AccueilLa UNEPrix mondiaux des carburants: La Tunisie au milieu du gué!

Prix mondiaux des carburants: La Tunisie au milieu du gué!

Les données du site spécialisé  « globalpetrolprices » ont montré que le prix moyen de l’essence dans le monde a atteint 1,33 dollar pour le litre  durant  ce mois d’avril.  La guerre russo-ukrainienne a entraîné une grande disparité des prix, le plus élevé atteignant 2,87 à Hong Kong, alors que la Jordanie est le pays où le prix du litre d’essence est le plus élevé dans le monde arabe atteignant 1.53 dollar.

Dans ce classement, la Tunisie figure au  onzième rang dans le monde arabe pour les prix des carburants les moins chers et au vingt-sixième au niveau international, avec 0,74 dollar pour le litre d’essence. Il est expliqué que les différences de prix dans les divers  pays sont dues aux subventions gouvernementales et aux taxes, car tous les pays achètent du carburant au même prix, puis les prix diffèrent d’un pays à l’autre après l’imposition des taxes.

Il est à noter qu’on s’attend prochainement à ce que le ministère tunisien de l’Industrie annonce une nouvelle augmentation des prix du carburant, entre 3 et 5 %, dans une tentative de réduire les frais d’importation des dérivés du pétrole. Déjà, le  mois dernier, à la date du 1er mars 2022, la Tunisie a annoncé une nouvelle hausse des prix des carburants, la deuxième en moins d’un mois.

La cheffe de cabinet de laministre de l’Industrie Ahlem Beji, a confirmé dans une précédente déclaration à « African Manager » que la hausse continue des prix du pétrole sur le marché mondial, « a  dicté au gouvernement tunisien la nécessité  d’en augmenter les siens ».

Dans le même contexte, elle a ajouté : « Nous étions face à deux options, soit augmenter les prix et assurer la disponibilité des produits pétroliers sur le marché local, soit maintenir les mêmes prix, ce qui signifie une réduction des revenus financiers et par conséquent l’incapacité payer les redevances, ce qui entraînera la perte de matières pétrolières dans notre pays. »

La hausse des prix des carburants est inéluctable

Il importe de rappeler  que la Tunisie a élaboré son budget pour l’année 2022 sur la base d’une moyenne de 75 dollars le baril pour toute l’année, et chaque augmentation d’un dollar du prix du baril coûte à la communauté nationale  environ 140 millions de dinars par an.

Le professeur d’économie et ancien membre du conseil d’administration de la Banque centrale, Fathi Nouri, a estimé que la hausse des prix du carburant  va devoir s’imposer à  tous les pays du monde en raison de la crise internationale, alors qu’elle va être progressive en Tunisie en fonction du coût de l’approvisionnement.

Dans une déclaration à African Manager, Nouri a souligné que l’augmentation du prix du carburant en Tunisie est considérée comme faible par rapport aux augmentations dans des pays similaires au nôtre, et qu’elle ne suit pas les prix réels.

« Le coût d’un litre d’essence dans le monde est estimé à 3700 millimes, alors qu’en Tunisie il est de 2200 millimes et les prix du pétrole ne sont  fixés ni par la Kasbah, ni par le Palais de Carthage ; cette augmentation est imposée par les cours du baril au niveau international », a-t-il expliqué.

Par ailleurs, le gouvernement tunisien a révélé dans sa loi de finance 2022 ses prévisions en matière de production d’hydrocarbures,  celle-ci atteindra 2,222 millions de tonnes de pétrole brut et 2,268 millions de tonnes de gaz équivalent pétrole, tandis que le volume de consommation  atteindra 5,778 millions de tonnes prévues pour 2022, soit avec 1,6% de plus que la prévision de 2021.

La  consommation de produits pétroliers finis évoluera d’environ 0,7% en 2022 par rapport aux estimations  faites  pour l’année 2021, tandis que la Tunisie importera 2,944 millions de tonnes de produits pétroliers prêts à l’emploi, contre 2,905 millions de tonnes pour l’année 2021.

Le programme de réforme du gouvernement vise également à atteindre les prix réels des carburants d’ici 2026, tout en prenant des mesures parallèles pour protéger les catégories vulnérables.

Compte tenu des facteurs externes et internes susmentionnés et des réformes que le gouvernement entend poursuivre à l’avenir, le prix du carburant, selon un certain nombre d’experts, pourrait atteindre 3200 millimes le litre en Tunisie avant la fin de l’année 2026.

Au niveau international, Global Petroleum Price a classé le Venezuela comme le pays le moins cher où l’essence est vendue à seulement 0,02 $. Dans le monde arabe, la Libye est en tête de liste en termes d’essence la moins chère avec  0,030 $ le litre, suivie de la Syrie à 0,031 $, puis l’Algérie avec 0,032 $ le litre.

Notons que Global Petrol Prices.com suit les prix de détail du carburant automobile, de l’électricité et du gaz naturel dans plus de 150 pays.

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
5,004SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -