Dans un entretien exclusif accordé jeudi 7 juin 2018 au journal Hakaek On Line, le porte-parole du Tribunal de Première Instance de Tunis, Sofiene Sliti, a affirmé que le chef du bloc parlementaire de Nidaa Tounes à l’ARP, Sofiene Toubel, avait refusé de s’expliquer devant le pôle judiciaire financier concernant une affaire de corruption dans laquelle il est accusé. Sliti a ajouté que Toubel a fortement brandi son immunité parlementaire.

Sliti a également rajouté que depuis novembre 2017, l’Assemblée des représentants du peuple (ARP) avait pour sa part refusé de lever l’immunité du parlementaire.

On rappelle qu’une campagne a été lancée sur les réseaux sociaux, en 2017, à la suite de la polémique suscitée par l’intervention de Toubel en faveur du fils du député Youssef Jouini. Une intervention qui avait pour but de le désigner pour un poste de délégué.

On note également que l’ancien député et ancien leader de Nidaa Tounes, Lazhar Akermi, avait annoncé sur Shems fm que Chafik Jarraya avait offert un appartement à Toubel, soulignant qu’il possède des preuves à ce sujet, sauf que jusque-là aucune enquête n’a été ouverte.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire