25 C
Tunisie
dimanche 27 septembre 2020
Accueil Actualités Rénovation de 10 stations d'épuration des eaux usées en Tunisie

Rénovation de 10 stations d’épuration des eaux usées en Tunisie

La Tunisie va mettre à niveau 10 stations d’épuration des eaux usées. Le projet, qui fait partie du programme de la mer Méditerranée (MedProgramme), cible les stations qui sont soit saturées, soit proches de la saturation. L’objectif est de prévenir la pollution de la Méditerranée par les eaux usées.

Un grand projet de mise à niveau des stations d’épuration des eaux usées sera réalisé en Tunisie. Il concerne 10 stations d’épuration des eaux usées situées dans plusieurs villes du pays, dont Bouargoub, Le Kef, Teboursouk, Jammel, Sbeitla, Médenine, Tozeur, Kebili, El Hamma et Tataouine. Le projet est mis en œuvre dans le cadre du Programme de la mer Méditerranée (MedProgramme) lancé le 24 juin 2020 dans 10 pays (Tunisie, Albanie, Algérie, Bosnie-Herzégovine, Égypte, Liban, Libye, Maroc, Monténégro et Turquie), grâce à une subvention de 43 millions de dollars (environ 121 millions de dinars tunisiens) du Fonds pour l’environnement mondial (FEM).

Le Medprogramme est soutenu par la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) et la Banque européenne d’investissement (BEI), grâce à un cofinancement de 700 millions de dollars sous forme de prêts aux pays et aux entités publiques et privées. Le programme permettra, entre autres, de réduire les principaux facteurs de stress environnementaux, de renforcer la résistance au climat et la sécurité de l’eau et d’améliorer le bien-être et le soutien des populations côtières dans la région méditerranéenne. Le lancement officiel de la partie tunisienne du programme Med est prévu pour juillet 2020.

Les stations d’épuration des eaux usées qui seront rénovées sont celles qui sont saturées ou proches de l’être . « Il est important de veiller à ce que chaque station ait une capacité suffisante pour traiter tous les effluents urbains, ruraux et industriels jusqu’en 2045 », déclare Lorenzo Paolo Galbiati, responsable du plan d’action pour la Méditerranée du Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE).

Outre la réhabilitation de 10 stations d’épuration des eaux, le programme Med vise également à évaluer la contamination du sol par le mercure dans la ville de Kasserine, dans le Centre-ouest de la Tunisie, et à identifier les actions prioritaires pour assainir les conteneurs de mercure métallique dans les anciennes cellules électrolytiques et proposer un plan de gestion global du site contaminé. Le programme comprend également la préparation d’un plan d’inventaire national des polluants organiques persistants (POP), en collaboration avec les ministères concernés, et l’identification d’actions concrètes pour la gestion durable de l’aquifère côtier du Djebel Ras dans le gouvernorat de Bizerte en Tunisie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

104,647FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,308SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles