par Al Karama Holding pour céder aux privés les sociétés confisquées agissant dans les secteurs concurrentiels.

Notons par ailleurs, que la société agricole Zitouna 1, qui était propriété de Sakher El Materi avant confiscation, avait fait l’objet d’un premier appel d’offre qui avait été remporté par un autre acquéreur. Ce dernier s’était cependant désisté, rendant nécessaire le lancement d’un second appel d’offre. C’est ce dernier qui a été remporté par la représentation tunisienne, dirigée par Adel Ben Ayed qu’on voit sur la photo d’Al Karama, d’un important groupe de nationalité indienne internationalement connu dans le secteur du commerce de l’huile et déjà actif, en Tunisie, dans le domaine de la biscuiterie à travers une marque connue et de l’export de l’huile d’olive tunisienne.

La Société de Développement Agricole Zitouna I exploite une ferme agricole localisée à Smenja -Bir Mcherga dans le gouvernorat de Zaghouan à 50 Km de Tunis, d’une superficie de 766 Ha, dont 696 Ha irrigués en goutte à goutte, faisant partie des domaines de l’Etat et destinée à l’oléiculture. Le domaine totalise actuellement 520 Ha d’oliviers conduits en hyper-intensif dont 498 Ha entrés en production depuis 2013 et 22 Ha entrés en production en 2017. SDA Zitouna I est par ailleurs dotée d’une unité de trituration de dernière génération ainsi que d’une unité de stockage d’une capacité de 780 Tonnes d’huile.

Nous apprenons aussi que ce groupe de nationalité indienne, par ailleurs implanté dans plusieurs pays, et qui avait rendu visite au chef du gouvernement tunisien, prépare l’agrandissement de l’huilerie rachetée et la création d’un label pour l’huile d’olive d’origine tunisienne, appelé justement Zitouna, qui sera destiné à l’export dans un packaging propre à cette huile tunisienne à partir de la Tunisie.

par -

L’Etat tunisien et Bina Corp S.A (les « Cédants »), actionnaires majoritaires de la société Carthage Cement S.A ont décidé de procéder à la cession d’un bloc d’actions représentant 50,52% du capital social de Carthage Cement S.A (les « Participations ») et ont, le 15 décembre 2017, publié l’Appel à manifestation d’intérêt International à la recherche d’un investisseur stratégique et /ou financier qui aura la capacité de gérer et de développer le Société. Le Consortium ECC Mazars / IEG Tunisia – Corporate Advisory / Cabinet Mrabet Avocats a été retenu par Al Karama Holding comme conseiller exclusif pour l’assister dans la réalisation de l’opération de cession.
Carthage Cement, société anonyme cotée sur la bourse des valeurs mobilières de Tunis, est spécialisée dans la production du ciment, d’agrégats et de béton. La cimenterie, équipée par le leader mondial des constructeurs de cimenteries, est située à une trentaine de kilomètres au sud-est de Tunis, au pied de Djebel Ressas, un affleurement de calcaire de la période jurassique. La société exploite une carrière en propriété juxtaposée à l’usine pour s’approvisionner en matière première. Une présentation plus détaillée de la société est disponible dans le dossier de pré-qualification.
Le processus de cession comprend une phase de pré-qualification des candidats suivie d’une phase d’offres financières ouverte à tous les candidats pré-qualifiés.

Les investisseurs intéressés sont invités à retirer, depuis le mardi 19 décembre 2017 à 10h00 au siège de Al Karama Holding, sis à la Rue du Lac d’Annecy, passage du Lac Malawi – Les Berges du Lac, Tunis, un dossier de pré-qualification, relatif à la Société, qui définit le processus et les critères de pré-qualification.
Le retrait est conditionné par la signature, par un représentant légal du candidat, d’un engagement de confidentialité téléchargeable sur le site de Al Karama Holding et par le paiement d’un montant non restituable de quatre mille cinq cent dinars tunisiens (4 500 DT) payable en espèces, par virement bancaire ou par chèque certifié libellé au nom de la société Al Karama Holding.
L’investisseur de nationalité Tunisienne ou Etrangère désirant participer à ce processus devra être (i) une personne morale ou (ii) un consortium dirigé par un chef de file qui devra être une personne morale. Al Karama Holding se réserve le droit, à tout moment du processus, de ne pas retenir un ou plusieurs investisseurs pour participer au processus de cession, en cas de non-respect par le/les Investisseur(s) intéressé(s) des dispositions du dossier de pré-qualification, de la règlementation en vigueur ou des règles d’ordre public.

Les investisseurs intéressés devront faire parvenir leurs dossiers de Manifestation d’Intérêt directement par porteur contre décharge ou par courrier express (le cachet du bureau d’ordre ou celui de la poste faisant foi) et ce au plus tard le Vendredi 16 février 2018 à 17h à Al Karama. Les candidats pré-qualifiés seront notifiés au plus tard le 2 mars 2018 et pourront alors retirer un dossier d’appel d’offres composé du règlement de l’appel d’offres, d’un mémorandum d’information et (iii) de projets d’actes de cession. Les Candidats pré-qualifiés auront accès à une Data Room pour effectuer les travaux de Due Diligence. Ils pourront visiter les locaux de la société, rencontrer son management, poser leurs questions par écrit et proposer des amendements aux projets d’actes de cession selon un calendrier et des modalités définies dans le dossier d’Appel d’Offres.

par -

Dans le cadre de la mission de cession des participations publiques directes et indirectes détenues dans le capital des sociétés Banque Zitouna, une des entreprises confisquées à Sakher El Materi et Zitouna Takaful, qui est une société d’assurance de la banque créée après la confiscation, une réunion de démarrage de la mission d’assistance s’était tenue le 5 décembre 2017. Cette mission a été confiée au consortium «Finactu InternationaleBDO Tunisie– Auxilium Consulting» qui est le correspondant local de Finactu et le cabinet «Adly Bellagha & Associés». Au cours de cette réunion qui s’était tenue au siège d’Al Karama Holding, en présence du Directeur Général de Banque Zitouna, Ezzeddine Khoja et Makrem Ben Sassi, Directeur Général de la société Zitouna Takaful, le Directeur Général d’Al Karama, Adel Grar, avait remis l’ordre de service marquant le déclenchement de la mission au chef de mission Géraldine Mermoux, et ce après avoir présenté les différents membres du consortium, de l’équipe intervenante ainsi que le planning prévisionnel de réalisation de ladite opération.

Mais voilà que certains cabinets de consulting qui n’ont pas été retenus pour cette opération d’accompagnement de la vente de la banque Zitouna et son assurance penseraient déjà à se pourvoir contre le résultat de l’appel d’offre ayant abouti au choix du consortium. Selon Maghreb Confidentiel dans son numéro du 21 décembre 2017, «la cession par la holding d’Etat Al Karama de la banque Zitouna pourrait rapidement être torpillée par les banques d’affaires et autres groupes de conseil» et de préciser qu’ils «envisagent de réclamer l’invalidation du résultat de l’appel d’offres». En cause, l’existence parmi les associés de la société Auxilium Consulting du nom de la Franco-Tunisienne Christine Vai. Information prise à la source par nos soins, cette dernière avait en effet été la femme de l’actuel DG d’Al Karama et était, avant la séparation, enseignante en Tunisie. Le couple s’est cependant séparé avant 2011 et le DG d’Al Karama se serait remarié courant 2017.

Contacté par Africanmanager, Adel Grar assure que le choix du cabinet en question avait été fait par un comité, indépendant de la direction générale du groupe, où siège un représentant de l’Etat tunisien. Il assure aussi que dès qu’il a pris connaissance du nom du cabinet choisi par ledit comité, il a demandé à son ex-femme de démissionner de Auxilium et d’y vendre même ses parts, chose qui a été faite. L’existence d’un acte de cession nous a par ailleurs été confirmée par Auxilium. Le DG d’Al Karama nous assure par ailleurs être prêt à toutes les éventualités concernant ce marché, qui a été accordé en respect de toutes les règles de marché.

Tout semble ainsi être Nikel dans ce marché qui attise manifestement la convoitise de plusieurs parties concernées. C’est ainsi que devrait tomber à l’eau l’argument de ceux qui voudraient faire tomber l’appel d’offres pour le choix du cabinet de consulting pour l’accompagnement de la cession des actions de l’Etat tunisien dans le capital de la banque Zitouna et sa filiale d’assurance Zitouna Takaful, qui a été créée en 2011, et retarder ainsi la vente de ces deux institutions financières, une des plus grandes actions de cession d’actifs confisqués après la révolution de 2011.

par -

L’Etat vient de lancer, via Al Karama Holding, l’opération de cession de 50,24 % de la société Carthage Cement. Or, à lui seul, l’Etat tunisien, qui ne possède que  41,6 %, sera minoritaire sans Lazhar Sta, qui possède golden-share ou la part en or qui permettrait de faire une vente capable d’attirer les gros investisseurs en quête normalement d’une majorité de contrôle de la société à acquérir. C’est ainsi, comme nous le rapportions depuis mars dernier,  que Sta a décidé de s’allier à l’Etat, tout en gardant le reste de ses parts dans Carthage Cement après la vente.

par -

L’État Tunisien et la société Al Karama Holding envisagent de céder, par l’appel d’offres qui vient d’être récemment publié, de céder la participation publique directe et indirecte qu’ils contrôlent dans le capital de la Société Touristique Tunisie Golfe “STTG” qui gère l’hôtel Le Palace dans la banlieue nord de Tunis, et qui représente 88,8% du capital.

