AccueilLa UNEVent de panique sur les concessionnaires auto

Vent de panique sur les concessionnaires auto

Le marché tunisien de l’automobile particulière continuait, en ce premier mois de l’année 2021, son petit bonhomme de chemin. Les ventes ont diminué de 3,5 % en glissement annuel, mais la hiérarchie des meilleures ventes est quelque peu chambardée. Dirigée de main d’expert par Mehdi Mahjoub, Hyundai se met au sommet du podium, hausse de presque 94,19 % ses ventes. Le concessionnaire du Sud-Coréen, contrôle désormais 17,59 % du marché, et confirme sa place de leader des ventes.

- Publicité-

2ème PdM du marché VP et deuxième meilleure vente de ce début d’exercice 2021, Renault augmentait aussi ses ventes et se plaçait en seconde place depuis l’arrivée de Lassaad Ben Ammar, pas très loin de Kia. La 2ème meilleure coréenne se maintient au peloton de tête, pas très loin de Toyota. Le concessionnaire du groupe Belkhiria augmentait en janvier dernier de 75 % en glissement annuel, et confirme ainsi la conquête au pas de charge des asiatiques. 

MG, un autre asiatique, montait en puissance en ce début d’exercice 2021. Aux commandes, Khaled Belhiba boostait les ventes du chinois. Il ne vendait, en janvier 2020, que 17 véhicules. Ses ventes s’envolaient de 881 %, pour atteindre 167 en janvier 2021, et clôturait la liste des Top 10 des meilleures ventes, où l’on trouvait aussi Fiat à la 7ème place, sous la férule de Kais Krima, qui haussait aussi, de 97, 13 % en glissement annuel ses ventes de janvier dernier.

–        Volvo et Ford ont déjà changé de main … mais pas encore complètement !

Signe de nouveaux temps, ceux de la mondialisation et des regroupements internationaux des marques, certaines disparaitraient presque des étals des concessionnaires tunisiens. Des marques, comme Volvo, officieusement reprise d’entre les mains de Ferid Abbas par le groupe Ben Jemaa. Mais officiellement pas encore. L’accord de principe aurait été déjà donné, en attendant la mise en place des infrastructures de vente.

Le groupe Ben Jemaa n’en serait pas à sa première déconvenue. Il avait officiellement repris le brand Ford. Pratiquement, la vente, pourtant faite par Al Karama Holding de la manière la plus transparente, n’a pas encore été adoubée par l’Etat qui l’avait confisquée de chez Belhassen Trabelsi. Le budget de l’Etat qui croyait faire de bonnes affaires avec les confiscations, attendra. Mais c’est aussi ça la nouvelle Tunisie ; chacun fait ce qu’il veut, et ce qu’il peut !

Presque disparues aussi des chiffres de l’ATTT (Agence du transport terrestre), la marque Opel. Une disparition que le groupe Latrous ne digère toujours pas, et s’en va en guerre contre la maison-mère.

« La société Afrique Auto appartient au groupe automobile, leader en Tunisie, Tahar Latrous. Afrique Auto est concessionnaire des marques automobiles prestigieuses allemandes, américaines et japonaises, de quoi représenter que les meilleures sur l’échelle mondiales », pouvait-on encore lire sur le site du concessionnaire.

–        Opel et Citroën s’en vont en guerre !

Cette disparition, comme celle de la Carte Citroën du groupe Loukil, qui ne vendait en janvier dernier qu’à l’unité, a pourtant une explication. En effet, en janvier dernier, les actionnaires de Fiat Chrysler Automobiles et Groupe PSA, le constructeur français de voitures Peugeot et Citroën, ont approuvé à une écrasante majorité la fusion, lundi 4 janvier 2021. La fusion a été achevée le 19 janvier. La société nouvellement fusionnée s’appellera Stellantis.

À l’issue de la fusion, la société fusionnée deviendra le quatrième constructeur automobile mondial, avec 14 marques. Ensemble, les entreprises valent environ 57 milliards de dollars. Fiat Chrysler (FCAU) produit les marques automobiles Chrysler, Dodge, Ram, Jeep, Fiat, Alfa Romeo, Maserati et Lancia. PSA, quant à lui, fabrique des voitures Peugeot, Citroën, DS, Opel et Vauxhall.

Des informations de presse disent déjà que la carte Citroën aurait été retirée au groupe Loukil. Ce dernier fait pourtant savoir dans un communiqué que « la relation contractuelle de sa filiale Aures Auto, concessionnaire exclusif des marques Citroën et DS en Tunisie depuis plus de quatorze ans, avec le Groupe PSA court jusqu’au 31 décembre 2022, date qui est aussi celle de la validité de l’agrément de distribution délivré par le Ministère du Commerce ». Et de préciser, en évoquant une récente tentative de résiliation abusive du contrat par le groupe PSA-Citroën, qu’elle « est vouée à l’échec car elle est manifestement irrégulière » et qu’elle a pour cela « saisi les juridictions compétentes pour défendre nos intérêts et obtenir l’annulation de cette manœuvre ». On ne connaît non plus toujours pas le sort de Mazda, du même groupe, qui disparaît ce mois de janvier des statistiques des immatriculations.

Théoriquement, Opel serait allée au groupe Khéchine. Ce dernier, concessionnaire de Peugeot, ne vend cependant pas encore d’Opel, mais cela ne saurait tarder plus de quelques semaines, nous dit-on auprès du repreneur de la concession d’Opel. Les nouveaux acheteurs, PSA qui s’appellera Stellantis, auraient déjà signé le contrat avec le groupe Khéchine, l’infrastructure serait déjà mise en place, mais on se pose la question pourquoi les ventes d’Opel n’ont pas encore démarré.  Peut-être serait-ce parce que le recours en justice de Latrous serait toujours en cours.

Seul à ne souffrir jusque-là d’aucun problème et qui travaille normalement et doublait même ses ventes en ce début d’année, Italcar qui ne semble point se soucier de l’effet papillon du regroupement des 14 marques sous le même pavillon français de l’ex-PSA.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,675FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,455SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles