Tunis-Elections : Le recul d’Ennahdha atteint un niveau historique, Nidaa Tounès et...

Tunis-Elections : Le recul d’Ennahdha atteint un niveau historique, Nidaa Tounès et BCE en tête

par -
Le dernier sondage d’opinion relatif aux élections présidentielles et

Le dernier sondage d’opinion relatif aux élections présidentielles et législatives vient d’être publié, la loi électorale interdisant la publication de tout sondage portant sur les scrutins, à partir de dimanche 6 juillet.

Selon les résultats de ce sondage réalisé par Sigma, les intentions de vote en faveur du mouvement Ennahdha sont descendues à leur niveau historique, soit 21,7% contre 45,1% pour Nidaa Tounès. Un recul d’autant plus remarquable que le parti islamiste avait été crédité de 37% des voix, lors des élections d’octobre 2011, ce qui signifie théoriquement du moins que le mouvement Ennahdha a perdu 40% de son électorat, selon le journal Al Maghreb qui publie les résultats de ce sondage.

Par régions, Nidaa Tounès est toujours bien implanté dans le Nord-ouest, le Grand-Tunis et le Sahel (Sousse, Monastir, Mahdia), alors que le mouvement Ennahdha l’est dans les gouvernorats du Sud-est ( Gabès, Médenine, Tataouine).

Le Front populaire, crédité de 7,3% des intentions de vote, puise sa force de frappe dans les gouvernorats du Centre-ouest ( Kairouan, Kasserine, Sidi Bouzid) en plus du Grand-Tunis.

Pour ce qui est des élections présidentielles, les intentions de vote n’ont pas sensiblement varié par rapport au mois de juin. Béji Caïd Essebsi est toujours en tête avec 29,8% , alors que Hamadi Jebali est toujours deuxième avec 11,2% , un point de plus que le troisième, en l’occurrence Kamel Morjane qui obtient 10,3% des intentions de vote.

De toute évidence, la compétition va s’accentuer pour la 2ème place, pour pouvoir postuler au second tour. Trois personnalités se la disputent : Hamadi Jebali, Kamel Morjane et Moncef Marzouki (9,9%), un trio suivi par Mohamed Abbou (7,8%), Ahmed Néjib Chabbi (5,1%), Hamma Hammami (4,8%).

Et c’est parmi ces 6 personnalités que sera choisi l’adversaire de BCE au second tour.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire