AccueilAfriqueGambie : Les troupes de la CEDEAO ont pris position pour éjecter...

Gambie : Les troupes de la CEDEAO ont pris position pour éjecter Jammeh

Bruits de bottes hier mercredi 18 janvier 2017 à la frontière gambienne, où des troupes militaires sénégalaises ont pris position, rapporte l’agence Reuters, aux côtés d’unités armées nigérianes, ghanéennes, maliennes et togolaises. Ces bataillons ont été mandatés par la CEDEAO (Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest) pour forcer Yahya Jammeh à quitter le pouvoir suite à sa défaite à l’élection présidentielle de décembre 2016, qu’il a reconnue dans un premier temps avant de faire volte-face, une attitude condamnée par la communauté internationale…

- Publicité-

« Nous nous préparons très sérieusement », a confié à Reuters une source militaire à Dakar, au Sénégal. Si demain vendredi 20 janvier Jammeh s’obstine à garder son fauteuil, l’assaut pourrait être donné. Mais vu le déséquilibre des forces, les opérations, si opérations il y a, ne devraient pas s’éterniser. En attendant des dizaines de milliers de citoyens gambiens ont déserté le pays…

Le 02 décembre 2016, Jammeh, après 22 ans de règne absolu, avait agréablement surpris la communauté internationale en reconnaissant publiquement – à la télévision – sa défaite. Il avait même soigné les apparences en téléphonant en direct à son adversaire, Adama Barrow, pour le féliciter. Les Gambiens commençaient à croire au crépuscule du dictateur, et ont manifesté bruyamment cette libération. Puis patatras, le 10 décembre 2016, Jammeh revient sur sa décision et conteste la victoire de Barrow, sous prétexte qu’il y aurait eu des fraudes massives. Depuis il s’accroche à son fauteuil, défie la communauté internationale et dit haut et fort qu’il ne craint pas de croiser le fer avec les troupes de la CEDEAO. Il a décrété l’état d’urgence dans le pays et se prépare au pire, malgré les appels à la raison des chefs d’Etat africains venus le voir récemment…

En tout cas sur le plan politique les choses avancent. Le président gambien déclaré vainqueur par les urnes, qui s’est réfugié au Sénégal, va être installé officiellement à la tête du pays ce jeudi 19 Janvier 2017, depuis l’ambassade de Gambie. Il a fait savoir sur son compte Twitter qu’il prêtera serment cet après midi à 16 heures. Il y aura donc de fait deux présidents de la République, mais pas pour longtemps…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,452SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles