Tags Posts tagged with "inauguration"

inauguration

par -

2 milliards d’euros, c’est ce que le Maroc a mis sur la table pour se payer la première ligne à grande vitesse (LGV) du continent. A noter que la France a décaissé plus de la moitié de ce montant et que les entreprises de l’Hexagone se sont fortement impliquées dans ce projet : Alstom pour les rames, le consortium Ansaldo-Ineo (signalisation et télécoms), Cegelec (sous-stations électriques) et le consortium Colas Rail-Egis Rail (voies et caténaires), en plus de la SNCF. La ligne sera inaugurée le 15 novembre 2018 et le président français, Emmanuel Macron, sera aux premières loges pour l’événement, rapporte 20minutes.

La LGV fera la jonction entre Tanger et Casablanca via Rabat, 200 kilomètres au total. Ce TGV (train à grande vitesse) facilitera la vie des citoyens : à peine 1h20 pour faire Tanger-Rabat, contre 3h40 présentement et 2h10 pour parcourir la distance Tanger-Casablanca, contre 5 heures actuellement.
Les autorités espèrent capter près de 6 millions de voyageurs par an d’ici 3 ans.

par -

Le siège de l’Institut Africain des Statistiques (STATAFRIC) a été inauguré ce vendredi 2 novembre 2018 à Tunis.

A cette occasion, le ministre du Développement, de l’Investissement et de la Coopération internationale, Zied Laadhari, a affirmé qu’il s’agit d’un grand acquis pour notre pays, précisant que la Tunisie abrite pour la première fois une institution spécialisée dans la collecte des données statistiques en Afrique.

A noter que STATAFRIC est le premier organisme africain à élire domicile en Tunisie depuis la création de l’Organisation de l’Unité africaine (OUA), qui est devenue l’Union africaine (UA).

par -

Le président turc, Recep Tayyip Erdogan, pas peu fier de son coup, inaugure ce lundi 29 octobre 2018 à Istanbul le nouvel aéroport dont il ambitionne de faire à terme «le plus grand du monde», rapporte 24heures. Erdogan entend ainsi symboliser les gros projets d’infrastructures qu’ils a lancés depuis son installation au pouvoir, une façon aussi de prendre sa place, une bonne place, dans les livres d’histoire.

Le nouveau bijou peut accueillir jusqu’à 90 millions de passagers par an, et a toutes les chances de figurer rapidement dans le Top 5 des aéroports les plus fréquentés de la planète, en attendant la première place. En effet d’ici 10 ans, sa capacité d’accueil devrait monter jusqu’à 200 millions de passagers par an, promet son futur opérateur IGA, ce qui en ferait le leader mondial en termes de capacité d’accueil, selon l’organisation mondiale des aéroports Airport Council international (ACI). Les quatre étapes du gigantesque aéroport seront achevés vers 2028, il y aura à terme 6 pistes et deux terminaux aménagés sur un imposant site de 76 km2, selon IGA.

Depuis 2017, c’est l’aéroport d’Atlanta, aux USA, qui occupe le premier rang des aéroports du monde avec 103,9 millions de passagers par an. Vient ensuite Pékin (95,7 millions), puis Dubaï (88,2 millions), après Tokyo (85,4 millions) et Los Angeles (84,5 millions) ferme le Top 5, selon ACI. Istanbul ne se contentera pas de battre le record, il va littéralement l’écraser!

Reste que le projet est très contesté, dans ses dimensions comme dans les dépenses folles pour le réaliser, juste pour la gloire d’un président qui ne se refuse rien, après son “palais blanc” sultanesque à Ankara qui avait défrayé la chronique en 2014 et la modification de la Constitution pour se donner des pouvoirs sans précédent dans l’histoire de la République. Rappelons que le pays est plongé dans une crise économique aiguë, l’argent englouti par ce projet pouvait certainement solutionner beaucoup de problèmes très urgents.

par -

Orange Tunisie a inauguré, mercredi 24 octobre 2018, son Fabspace à Bab Dzira, en partenariat avec les associations El Space et OpenFab Tunisia.

Cet espace moderne et confortable est doté d’imprimantes 37, de machines-outils à commande numérique à l’instar de la machine coupe laser et plusieurs autres outils.
Il offre également des formations pertinentes aux jeunes Tunisiens désirant développer leurs propres idées et expériences dans le domaine de la technologie.

On rappelle qu’ à l’occasion de la visite en Tunisie d’une délégation de la fondation orange, conduite par Christine Albanel, ancienne ministre de la Culture, directrice exécutive en charge de la RSE, de la diversité, des partenariats et de solidarité du groupe Orange et présidente déléguée de la fondation Orange et Françoise Cosson, secrétaire de la fondation Orange, quatre initiatives de solidarité numérique ont été lancées les 24 et 25 octobre 2018.

 

par -

Dans une optique de proximité et de qualité de service envers ses clients, ITALCAR S.A, concessionnaire officiel des marques Fiat, Alfa Roméo, Jeep, Lancia et IVECO, élargit son réseau avec l’ouverture de la deuxième agence à Sfax.

Cette nouvelle agence, qui rapproche encore plus Italcar de ses clients de la région de Sfax et de ses environs, proposera l’éventail des produits et services qui font le succès de Italcar, ainsi que l’accueil commercial, le conseil, l’assistance technique et le service après- vente, dont la qualité n’est plus à démontrer.

La soirée d’inauguration s’est tenue le vendredi 12 Octobre 2018 en présence du Directeur Général Mr Kais Krima, du Directeur Après-vente, Logistique et Réseau Mr Mohamed Annabi ainsi que les directeurs de la société ITALCAR.

Cette ouverture marque la volonté de ITALCAR S.A de renforcer sa présence sur tout le territoire tunisien et son souci d’être au plus près de ses clients.

Une approche de proximité qui permet au concessionnaire de répondre aux nombreuses attentes d’une clientèle sans cesse croissante tout en garantissant un service fiable, rapide et de qualité.

Ainsi, la nouvelle agence Fiat-IVECO assurera les mêmes prestations offertes par la Sté ITALCAR qui se traduisent par la commercialisation de toute la gamme de véhicules particuliers, utilitaires et industriels et garantira la même qualité et tarifs proposés dans toutes les agences agréées du réseau.

L’agence « Le Moteur House » sera composée d’un showroom, d’un magasin de vente de pièces de rechanges d’origine, d’un atelier pour garantir un service  d’entretien et de réparation assuré par 20 personnes formées chez italcar ainsi que d’un service après-vente qui allie rapidité, écoute et efficacité.

ITALCAR S.A a déjà commencé à servir sa clientèle à travers ses 17 agences situées dans tout le territoire tunisien et s’apprête à inaugurer prochainement deux autres agences d’ici fin 2018.

Ces prochaines expansions vont porter le nombre d’agences officielles ITALCAR à 19, sans compter les trois sites de la Société aux berges du Lac, Cité el Khadra ainsi que le nouveau siège social de Mégrine.

par -

Le ministre du commerce, Omar El Béhi, s’est rendu ce mercredi 12 septembre 2018 à Tozeur pour un événement qui fera date : L’inauguration d’un abattoir municipal qui a obtenu, enfin, l’agrément sanitaire, de la part des services du ministère de l’Agriculture (mai 2018), le tout premier dans le pays, le tout premier dans toute l’histoire du pays. Cela en dit long sur la situation de la Tunisie, et surtout sur le niveau des mentalités car il s’agit avant tout de cela et pas forcément une question de moyens. Les citoyens prompts à se moquer des nations du continent africain devraient méditer sur le sujet, des frères africains qui du reste ont fait de gros progrès en la matière, et sans le crier sur tous les toits. Le Rwanda, qui d’ailleurs s’est rapproché dernièrement de la Tunisie, en est un parfait exemple. Combien de scandales sanitaires, de catastrophes dirai-je, avant qu’on ait, à Tozeur, le tout premier abattoir municipal digne de ce nom. Quid de la capitale, où la démographie a explosé et où la consommation de viande a bondi en conséquence ? Pourquoi cette affaire prend autant de temps pour devenir la norme ? Qui met des grains de sable dans la machine ?

L’abattoir réalisé par l’Agence de réhabilitation et de rénovation urbaine (ARRU) au profit de la municipalité de Tozeur, moyennant un coût de 3 millions de dinars (MD), a une capacité quotidienne de stockage de trois tonnes, et d’abattage de près de 60 têtes (moutons et chèvres), de 10 veaux et de 10 chameaux.
L’activité de l’abattoir entre en vigueur à partir d’aujourd’hui, en attendant le renforcement de certains équipements (réfrigérateurs, stockages) et l’achèvement du réseau de drainage des eaux usées et son raccordement à la station d’assainissement, étant donné qu’actuellement, les eaux usées sont colletées dans un puits. Comme quoi rien n’est simple, et cette affaire est loin d’être complètement bouclée…

Cet abattoir municipal est le plus grand au niveau régional (superficie et capacité de stockage) alors que les autres abattoirs municipaux à Nefta, Degach et Hammet El Jérid ne répondent pas aux conditions sanitaires, et les municipalités de Hazoua et Tamerza sont dépourvues d’abattoirs.
Béhi a indiqué dans une déclaration à la presse que l’abattoir de Tozeur répond aux normes sanitaires et contribue à la commercialisation de viandes saines et contrôlées.
Selon le ministre, des projets similaires sont attendus dans les autres gouvernorats afin d’améliorer la qualité des viandes commercialisées, précisant que les efforts sont concentrés sur la distribution des viandes saines au niveau du marché local, en attendant de penser ultérieurement, aux opportunités d’exportation, à partir de cet abattoir équipé d’une unité de conditionnement et d’exportation.

A rappeler que le ministère des Affaires locales et de l’Environnement a alloué une enveloppe additionnelle de 500 mille dinars au projet depuis décembre 2016 pour pallier aux défaillances relatives à l’aménagement interne, les bassins de lavage et la chaine d’abattage en vue de garantir la salubrité des viandes.

par -

Une réunion ministérielle sur le suivi des projets et des plans de développement dans le gouvernorat de Médenine s’est tenue, jeudi à la Kasbah, annonce un communiqué de la présidence du gouvernement.
Cette réunion a examiné l’avancement des projets annoncés au profit du gouvernorat et les moyens de les concrétiser, a affirmé Mabrouk Korchid, ministre des domaines de l’Etat et des affaires foncières.
Le ministre a dans ce cadre mis l’accent sur l’importance de la dynamique économique et touristique créée au sein du port de Zarzis qui vient d’assurer, pour la première fois cet été, le transit de voyageurs, tunisiens résidents à l’étranger.

La réunion a également permis d’examiner le développement du secteur de la santé dans le gouvernorat après l’inauguration des deux nouveaux services à l’hôpital régional de Médenine , a indiqué le ministre, annonçant la décision de créer deux services supplémentaires avant la fin de l’année.
Sur un autre plan, la réunion a permis de passer en revue les lacunes enregistrées en matière de réalisation d’un nombre de projets de développement dans la région.
S’agissant du projet de l’autoroute, le ministre a rappelé que les travaux de réalisation du tronçon reliant Ben Guerdane à Médenine ont été achevés récemment.

par -

Le président de l’UTICA, Samir Majoul, et les émissaires de l’Union nationale des Agriculteurs et de l’Union de la femme ont trouvé grâce aux yeux du secrétaire général de l’UGTT, Noureddine Taboubi, qui les a chaudement remerciés pour s’être déplacés lors de l’inauguration de la place Habib Achour à Kerkennah. Taboubi a également magnifié l’action des militants syndicalistes, qui ont parfois payé de leur vie la défense des intérêts supérieurs de la nation. Ça c’était pour les fleurs, place aux missiles…

Le leader de la centrale syndicale, visiblement très irrité, a apostrophé nommément les cercles du pouvoir et leur a demandé fermement de ne plus permettre aux parties étrangères de dire leur mot sur les grandes orientations du  pays. “Des personnes à qui nous faisons l’honneur de prendre la parole vont et viennent dans les hauts lieux du pouvoir et se mêlent des décisions souveraines comme si nous avons encore un résident général en Tunisie” a-t-il asséné.

Taboubi en a trop dit ou pas assez. Quelles “parties étrangères” ? A quel dessein ? Pour les intérêts de qui ? Le moins qu’on puisse dire est que cette sortie va en rajouter à la confusion politique ambiante, et ne sera pas du tout du goût des amis de la Tunisie, qui portent, tout de même, le pays à bout de bras depuis la dite Révolution…

par -

Le Ministre de l’Equipement, de l’Habitat et de l’Aménagement du Territoire, Mohamed Salah Arfaoui, a indiqué mercredi, dans une déclaration à l’Agence TAP, que l’autoroute Médenine Ras-Jédir (57 km), sera inaugurée officiellement, demain jeudi.
Il a précisé en marge de l’inauguration de deux ponts métalliques à Tunis que cette autoroute sera ouverte au public dans un délai maximum d’une semaine.

S’agissant de l’avancement des travaux de l’aéroport international de Tunis Carthage, le ministre a fait savoir que qu’ils sont avancés à un taux de 65%. L’objectif étant d’achever les travaux de réalisation de cet échangeur (55 millions de dinars), d’ici fin 2019.
Même si en apparence, le chantier des travaux de cet échangeur n’avance pas à un rythme soutenu, en fait les travaux sont menés sous terre pour l’aménagement de trois tunnels“, a assuré le ministre. A la fin des travaux, les véhicules qui roulent de la Marsa vers la soukra passeront directement dans les tunnels, devant l’aéroport.
Parmi les composantes du projet de l’aéroport de Tunis Carthage, le ministre a également, évoqué l’avancement des travaux de la construction de ponts, en vue d’alléger la circulation au niveau de la route nationale n°8.

Arfaoui a expliqué, concernant le projet de la rocade X2 au niveau de la forêt de Radès (gouvernorat de Ben Arous), que des solutions vont être trouvées à ce projet, en prenant des mesures. d’accompagnement afin de préserver la forêt de Radès, grâce à une déviation partielle de l’itinéraire de la route et la création d’un parcours de santé dans cette forêt.
A rappeler que nombre de citoyens et de représentants de la société civile s’étaient opposés à ce projet, le considérant comme une agression contre la forêt de Radès, qui constitue le poumon de la région.
Pour ce qui est de l’échangeur de Sijoumi, dont les travaux de réalisation ont été lancés en 2016, le ministre de l’equipement a fait savoir que l’entrée en exploitation de cet ouvrage aura lieu à la fin du mois d’août 2018.

par -

Samir Majoul, Président de l’Union Tunisienne de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat, a présidé, lundi 02 juillet 2018 au siège de l’UTICA, la cérémonie d’ouverture de la Chambre de Commerce et d’Industrie Tuniso-portugaise et de l’association d’Amitié Tunisie-Portugal.

Etaient présents à cette cérémonie, Zied Ladhari, ministre tunisien du Développement, de l’Investissement et de la Coopération internationale , Hichem Elloumi, vice-président de l’UTICA et président du conseil d’affaires tuniso-portugais, Luis Castro Henriques, président de l’AICEP (le syndicat du patronat portugais), José Ludovice, ambassadeur du Portugal à Tunis, Patrice Bergamini, Ambassadeur de l’Union européenne en Tunisie, Donia Hedda Ellouze, présidente de la Chambre tuniso-portugaise, Zied Tlemçani, président de l’Association d’Amitié Tunisie-Portugal.

Dans son discours de bienvenue, M. Majoul a affirmé que la Chambre de Commerce et d’Industrie tuniso-portugaise et l’Association d’Amitié tuniso-portugaise seront avec le cote conseil d’affaire mixte des moyens importants pour promouvoir la coopération bilatérale.

Il a souligné que pour relever le défi du développement les nouvelles structures d’appui doivent se mobiliser à coté du Conseil d’Affaires pour réussir ce challenge à travers des actions combinées et en créant des synergies entre elles et une dynamique avec l’AICEP le patronat portugais AEP et AIPA au profit des communautés d’affaires et des peuples des deux pays.

Après avoir félicité M. Ellouze et M. Tlemsseni pour leur élection à la présidence des deux nouvelles organisations, M. Majoul a salué le travail remarquable réalisé par le Conseil d’Affaires Tuniso-Portugais à travers son président, M. Elloumi et ses membres qui depuis 2007, ont balisé le terrain pour l’approfondissement de la coopération économique tuniso-portugaise.

Le partenariat tuniso-portugais, a affirmé M. Majoul recèle un potentiel et des opportunités à exploiter et dispose de toutes les conditions de réussite si tous les atouts qui lui sont spécifiques sont mis en avant et la Tunisie et le Portugal, plateformes à la croisée de grands marchés régionaux européen, africain et arabe peuvent établir un partenariat bilatéral et à l’international gagnant-gagnant qui ne peut être que bénéfique pour les économies des deux pays et pour la prospérité des entreprises portugaises et tunisiennes.

En Tunisie, notre ambition a ajouté le président de l’UTICA est de faire de notre pays un hub économique au centre de la méditerranée et le Portugal qui a réussi sa transition politique et économique est pour nous plus qu’un simple partenaire économique et commercial.

M. Luis Castro Henriques, chef de l’Agence portugaise pour l’investissement et le commerce extérieur, a souligné de son coté que les entreprises portugaises travaillent à promouvoir leurs activités en Tunisie soulignant que les entreprises tunisiennes et portugaises devraient s’appuyer d’avantage sur les structures d’appui des deux pays et recourir aux services des organisations de coopération bilatérales telles la chambre de commerce et d’industrie tuniso-portugaise, l’association d’amitié Tunisie-Portugal, le conseil d’affaires mixte pour développer leur coopération, promouvoir l’investissement et le commerce extérieur dans les deux pays et établir une coopération gagnant-gagnant en allant sur de nouveaux marchés, en particulier le marché africain.

Prenant la parole, M. Zied Laadhari, ministre du Développement, de l’Investissement et de la Coopération internationale a affirmé que la nouvelle chambre de commerce et d’industrie et l’association d’amitié Tunisie-Portugal représentent de nouveaux moyens pour appuyer les efforts portugais et tunisiens pour le développement de la coopération bilatérale, soulignant la nécessité de bénéficier de l’expérience portugaise dans le domaine de la transition démocratique et économique.

Le ministre a mis l’accent sur les opportunités offertes par le partenariat tuniso-portugais, sachant que le Portugal est le cinquième investisseur étranger en Tunisie avec des s de l’ordre de 8 millions de dinars et environ 3 000 emplois créés dans les domaines de la mécanique, du textile, de la chimie et de l’agro-alimentaire. Il a ajouté que le rôle du secteur privé dans le développement économique est fondamental et qu’il doit bénéficier d’un environnement des affaires incitatif.

M. Hichem Elloumi, vice-président de l’Union tunisienne de l’industrie, du commerce et de l’artisanat, a souligné de son coté que la Chambre de commerce et d’industrie tuniso-portugaise était le résultat de plusieurs années de travail intensif et de longue haleine engagé depuis des années. Des délégations portugaises de haut niveau ont été reçues à l’UTICA et des délégations tunisiennes ont visité le Portugal pour discuter des perspectives de développement des échanges bilatéraux. Les résultats sont au rendez-vous aujourd’hui, et le Portugal est le cinquième investisseur en Tunisie. M. Elloumi a souligné que les potentiels de la coopération tuniso-portugaise sont grands et qu’il est nécessaire pour le conseil d’affaires, la chambre et l’association d’amitié de travailler en synergie pour promouvoir les investissements en particulier dans la création de PME.

L’Ambassadeur du Portugal en Tunisie, M. José Ludovice, a salué quant à lui la réponse rapide des autorités tunisiennes à la demande de l’Association d’amitié tuniso-portugaise, soulignant l’importance du rôle de l’association dans la promotion de la coopération économique et le renforcement des relations économiques, politiques et culturelles entre les deux pays.

La Présidente de la nouvelle Chambre, Mme Donia Houda Ellouz, a quant à elle souligné l’importance du rôle des membres de la Chambre et de l’Association de l’amitié pour renforcer les relations entre les deux pays et tirer parti de l’expérience portugaise pour surmonter les difficultés politiques et économiques. Pour sa part, M. Zied Tlemsseni président de l’association d’amitié Tunisie- Portugal a souhaité donner la meilleure image de la Tunisie et renforcer la coopération et le succès du partenariat entre les deux pays.

par -

Le ministre des Affaires sociales, Mohamed Trabelsi, a inauguré jeudi soir ” la Maison de la Tunisie ” à Genève en Suisse.

A cette occasion, le ministre a souligné que cet espace renforcera les liens de la communauté tunisienne à l’étranger avec la Tunisie et abritera des activités culturelles et sportives, a indiqué un communiqué publié par le ministère des affaires sociales.

Mohamed Trabelsi a, en outre, souligné l’importance de préserver l’indépendance de cet espace pour qu’il puisse accueillir tous les Tunisiens sans discrimination aucune.

Par ailleurs, le ministre a annoncé l’organisation pour la première fois des ” journées de Carthage pour la créativité migratoire ” du 08 au 15 septembre 2018 et ce, en collaboration avec le ministère des affaires culturelles appelant les créateurs tunisiens en Suisse à animer ce festival qui polarisera, selon lui, tous les créateurs tunisiens à l’étranger et donnera une image positive sur la communauté tunisienne à l’étranger.

De son côté, le secrétaire général adjoint de l’Union générale tunisienne du travail (UGTT), Sami Tahri, a souligné l’importance de cet espace dans la satisfaction des attentes des Tunisiens à l’étranger.
Dans ce contexte, il a souligné la disposition de l’UGTT à fournir l’aide nécessaire à ” la Maison de la Tunisie ” pour renforcer son rayonnement, appelant tous les Tunisiens à l’étranger à diffuser une belle image de leur pays qui vit une expérience unique en son genre depuis la révolution.

Pour sa part, le représentant de l’Union tunisienne de l’industrie, du commerce et de l’artisanat, Khalil Ghariani, a estimé que la responsabilité est partagée dans la réussite et le rayonnement de cet espace, louant les efforts de toutes les parties qui ont contribué à sa création en une seule année.

par -

Un nouvel organe des Nations Unies, qui s’attaquera aux problèmes des pays les plus pauvres du monde par le biais de la science, de la technologie et de l’innovation, a été officiellement inauguré ce lundi 04 juin 2018 à Gebze, en Turquie.

L’Assemblée générale des Nations Unies a chargé la Banque internationale des technologies (Technology Bank) de renforcer la capacité de connaissance des 47 pays les moins avancés (PMA), de favoriser le développement de leurs écosystèmes d’innovation nationaux et régionaux pour attirer la technologie extérieure et stimuler la recherche et l’innovation.

« L’inauguration d’aujourd’hui est une étape importante pour aider les PMA à tirer parti des avantages de la science, de la technologie et de l’innovation. Ne laisser personne de côté est la clé du Programme 2030 et cette nouvelle banque des technologies aidera les plus vulnérables à aspirer à un avenir durable et prospère pour les prochaines générations », a déclaré Amina Mohammed, Vice-Secrétaire générale des Nations Unies lors de la cérémonie d’inauguration.

La nouvelle Banque devrait améliorer l’utilisation des solutions scientifiques et technologiques dans les pays les plus pauvres du monde et promouvoir l’intégration des pays les moins avancés dans l’économie mondiale fondée sur la connaissance. La création de la Banque des technologies est le premier objectif de développement durable (ODD) à être atteint. Sa création est hautement symbolique, car elle répond directement au principe du Programme 2030 de ne laisser personne de côté.
La Banque des technologies commencera à opérer en 2018

Le Conseil des gouverneurs de la Banque des technologies s’est réuni pour la première fois les 20 et 21 novembre 2017 et a adopté le plan de travail et le budget pour 2018. La banque commencera ses opérations cette année et procédera à des évaluations des besoins technologiques dans cinq des pays les moins avancés (Guinée, Haïti, Soudan, Timor-Leste et Ouganda) en collaboration avec des agences des Nations Unies.

La Banques technologies s’attachera également à améliorer l’accès des scientifiques et des chercheurs aux données, publications et initiatives en matière de science, de technologie et d’innovation dans douze pays les moins avancés (Bangladesh, Mozambique, Népal, Rwanda, Sénégal, Ouganda, Tanzanie, Bhoutan, Burkina Faso, Libéria, Madagascar, et Malawi).

« Nous sommes ravis d’être à Gebze aujourd’hui pour l’inauguration d’une institution clé pour soutenir les pays les moins avancés. Je voudrais remercier le gouvernement turc d’avoir généreusement accueilli la Banque des technologies et d’autres États membres qui ont promis des ressources financières. J’encourage les autres parties prenantes à faire également des contributions volontaires afin que, collectivement, nous assurions une base financière solide à la Banque des technologies », a déclaré Fekitamoeloa Utoikamanu, Haut-Représentante des Nations Unies pour les pays les moins avancés, les pays en développement sans littoral et les petits Etats insulaires en développement.

par -

Le premier tronçon de la rocade X20 faisant la jonction entre la route régionale numéro 31 et la sortie Ouest de la capitale est opérationnelle. En fait c’est le morceau reliant l’autoroute Tunis/Bousalem et la région d’El Agba qui a été inauguré, rapporte Mosaïque Fm ce vendredi 18 mai.
Mohamed Salah Arfaoui, ministre de l’Équipement, a déclaré à l’occasion que le chantier se poursuivra jusqu’au mois d’août 2019. A noter que cette route ira jusqu’à la localité de Mnihla.

par -

L’échangeur d’Ennasr 2 (Gouvernorat de l’Ariana) a été inauguré lundi après-midi par le ministre de l’équipement, de l’habitat et de l’aménagement du territoire, Mohamed Salah Arfaoui.
L’échangeur a été ouvert à la circulation après l’achèvement de la première partie des travaux qui ont démarré en 2015, pour un coût de 30 millions de dinars. La construction du pont supérieur au niveau de la cité El Faouz en direction de la cité Ennasr et de l’Ariana, vise à alléger et fluidifier la circulation.
Le ministre de l’équipement a assuré que les travaux ont pris en compte les volets qualité et esthétique indiquant qu’un pont supérieur de 110 mètres de long et de 7 mètres de large a ainsi été réalisé et qu’une voie souterraine a été aménagée pour les véhicules légers, ainsi qu’un rond-point au niveau de l’intersection entre la X20 et X2.
Et de préciser que près de 800 millions de dinars ont été alloués aux projets d’équipement pour la période 2018-2019, annonçant l’ouverture de plusieurs ouvrages routiers dans les villes du Sahel et à Zaghouan au cours des prochains mois.

par -

La prestigieuse Ecole Nationale de Médecine Vétérinaire a organisé, le samedi 14 avril 2018, une cérémonie d’inauguration de l’Auditorium Abdelwaheb Ben Ayed, en marge de la célébration du 44ème anniversaire de cette Ecole et du 60ème anniversaire du conseil de l’ordre des médecins vétérinaires de Tunisie.

Cette cérémonie d’inauguration a été rehaussée par la présence de M. Abdallah Rabhi Secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’agriculture chargé des Ressources hydrauliques et de la Pêche.

A cette occasion, la communauté médicale avicole tunisienne a rendu un vibrant Hommage de reconnaissance, à Poulina et à son fondateur Abdelwaheb Ben Ayed, Père de l’aviculture moderne en Tunisie.

Cette reconnaissance, s’est  traduite par l’appellation du joyau de l’Ecole Nationale de Médecine Vétérinaire, le nouvel auditorium au nom d’Abdelwaheb Ben Ayed.

Cet amphithéâtre ultra moderne, réalisé avec  le concours de la Fondation Poulina pour le Savoir, permettra aux futurs médecins vétérinaires  de s’épanouir dans leurs études et aux professeurs et conférenciers de travailler dans de très bonnes conditions.

Cet hommage vient à point nommée avec la célébration du 50ème anniversaire de Poulina Group Holding et le lancement des activités de la Fondation Poulina pour le savoir.

par -

Deux centrales photovoltaïques ont été inaugurées, mercredi, à Nabeul. La première a été réalisée installée moyennant de 1,2 Millions d’euros (environ 3,6 millions de dinars) , à la municipalité de Nabeul, afin de permettre la réduire à moitié les coûts de la consommation de l’électricité à la municipalité (éclairage public et bâtiment) et la deuxième a été installée à la station d’assainissement de Mrezgua d’une capacité de 300 mille kilowatts.

Le ministre de l’énergie, des mines et des énergies renouvelables Khaled Kaddour a déclaré à cette occasion que la première station qui s’inscrit dans le cadre d’un projet pilote visant l’installation des centrales photovoltaïques aux niveaux de toutes les municipalités sera généralisée dans tous les pays en vue de concrétiser la contribution des communes à l’effort national en matière d’économie d’énergies.
La subvention de l’énergie dépassera cette année les 1500 millions de Dinars d’où l’orientation du gouvernement vers le développement de projets favorisant l’économie d’énergie, l’accélération de leur réalisation et la généralisation de l’utilisation des énergies renouvelables, a-t-il rappelé .

par -

Après de longues années d’attente, les artistes, hommes de culture et visiteurs de tous bords auront enfin l’occasion de découvrir les multiples lieux et espaces de la Cité de la culture, qui sera ouverte officiellement le 21 mars 2018. Et si un simple regard jeté sur le chantier de la Cité de la Culture suffisait auparavant pour convaincre les curieux de la tâche herculéenne consacrée à la réalisation de ce nouveau temple des arts et de la culture en Tunisie, il n’empêche que la véritable “révolution culturelle” se prépare en donnant finalement forme aux idées innovantes en matière de culture. Car la Cité n’est en fin de compte que l’écrin où l’on devrait conserver les anciens et nouveaux joyaux culturels et artistiques de la Tunisie.
A une centaine de mètres des musées de la monnaie et de l’éducation, la Cité de la culture, qui se pare aujourd’hui de toute sa beauté après de grands chantiers menés depuis 2009, ne manquera pas de marquer, dans son espace urbain, le visage moderne de la ville de Tunis et d’ouvrir de plus larges perspectives aux industries culturelles. Il s’agit surtout de développer la dimension internationale de l’activité culturelle : pour une culture d’ouverture sur le monde.

Reflet de la lumière de la Méditerranée et élancée sur une hauteur de 65 mètres, la tour monumentale de la Cité, dotée d’une architecture islamique authentique mélangée dans une subtile harmonie avec une touche occidentale moderne, émerge haute en couleurs, sur l’esplanade Mohamed V et aux abords de l’avenue du Maghreb arabe. Sur une superficie de 9 hectares, ce multi-complexe, unique en son genre, pour la Tunisie culturelle du 21ème siècle, ouvrira enfin ses portes et ses grands espaces donnant à voir une architecture bien singulière alliant entre le passé et le présent, oeuvre de l’architecte Riadh Bahri et dont la tache a été réalisée sous sa supervision par environ 1000 ouvriers.

Moyennant un coût global estimé à 125 millions de dinars, cet ouvrage de taille porte à jour une kyrielle d’espaces de spectacles vivants et ultra-modernes dotés d’un opéra (sur une superficie de 2225 mètres carrés avec une capacité d’accueil de 1800 personnes), d’un théâtre modulable, d’un théâtre pour les régions (1800 personnes), de six studios de répétition et de production et d’une médiathèque de l’information. Outre des galeries marchandes au nombre de 44, la cité comportera également une cinémathèque, sur une superficie de 3767 mètres carrés et composée de deux salles : l’une d’une capacité de 350 chaises et la deuxième de 150 chaises.

Parmi les autres composantes de la Cité figurent la maison des artistes, ainsi qu’une galerie nationale d’arts et d’exposition constituée de trois salles d’exposition et des réserves pour les acquisitions et les collections nationales. La cité sera dotée également d’un pôle de littérature et du livre sur une superficie de 2336 mètres carrés et regroupant l’Institut de traduction de Tunisie, la maison du roman et la maison de la poésie.
Quant au musée des civilisations, il est prévu pour la deuxième tranche sur une superficie couverte de 22 mille mètres carrés. L’ensemble muséographique promet à ses futurs visiteurs un voyage à travers la scénographie muséologique basée sur des moyens audiovisuels et informatiques ultramodernes.

par -

La nouvelle ligne maritime Sfax-Djerba sera inaugurée officiellement jeudi 8 mars 2018, a annoncé Ala Kilani, co-fondateur du projet en question, ce mercredi sur les ondes de la radio Express fm.

Il a ajouté que la première traversée commerciale en bateau sur cette ligne se fera le vendredi 9 mars 2018, avec un prix du ticket fixé à 21,900 dinars et une capacité de 57 places à bord du bateau.

D’un autre côté, le président du bureau régional de la BFPME (Banque de financement des petites et moyennes entreprises), Nabil Zghidi, a indiqué l’approbation initiale de la banque pour accorder la somme de 500 mille dinars au financement de ce qui reste de ce projet.

par -

Citroën Tunisie renforce davantage sa présence dans la région du Sahel et inaugure son 3ème réparateur agréé de la région de Sousse sans compter la succursale de Hammam Sousse. Au total, Citroën Tunisie se dote d’un réseau de 35 garages et distributeurs officiels de pièces de rechange sur l’ensemble du territoire tunisien et compte bien devenir le réseau le plus vaste et le plus proche de ces clients.

 Le Réparateur Agréé Citroën « Gouta Service Auto » propose un espace de plus de 1700 m² qui abrite une réception, un Chrono Service à 2 baies et un magasin. Vous pouvez aussi découvrir un atelier de plus de 700 m2 à 4 baies, un labo de peinture et une aire de lavage, respectant les pré-requis de sécurité et normes de qualité du constructeur. Gouta Service Auto propose par ailleurs la vente de pièces de rechange d’origine.

Une quinzaine d’employés ayant poursuivi une formation aux standards internationaux de la marque accueilleront nos clients et assureront la meilleure qualité de service.

 L’inauguration du Réparateur Agréé Citroën « Gouta Service Auto » a été célébrée en présence de Nizar Jamaaoui, délégué de Sousse, Bassem Loukil, PDG d’Aures Auto et Taha Cherif, le gérant du nouvel espace.

 Avec l’expansion des ventes de la marque aux chevrons en Tunisie, marque automobile importatrice numéro 1 en 2017, le réseau Citroën Tunisie se rapprochera de sa clientèle de plus en plus afin de proposer des services de qualité et de proximité.

 Bassem Loukil a profité de l’occasion pour rappeler les risques que présentent les pièces de contrefaçon qui sont proposés par le marché parallèle, réduisant les performances de votre véhicule mais surtout vous exposant au danger sur la route.

 Le Réparateur Agréé Citroën « Gouta Service Auto » vous accueille du lundi au vendredi de 8h à 17h et le samedi de 8h à 13h. Bientôt, il vous proposera aussi de prendre votre rendez-vous et votre devis en ligne pour toutes vos opérations au Chrono Service ou à l’Atelier. Soyez les premiers à profiter de ses services !

par -

Un centre de santé de base a été inauguré, mardi 20 février 2018, dans la localité de “Zaafrane” à Douz-sud (gouvernorat de Kébili).
Ce projet, dont le coût a atteint 250 mille dinars, permettra d’améliorer les prestations de soins et rapprocher les services de santé des habitants de la région et des localités lointaines, a indiqué le directeur régional de la santé à Kébili, Hédi Ben Slimane.
Le centre, équipé avec du matériel développé, assurera des consultations médicales à raison de 3 consultations par semaine au profit de 40 patients dans chaque consultation, a-t-il ajouté.
Par ailleurs, le directeur régional de la santé à Kébili a souligné qu’un centre de santé de base à “El Mansoura” dans la délégation de Kébili-nord, un centre intermédiaire à “El Blidet” dans la délégation de Kébili-sud ainsi qu’un centre de santé de base Rjim Maatoug seront ouverts prochainement.

FOCUS 🔍

Comme chaque année et pour la 8ème fois consécutive, Orange Tunisie a organisé son Orange Summer Challenge (OSC), le rendez-vous incontournable des jeunes technophiles,...

Le meilleur des RS

Ce Post, intitulé «Polémiques hôtelières», est l'oeuvre d'un homme qui a une grande expérience dans le secteur du tourisme et un ancien DG de...

INTERVIEW

L'expert en économie et ancien ministre des Finances Houcine Dimasi a accordé à Africanmanager une interview exclusive où il a évoqué plusieurs points dont...

AFRIQUE

Une mission du Fonds Monétaire International (FMI) dirigée par M. Alex Segura-Ubiergo a visité Brazzaville du 6 au 14 novembre pour poursuivre les discussions...

Reseaux Sociaux

SPORT