Tunisie : Ben Ayed fait des merveilles avec ses dettes !

Tunisie : Ben Ayed fait des merveilles avec ses dettes !

par -

Le président du conseil d’administration de PGH (Poulina Group Holding), Abdelwahab Ben Ayed, a indiqué, lors de la communication financière du groupe, qui a eu lieu ce mercredi 6 juin 2018 à son siège à Ezzahra, que l’année 2017 a été clôturée avec de bons chiffres et que les dettes nettes de la société ont augmenté entre les années 2016/2017 de 210 Millions de dinars tunisiens (MDT) dont 86% d’encaissement net portage. “L’endettement est extrêmement rentable pour nous (…) plus on s’endette, plus on transforme nos dettes en moyen d’enrichissement pour la société“, a déclaré Ben Ayed, avant d’ajouter : “Un endettement bien géré devient un levier multiplicateur de richesse pour le groupe”.

En effet, pour les résultats du groupe PGH, l’exercice 2017 a été clôturé avec un revenu global consolidé de 1929 MDT contre 1705 MDT en 2016, soit une évolution de 13,1% par rapport à l’exercice précédent et un résultat net de 138 MDT, soit une amélioration de 52,4% par rapport à l’exercice précédent. Des résultats qui ont valu à PGH une croissance du cours de l’action supérieure à 35% en 2017, reflétant ainsi la bonne santé de Poulina.

Les plus importantes hausses ont concerné l’intégration avicole,+7% ; l’agroalimentaire a progressé de 15%, la transformation d’acier de 21%, les matériaux de constriction de 16% et l’emballage de 15%. Ainsi, les revenus export de PGH ont augmenté de 31% entre les années 2016 et 2017.

En 2017, les investissements du groupe ont atteint 196 MDT dont 68 MDT pour le métier Intégration avicole (achèvement de la nouvelle usine d’aliment, usine d’extension de Soja, extension capacité de stockage et nouveaux complexes avicoles), 47 MDT pour le métier Commerce et services (acquisition de matériel roulant et complément d’investissement pour le Data Center), 28 MDT pour le pole Matériaux de construction (construction d’une nouvelle briqueterie) et 22 MDT pour le métier transformation d’acier (principalement l’achat d’une usine de galvanisation à El Fahs).

S’agissant des perspectives, les projets d’investissement qui seront lancés ou en cours d’achèvement totalisent un montant de 270 MDT. En ce qui concerne les performances, il ressort qu’en termes de résultats financiers, la société PGH a réalisé en 2017 un bénéfice s’élevant à 76,8MDT contre 76,4 MDT en 2016, soit une progression de 0,6%. Ce bénéfice provient essentiellement de la remontée des dividendes de ses filiales. Ces résultats ont fortement contribué à la hausse du cours de l’action PGH, laquelle a enregistré une nette augmentation en 2017 et qui se poursuit en 2018.

Quant à lui, le directeur général de la société, Chiheb Ben Ahmed, a affirmé que les performances réalisées par PGH au niveau des revenus (+13,1%,) de la marge brute (+14,1%), du résultat brut d’exploitation EBITBA (+10,1%) et du résultat d’exploitation EBIT (+0,3%) sont la résultante de la bonne gouvernance et de la bonne gestion, qui se concrétisent et se consolident d’une année à une autre, selon ses dires.

Il a fait en outre savoir que les investissements matériels s’élèvent à 1,700 Milliard de dinars pour la période de 2012 à 2020. La moyenne d’investissement sur chaque année est de 268 MDT sur les années 2018, 2019 et 2020. En 2017, la société a investi 196 MDT principalement pour le rachat d’une usine galvanisation, une usine de margarine à Dakar, au Sénégal et l’avancement du projet de briqueterie de Djbel El Ouest.

S’agissant du business plan 2018/2020, Ben Ahmed a fait remarquer qu’il s’agit d’un business plan prudent, étant donné le manque de visibilité à terme de la conjoncture sociale et économique en Tunisie et au niveau mondial.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire