AccueilLa UNEPétrole : Les majors sont de retour

Pétrole : Les majors sont de retour

Au cours d’une cérémonie  présidée par le ministre de l’Industrie et des PME, Slim Feriani ,  vendredi 28 juin, il a été procédé à la signature de conventions relatives à l’octroi de six permis de prospection de pétrole. Trois grandes compagnies de pétrole étrangères ( américaine,  britannique et norvégienne) ont obtenu  ces 6 permis  de prospection . Le coût global des travaux de prospection  est estimé à 13 millions de dollars. Ces licences sont répartis sur les régions du Nord (Bizerte), le Centre- oues et le Sud (Tozeur et kébili).

- Publicité-

A noter que les permis en question sont sous le nom  de  Hizwa, Waha, Swaff, Metline, teskraya, kaf abed.

Lors de la signature de ces conventions en présence de plusieurs hauts responsables, le ministre de l’Industrie et des PME s’est montré très optimiste sur l’avenir du secteur de l’énergie en Tunisie, notamment avec l’octroi de ces nouveaux permis, ce qui traduit le regain de la confiance des investisseurs étrangers  et donnera ainsi un élan très positif pour l’économie tunisienne.

Feriani, a dans ce contexte, affirmé qu’il s’agit d’une étape très importante, précisant  qu’en dépit des deux lâches opérations terroristes qui ont secoué le pays dans la journée du jeudi 27 juin 2019, la Tunisie reste toujours forte et debout, affirmant que la sécurité, la stabilité sociale et politique sont un facteur clé pour garantir  la croissance économique et inciter les gros investisseurs à lancer leurs propres projets en Tunisie.

Secteur de l’énergie : Lancement de plusieurs réformes

On rappelle que le chef du gouvernement Youssef Chahed a récemment annoncé le lancement de plusieurs réformes pour le secteur de l’énergie. Il s’agit de la mise en service, à partir de juillet 2019, de la dernière unité de production de gaz de la station de Ghannouche à Gabès. En juin 2019, l’entrée en exploitation des stations de Mornaguia-Borj El Ameri avec une capacité de 1050 mégawatts, soit 20% de plus que la production nationale destinée à assurer l’approvisionnement en électricité.

En septembre 2019, la signature d’accords de réalisation de projets d’une valeur de 500 mégawatts d’énergie solaire photovoltaïque.

En octobre 2019, la totalité du champ de Naouara sera mis en service pour fournir 50% supplémentaires de la production de gaz nationale, précise la présidence du gouvernement.

Pour ce qui est de la rationalisation de l’utilisation de l’énergie, il a été notamment décidé de réduire de 20% de la consommation d’énergie dans les infrastructures et institutions publiques d’ici 2021.

En effet, 50 millions de dinars seront aussi alloués pour aider les familles nécessiteuses à payer une partie de leur dette à la Steg.

Il s’agit également de consacrer le principe de justice sociale et de rationaliser la consommation d’électricité domestique en adoptant le système d’incitation (Bonus / Malus) en vue de réduire les factures d’électricité ou d’assurer leur stabilité pour 94% des consommateurs et l’utilisation de l’énergie solaire photovoltaïque sera encouragée…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,566SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles