Tags Posts tagged with "artisanat "

artisanat 

par -
0

Fort du succès de la première édition de l’exposition Articadeaux, l’Office national de l’artisanat tunisien (Onat) se lance, cette année, dans la deuxième édition qui s’ouvre au grand public et aux acheteurs professionnels.

La nouvelle édition vient d’ouvrir ses portes, hier vendredi 2 décembre à l’Acropolium de Carthage. Quelque 50 créateurs et entreprises artisanales de différents gouvernorats participent à ce grand rendez-vous de l’artisanat national.

Une vitrine unique pour le grand public, mais aussi une grande fête pour les entreprises. Et le public est présent, toutes générations confondues, surtout le week-end. Reportage :

Sur l’une des plus belles places de Tunis, le grand public et les acheteurs professionnels vont découvrir durant six jours           une exceptionnelle variété de cadeaux originaux : bijoux, couffins, tissage, bois, maroquinerie, broderie, fibre végétale, céramique et poterie…

Des stands spécialisés sont là pour encourager les professionnels, les administrations, les acheteurs publics, les représentants diplomatiques à commander des cadeaux de fin d’année.

Un environnement de grande qualité

Rencontré à cette occasion, Mohamed Ben Abdallah, artisan spécialisé en céramique, a affirmé que « c’est toujours un bonheur de participer à ce genre de salon important, convivial, dans un environnement de grande qualité ».

Lauréat du prix du jeune promoteur, Ben Abdalla souhaite au cœur de l’Acropolium de Carthage séduire le public avec l’idée de promouvoir le secteur de l’artisanat dans un lieu facile d’accès.

Cette exposition est synonyme de qualité. Mounir Ben Amor, artiste peintre sur différents supports, veut de son côté offrir des produits haut gamme. « Pour chaque salon, certaines spécificités sont à respecter. Pour Articadeaux, des efforts louables ont été déployés pour présenter des produits de qualité de manière à répondre à l’inspiration très évoluée et les exigences des clients, qui sont généralement des VIP», explique le créateur.

Et cette année, curieusement, les vendeurs se font plus nombreux dans cet espace culturel et touristique, pour le plus grand bonheur des clients, mais aussi des sociétés.

La beauté engagée

Mais ce qui semble surtout faire le bonheur des acheteurs, ce sont les produits de beauté bio confectionnés par une jeune artiste chevronnée ; ils sont exposés pour la première fois dans ce salon dans le but d’inciter les consommateurs, tunisiens et étrangers, à offrir ce produit à l’occasion des fêtes de fin d’année.

Rawka Bouali cherche à innover à partir des matières premières traditionnelles. « Je fabrique des produits bio à partir d’algues… Et ma participation à l’exposition Articadeaux est une idée séduisante pour attirer plus de clientèle ».

Ce taux de satisfaction est par conséquent confirmé par de nombreux visiteurs. Leila a dans ce cadre déclaré : « J’ai toujours plaisir à dénicher des produits rares. Je suis fascinée par les nouveaux articles et accessoires de mode… J’ai fait des heureux pour les fêtes ».

Pour Henda, la sensation est pareille : « un grand bravo pour cette superbe organisation… Je me suis régalée durant cette journée d’ouverture et je compte bien revenir les prochains jours ».

Quant à Sonia, il s’agit pour elle d’une belle manière de découvrir les tendances, mais aussi les nouveautés du secteur artisanal.

Il y a aussi des visiteurs étrangers qui se sont montrés enthousiastes. Angel a dit que c’est  » sa première visite mais pas la dernière, surtout avec les achats particuliers pour les cadeaux de Noël ! Moments très convivial ».

Cet avis est partagé par Sophie : « Merci aux exposants présents qui m’ont donné plein d’astuces pour choisir des cadeaux de fin d’année ».

Parlons d’avenir…

La réussite de l’ouverture de cette nouvelle édition s’est sentie chez l’Office national de l’artisanat tunisien (Onat), qui n’a épargné aucun effort pour contribuer davantage à la promotion de la commercialisation des produits artisanaux.

Sa directrice générale, Asma Medhioub, s’est très impliquée dans cet événement : «Cette exposition revêt un caractère important car ici, il n’est pas évident de faire bouger les choses». Elle parle même d’un défi qu’elle et son organisme ont dû relever pour mettre sous la lumière la diversification du produit artisanal afin qu’il soit une tradition pour les entreprises voulant offrir des cadeaux de fin d’année.

Cette action ne peut que témoigner de l’engagement de l’ONAT en faveur de la valorisation des produits artisanaux qui devraient s’orienter vers les marchés internationaux pour faire connaitre les créations tunisiennes et les talents des artisans tunisiens.

par -
0

L'exportation de produits de l'artisanat de Monastir est en progression grâce à la diversification des marchés et au renforcement du secteur par des jeunes promoteurs diplômés d'université.

C’est ce qu’a indiqué à l’agence TAP le commissaire régional à l’artisanat, Kadhem Masmoudi, précisant que la région espère réaliser cette année dans ce secteur, 5 millions de dinars d’exportation.

Au cours des cinq premiers mois de 2016, le gouvernorat a enregistré, une croissance de ces exportations de 10,5% par rapport à la même période de 2015, pour atteindre 2,46 millions de dinars contre 1,2 million.

La valeur totale des exportations du gouvernorat de Monastir dans ce secteur, a atteint 4,33 millions de dinars, en 2015, soit une augmentation de 10% par rapport à 2014. Elle représente, ainsi, 9,8% des exportations nationales de l’artisanat.

Au premier rang des exportations de l’année 2015, on trouve la poterie pour une valeur estimée à 2,46 millions de dinars, suivie de la « Fouta » (1,18 million de dinars) et de divers autres produits (514 mille dinars).

La diversification des marchés depuis 3 à 4 ans a contribué à l’augmentation des exportations des produits de l’artisanat vers les marchés traditionnels comme la France et l’Italie et vers de nouveaux marchés comme l’Algérie, la Lybie, l’Amérique du nord (pour la poterie), la Scandinavie, l’Australie et l’Asie.

La promotion de la filière dans la région a été, également, favorisée par l’arrivée, dans le secteur, de jeunes promoteurs qualifiés en marketing et e-commerce, ainsi que par l’intensification de la participation de huit entreprises exportatrices aux salons internationaux à Paris, Francfort, New York, Milan et en Inde.

par -
0

Deux conventions ont été signées jeudi au palais du gouvernement à la Kasbah entre la Tunisie et l’Inde dans les domaines de la Technologie de la communication et de l’artisanat, à l’occasion d’une visite officielle de deux jours (2 et 3 juin) qu’effectue une délégation indienne présidée par le vice-président de la République de l’Inde, Mohamed Hamid Ansari.
Les deux conventions ont été signées entre le ministre de la Technologie de la communication et de l’économie numérique, Noomen Fehri et la ministre du Tourisme et de l’artisanat, Salma Elloumi Rekik, du côté tunisien et le ministre d’Etat pour les Produits chimiques et les engrais, Hansraj Gangaram Ahir, du côté indien.
Le chef du gouvernement, Habib Essid a, à cette occasion, affirmé que le niveau de la coopération avec l’Inde sera élargi à différents domaines, tels que la politique à travers l’échange des idées et des points de vue et à d’autres secteurs économiques comme les industries automobile, chimique, pharmaceutique et l’agriculture.
Il a ajouté que les objectifs tendent à l’avenir à renforcer la coopération avec l’Inde dans l’espace africain, indiquant qu’il a été convenu de tenir la réunion de la haute commission tuniso-indienne en Inde à la fin de 2016.
Le vice-président de la République de l’Inde, Mohamed Hamid Ansari, a de son côté, fait savoir que l’Inde va se charger de la formation de 350 citoyens tunisiens dans différents domaines durant les cinq prochaines années.

par -
0

La ministre du Tourisme, Salma Elloumi, a dévoilé hier vendredi 20 mai lors de la 18ème édition du concours de la « Khomsa d’Or » une nouvelle initiative pour redynamiser l’artisanat tunisien : 20% des acquisitions des établissements étatiques seront des produits de l’artisanat local. Cette mesure s’étend aux ambassades de la Tunisie à l’étranger, rapporte Shems Fm.

Mme Elloumi a précisé que ces achats ne se cantonneront pas à des tapis, ce qui se faisait déjà, mais engloberont les meubles.

Sur la même radio, la ministre a déclaré que son département a éléboré tout un nouveau dispositif dédié au secteur de l’artisanat.
Enfin elle a confié qu’un Conseil ministériel se penchera sur le tourisme et l’artisanat locaux à la fin de ce mois mai.

par -
0

Une exposition nationale des produits de l’artisanat a démarré mercredi (jusqu’au 30 mai) avec la participation d’exposants des différentes gouvernorats.
La directrice générale de l’office national de l’artisanat, Asma Medhyoub a indiqué, lors de l’inauguration que cette exposition que cette manifestation a pour objectif de mieux faire connaître les produits de l’artisanat dans les différentes régions et ce dans le cadre du souci de l’office visant à consolider la commercialisation de ces produits. L’office national œuvre également dans le cadre d’une stratégie à développer le secteur de l’artisanat selon des objectifs concernant notamment l’organisation des sessions de formation au profit des artisans. Il a été également décidé lors d’un conseil ministériel restreint, le 15 février dernier, la création d’une structure qui se penchera sur le partenariat entre les secteurs public et privé.

TAP

par -
0
Une conférence nationale sur le secteur de l'artisanat et les villages de l'artisanat

Selon des données dévoilées par l’Office Nationale de l’Artisanat (ONA), ce mardi 19 avril 2016 à Africanmanager, le nombre de petites entreprises artisanales enregistrées auprès des délégations régionales en Tunisie a atteint 57 en 2015 contre 56 en 2014,affichant  ainsi une évolution légère de 1.8%. Soit un total de 1795 entreprises créées, fin 2015.

D’après la même source, le gouvernorat du Sfax accapare la part du lion avec 15.4% du nombre de petites entreprises artisanales en comparaison alors que celui de  Siliana ferme la marche avec  0.1%.

par -
0

« De nombreux artisans à Hammamet et dans plusieurs autres zones touristiques du pays ont fermé  leurs ateliers artisanaux suite à la crise  économique . Ces derniers ont été confrontés à de nombreux difficultés,  a déclaré l’expert en économie Sami Arfaoui, ce  mercredi 13 avril 2016,  à Africanmanager.

Il a expliqué ces fermetures par de nombreux facteurs dont notamment la crise enregistrée au niveau du secteur du tourisme et l’absence d’une stratégie innovante visant le développement du secteur de l’artisanat », a-t-il affirmé.

D’après des sources bien informées relevant de l’office national de l’artisanat, plusieurs  entreprise artisanales ont confronté des difficultés énormes. Constat, fermeture de certaines entreprises dans différentes spécialités.

Selon les données officielles, le nombre d’artisans enregistrés pour l’année 2015 est de 2,703 contre 2,606 pour l’année 2014, ce qui correspond à une évolution de 3.71%.

par -
0

Fatima Marouan, ministre de l’Artisanat et de l’Economie Sociale et Solidaire marocaine, a révélé les chiffres clés sur le secteur de l’artisanat au royaume lors d’une rencontre consacrée au secteur.

Selon la ministre, le secteur de l’artisanat emploie 2,3 millions de personnes au Maroc, et contribue à 8,6% du PIB du pays.

L’artisanat de production qui comprend l’artisanat à fort contenu culturel et l’artisanat utilitaire emploie 1,1 million de marocains, indique la ministre dans des propos recueillis pas l’agence de presse MAP. L’artisanat de service, quant à lui, emploie près de 1,2 millions de personnes selon Fatima Marouan.

par -
0
200 exposants opérant dans le secteur de l’artisanat participeront

La Tunisie célèbre, du 25 mars au 20 avril 2016, le mois du tapis, à l’initiative de l’Office national de l’artisanat(ONA)et en collaboration avec la Fédération nationale de l’artisanat (UTICA).
Cette manifestation s’inscrit dans le cadre d’un plan promotionnel visant à consolider davantage la  commercialisation des tapis et des tissages (margoum, klim (tapis tissé entièrement à la main…).
Les artisans installés au sein des villages artisanaux et les entreprises artisanales qui fabriquent les tapis et les tissages, participeront à cette manifestation.
Selon l’ONA, cette manifestation constitue une opportunité pour les commerçants de vendre leurs produits et une occasion pour rapprocher les produits locaux au consommateur tunisien, hôtels, administrations et aux banques, et ce, en proposant une remise à partir de 20%.
Les salles d’expositions de l’ONA à Nabeul et Mahdia outre les centres commerciaux privés organisent, du 25 mars au 20 avril 2016, des expositions-ventes.
La salle d’exposition « Fadhel Ben Achour » à la Marsa, figure parmi les espaces réservés aux artisans participant à cet évènement.

TAP

par -
0

 Les journées de  l’artisanat et de l’habit national ont démarré lundi dans le gouvernorat de Sidi Bouzid. Cette manifestation est organisée par le commissariat régional de l’artisanat en collaboration avec la délégation régionale de la culture et de la sauvegarde du patrimoine et le commissariat régional des sports.
Le programme de cette manifestation qui se poursuivra jusqu’au 16 mars courant, comporte une foire de l’artisanat à la place Mohamed Bouazizi, un spectacle de musique populaire avec la participation de troupes de plusieurs gouvernorats, ainsi que la journée de l’habit national.
« Le secteur de l’artisanat à sidi Bouzid est considéré comme l’un des secteurs vitaux et contribue à la dynamisation du développement économique et socio-culturel dans la région », a précisé Khaled Amri dans une déclaration à la TAP.
« Le nombre des artisans s’élève à 14 mille dans 7 spécialités dont le tissage manuel, l’habillement, la bijouterie, le bois d’olive et la pierre », a-t-il précisé, ajoutant que le taux de participation de la femme active dans le secteur de l’artisanat est de 97 pc. Plusieurs produits artisanaux sont exportés vers les Etats unis d’Amérique, le canada et les pays européens, tels que l’Italie, la France, l’Espagne et l’Angleterre.

TAP

par -
0

Les célébrations des journées de l’artisanat et de l’habit traditionnel ne se tiennent plus, depuis l’année dernière, uniquement dans le cadre de salons mais sont organisées tout au long du mois de mars au double plans national et régional. Ces célébrations qui ont lieu sous l’égide de l’office national de l’artisanat (ONA) consistent, selon cette structure, en l’octroi du prix national de promotion de l’artisanat à des artisans en couronnement de leur parcours professionnel, le port de l’habit traditionnel le 16 mars par les agents de l’Etat, l’organisation d’une foire à la galerie de l’information de Tunis et d’ateliers d’animation au profit des élèves dans plusieurs écoles.
Un programme, conconcté à cet effet, a déjà démarré dans plusieurs gouvernorats et comprend plusieurs activités dans toutes les régions avec la participation de la société civile, des commissariats régionaux à l’enseignement et à la culture ainsi que des centres de formation professionnelle et d’autres structures.
Au plan régional, ces activités se répartissent entre l’animation, des ateliers vivants dans le domaine de l’artisanat, la tenue de conférences sur les thèmes « le rôle de l’exploitation des matières premières dans l’impulsion du développement et l’emploi dans les régions et « les mécanismes de commercialisation », respectivement à Ben Arous et Mahdia. Des défilés d’habits traditionnels, des expositions et des journées commerciales ainsi que l’octroi de prix aux artisans et de certificats d’aptitude professionnelle sont également au programme des festivités. L’ONA a indiqué, dans un communiqué, que « ces célébrations ont trouvé un écho favorable auprès des artisans », eu égard à leurs impacts culturels positifs et leur rôle dans l’enracinement de l’importance des produits de l’artisanat dans la vie quotidienne.
Il s’agit, selon eux, d’une réconciliation entre le Tunisien et son habit traditionnel et d’un changement du comportement du consommateur dans sa relation avec le produit artisanal.
Pour rappel l’artisanat offre en plus de son aspect culturel et de son rôle socio-économique entre 350 et 400 mille emplois dans ses différentes filières et contribue à hauteur de 4% au PIB.

TAP

par -
0

Un mémorandum d’entente dans le  domaine de l’artisanat, a été signé mardi à Tunis, entre le ministère du Tourisme et de l’Artisanat et l’instance générale de l’artisanat, du Sultanat d’Oman.
En vertu de ce mémorandum, les deux parties vont échanger les informations, les expériences, les études et les publications et réaliser des recherches communes dans le domaine de l’artisanat, en vue de tirer profit des
expériences réussies dans les deux pays.
Toujours selon ce mémorandum signé par la ministre du Tourisme et de l’Artisanat, Selma Elloumi et la présidente de l’instance générale de l’artisanat, du Sultanat d’Oman, Aycha Bent Khelfane Essiyabia, les deux parties oeuvreront à encourager les artisans et les hommes d’affaires tunisiens et omanais à réaliser des projets de production et de commercialisation communs et à trouver des sources de financement auprès des organisations internationales.
La ministre du Tourisme a fait valoir que les liens entre les deux pays et la richesse patrimoniale commune, permettront aux deux parties, d’exploiter au mieux les opportunités de partenariat entre les professionnels tunisiens et omanais et de mettre en œuvre de nouveaux programmes entre les structures de tutelle du secteur de l’artisanat.
Elle a souligné la volonté de la Tunisie de renforcer la coopération bilatérale et prospecter de nouvelles opportunités de coopération, en encourageant l’investissement mixte dans le domaine de l’artisanat, tout en multipliant les participations aux foires et journées commerciales organisées dans les deux pays.
Bent Khelfane Essiyabia, a de son côté, relevé que son pays a tiré profit de l’expérience tunisienne dans le domaine de l’artisanat depuis plusieurs années, soulignant que sa visite en Tunisie va permettre de mobiliser davantage les compétences et coordonner les efforts pour renforcer la coopération tuniso-omanaise.

TAP

par -
0

La ministre du tourisme et de l’artisanat Salma Elloumi Rekik s’est engagée, mercredi, au milieu des protestations des citoyens et des représentants de la société civile, à créer une unité de gestion ou un commissariat régional au tourisme dans le gouvernorat de Béja.
Le gouvernorat de Béja compte 26 km de cotes et un nombre importants de sites archéologiques, dont Douga classée patrimoine mondial et un nombre de villes andalouses, outre des circuits touristiques, mais ne possède que 6 unités touristiques d’une capacité de 234 lits.
Dans une déclaration à la correspondante de l’agence TAP, en marge de la tenue du conseil régional du tourisme de Béja, la ministre a souligné qu’une série de décisions seront prises au cours d’une réunion de suivi.
Et d’ajouter que son département examinera un projet touristique à Ezzouaraa.
Elloumi a souligné que le gouvernorat de Béja dispose de plusieurs atouts favorisant le tourisme environnemental, culturel et balnéaire, précisant que la promotion de la situation du tourisme tunisien reste tributaire de la diversification du produit touristique.
Elle a appelé les députés à soutenir les efforts du ministère visant à changer la vocation des terres agricoles à Béja pour la construction de gîtes ruraux et des maisons d’hôtes.
Les données présentées lors du conseil régional du tourisme montrent que le nombre de visiteurs (notamment les chasseurs ) a régressé de 40%.

par -
0

Selon les informations rapportées par le ministère du Tourisme, Selma Elloumi Rekik, ministre du Tourisme et de l’Artisanat, a récemment annoncé que son département  œuvre pour développer et renforcer le secteur de l’Artisanat. Elle a affirmé qu’un conseil ministériel restreint sera bientôt tenu, dont l’objectif est l’amélioration de la situation des artisans et l’ouverture des marchés réguliers pour vendre et mieux promouvoir les produits artisanaux.

Pour mémoire, le secteur de l’artisanat contribue à hauteur de 2%, aux exportations tunisiennes. Il compte 523 entreprises exportatrices, 72 magasins accrédités et 75 filières artisanales. 350 mille artisans exercent dans ce secteur qui crée chaque année 7.000 emplois.

par -
0
L'Office National de l'Artisanat a annoncé l’organisation de la 7ème édition du Salon National de l'Artisanat. C’est dans ce contexte que la Foire Internationale de Sousse

L’Office National de l’Artisanat a annoncé l’organisation de la 7ème édition du Salon National de l’Artisanat. C’est dans ce contexte que la Foire Internationale de Sousse a ouvert ses portes aux professionnels de l’artisanat du 9 au 19 Janvier 2014. Sur une superficie d’environ 2350 m2, quelque 196 exposants venus de toutes les régions de Tunisie proposeront à la vente un éventail de produits utiles pour la décoration d’intérieur, l’art de la table et l’objet cadeau.

par -
0
Une conférence nationale sur le secteur de l'artisanat et les villages de l'artisanat

Une conférence nationale sur le secteur de l’artisanat et les villages de l’artisanat, sera organisée au cours de la deuxième moitié du mois d’octobre 2013. Cette conférence évaluera la situation du secteur et proposera des solutions devant réformer structurellement et opérationnellement les villages de l’artisanat.

Il convient de signaler que la Tunisie compte 6 villages d’artisans et 28 autres devront être crées dans 17 gouvernorats, moyennant des investissements de l’ordre de 28 millions de dinars, a indiqué la chargée de communication au sein de l’ONA. Le nombre d’artisans est estimé à 350.000, dont 140.000 sont des artisans agréés.

Reseaux Sociaux

INTERVIEW

0
Le député du bloc parlementaire Ennahdha Houcine Jaziri est d'avis que le gouvernement d’union nationale est appelé à prendre en compte les intérêts de...

AFRIQUE

SPORT