Smart Finance, Cabinet conseil d’Ahmed ben Jemaa (fils de l’ancien ministre Sadok Ben Jemaa) et Jalel Henchiri, personnalité connue dans le domaine touristique, a été retenu comme conseiller exclusif des cédants pour la réalisation de l’ensemble de l’opération de cession.

Le Palace est un complexe bâti sur une superficie de 17 Hectares. Il est composé de l’Hôtel «Le Palace Gammarth, classé 5* et comportant 239 chambres et 44 suites, ainsi que de nombreux autres espaces de loisirs et de congrès, d’un centre de thalassothérapie en cours de finition et d’un complexe immobilier résidentiel.

L’hôtel avait été racheté, en 2007 par la société Carthago du beau-frère de l’ancien chef d’État tunisien, Belhassen Trabelsi. Deux années plus tard, ce dernier signait une convention de partenariat avec le groupe hôtelier Hilton. Cette convention, devait aboutir au réaménagement de l’hôtel et sa réouverture sous la marque Hilton en deux années. La révolution tunisienne de janvier 2011, changera tous les plans, mais pas la convention. Cette dernière n’a pas été résiliée, ni d’une partie ni de l’autre et reste dons en vigueur. De fait, celui qui rachètera Le Palace, achètera un Hilton.

Notons que le processus de cession de cette participation publique, comprend une phase de pré-qualification suivie d’une phase d’offres financières ouvertes aux investisseurs pré-qualifiés. Les investisseurs intéressés étaient ainsi invités à retirer un dossier de pré-qualification qui définit le processus et les critères de pré-qualification, à partir du Mercredi 1er Novembre 2017. Les investisseurs intéressés devront faire parvenir leurs dossiers de manifestation d’intérêt directement au plus tard le Vendredi 22 décembre 2017. Les investisseurs pré-qualifiés auront par la suite la possibilité d’effectuer des travaux de Due Diligence dans le cadre d’une Data Room qui sera ouverte selon un calendrier et des modalités qui seront définies dans le dossier d’appel d’offres.

Notons enfin que même si la vente de l’hôtel Le Palace, prochain Hilton Tunisie, part quelque peu handicapée par ses 30 MDT de dettes, dont la moitié en fournisseurs, des suites de la baisse d’activité qui a touché tout le secteur hôtelier en Tunisie après les attentats terroristes qui ont émaillé les cinq dernières années.

L’activité commence cependant à reprendre et la carte Hilton constituera certainement une pièce maîtresse dans cette vente.

par -
La Société ADWYA a décidé

La société Al Karama Holding vient de publier un appel d’offres pour la vente de ses participations (35,53% du capital) détenues par l’État tunisien dans le capital de la société Adwya.

Le dernier délai de dépôt des dossiers de manifestations d’intérêt est fixé pour le mardi 4 octobre 2016.

par -

La société Al Karama Holding  vient de lancer un appel d’offres auprès des banques d’affaires et des cabinets de conseil pour l’accompagner dans une mission d’appui à la cession des participations publiques directes et indirectes représentant 99,9% du capital de la Société Plastic Technology (Plastec).

Les soumissionnaires intéressés sont invités à retirer le cahier des charges contre le paiement d’un montant de 50 Dt non restituables à partir d’aujourd’hui, 24 Mai 2016.

La date limite de remise des offres est fixée au vendredi 17 juin 2016 à 13h00.

FOCUS 🔍

Le directeur général de la Banque de l'Habitat, Ahmed Rejiba a fait le point sur la situation de la banque en 2017, ainsi que...

Le meilleur des RS

En cette journée où la Tunisie a oublié ses chamailleries politiques, le GUN qu’on veut dégommer, les signataires de Carthage dont les réunions s’étirent,...

PRESSE LOCALE

INTERVIEW

Il travaille beaucoup, apparaît peu et n’est pas facile à l’interview. C’est qu’il est conscient de l’immensité de la tâche herculéenne pour laquelle il...

AFRIQUE

Reseaux Sociaux

SPORT

Le deuxième tour retour des éliminatoires de la Coupe d'Afrique des nations des moins de 20 ans de football, disputé ce week-end, a été...