Tanzanie : Un nouveau dispositif pour l’essor du numérique

Tanzanie : Un nouveau dispositif pour l’essor du numérique

par -

Fort de plus de 40 millions d’abonnements à des réseaux de téléphonie mobile, le secteur des télécommunications tanzanien constitue l’épine dorsale d’une économie numérique dynamique et inclusive. Toutefois, pour que ce secteur exploite pleinement son potentiel de véritable moteur du développement socio-économique en Tanzanie, il doit être doté d’un système capable de superviser, protéger et promouvoir efficacement le secteur des télécommunications dans l’intérêt de tous les Tanzaniens.

C’est précisément ce qu’offre le Système de surveillance du trafic de télécommunication (TTMS), a déclaré James Claude, directeur général de Global Voice Group (GVG) (www.GlobalVoiceGroup.com), qui assistait à la cérémonie de passation du pouvoir à la Tanzanie, qui a eu lieu à Dar es Salam, le vendredi 18 janvier.

« Le transfert officiel de la propriété des infrastructures et des systèmes TTMS de GVG à la TCRA doit être l’occasion de rappeler que le projet TTMS lui-même et la vision novatrice qui le sous-tend ont toujours appartenu à la TCRA et au gouvernement de la Tanzanie », a déclaré M. Claude.

L’événement s’est déroulé en présence du Président de la République unie de Tanzanie, M. John Magufuli, du directeur général de l’Autorité tanzanienne de réglementation des communications (TCRA), M. James Kilaba, ainsi que d’autres hauts fonctionnaires gouvernementaux. Dans l’allocution qu’il a prononcée à cette occasion, M. Kilaba a indiqué que le système TTMS avait permis à la TCRA de collecter plus 93 milliards de shillings de revenus au cours de la période quinquennale 2013-2018.

M. Claude a expliqué que les avantages – immédiats et à long terme – offerts par le système TTMS sont considérables. « Globalement, le système TTMS offre des capacités de contrôle renforcées qui profitent à la Tanzanie et à tous les Tanzaniens en permettant à la TCRA et au gouvernement de voir en temps réel ce qui se passe dans le secteur des télécoms au point de vue de la qualité, de la sécurité, des performances et de la conformité, ce qui améliore considérablement la gouvernance d’un secteur qui joue un rôle clé dans le développement socio-économique du pays. »

M. Claude a ajouté qu’en soi le système TTMS renforce le rôle de la TCRA et du gouvernement, non seulement en tant que régulateurs et décideurs politiques, mais également en tant que promoteurs éclairés de la croissance et du développement des TIC en Tanzanie.

« La fonctionnalité de surveillance de l’argent mobile du système permet aux autorités de superviser ces services en forte croissance et de contrôler leur conformité réglementaire ainsi que leur sécurité, leur fiabilité et leur qualité dans l’intérêt des Tanzaniens, surtout des personnes non bancarisées pour qui l’argent mobile représente un service essentiel à leur inclusion financière », a souligné M. Claude.

M. Kilaba a signalé que les transactions d’argent mobile avaient connu une forte augmentation, passant des 8 500 milliards de shillings mensuels enregistré en 2007 à 11 600 milliards de shillings en 2017.

« La fonctionnalité d’identification des appareils représente un moyen efficace de lutter contre les appareils contrefaits, volés ou non conformes qui ont un impact négatif sur les consommateurs tanzaniens et sur le marché des téléphones en Tanzanie, tout en soulevant des préoccupations en matière de sécurité publique et nationale », a ajouté M. Claude.

Enfin, M. Claude a évoqué la composante anti-fraude et de mesure du trafic qui rend les réseaux plus sûrs pour les consommateurs tanzaniens en pistant efficacement et en éliminant les trafics frauduleux. « Cela améliore également la qualité du service de téléphonie internationale, puisque les appels passés par des moyens illégaux sont de médiocre qualité en raison des méthodes de compression VoIP utilisées par les fraudeurs. »

Selon M. Kilaba, la fraude liée au contournement des communications internationales a chuté de 65% à 10% seulement entre 2007 et 2017. « Au moins 224 millions d’opérateurs de contenu en ligne ont déjà été enregistrés avec succès et ont reçu des licences », a-t-il ajouté.

« En moins d’un an, en collaboration avec SGS (Société Générale de Surveillance), notre partenaire suisse de consortium, nous avons mis en place un système qui distingue la TCRA en l’amenant au rang de premier régulateur au monde à utiliser des technologies de traitement de données pour surveiller étroitement les performances financières du secteur des télécommunications », a déclaré M. Claude.

En conclusion, il a déclaré que c’était un grand honneur pour GVG d’avoir, en collaboration avec SGS, apporté sa contribution technologique à cette réalisation remarquable au cours de ces cinq dernières années. « Cette plateforme de pointe forme un base solide sur laquelle construire de nouvelles et intéressantes fonctionnalités et ce transfert n’est qu’une nouvelle étape du projet TTMS. Sous la direction de la TCRA, le système TTMS va continuer à évoluer et à développer ses capacités.”

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire