Tunisie : Chronique d’une hausse annoncée des tarifs

Tunisie : Chronique d’une hausse annoncée des tarifs

par -

La Société nationale d’exploitation et de distribution des eaux (SONEDE) a, à maintes reprises, souligné la nécessité d’augmenter le prix de l’eau le plus rapidement possible afin de préserver les équilibres financiers de la société, sachant que les impayés des particuliers et du secteur public auprès de la SONEDE sont colossaux. L’ardoise a atteint 340 Millions de dinars, dont une dette de 80 Millions de dinars pour les établissements étatiques.

Dans une déclaration faite à Africanmanager, le PDG de la SONEDE, Mesbah Helali, a affirmé qu’une augmentation de la tarification de l’eau potable demeure nécessaire, en attendant l’annonce d’une décision gouvernementale à ce sujet. Il a précisé que cette mesure est importante pour la société, expliquant qu’il y a un grand écart entre le coût de production et le prix de vente au public ainsi que la rareté des ressources en eau, surtout dans le sud du pays.

Helali a, dans le même cadre, indiqué que le coût du dessalement du seul mètre cube est estimé à environ 3 dinars, alors que la société le vend à 200 millimes, “empêchant à la société de préserver son équilibre financier“, a-t-il dit.

Sur un autre volet il a déclaré que l’Etat a consacré une enveloppe de 1,4 Milliard de dinars à des projets de stations de dessalement de l’eau de mer et l’approvisionnement de plusieurs régions en eau potable. Et d’ajouter que la société avait lancé, depuis une dizaine d’années, un projet pour améliorer la qualité de l’eau dans le sud tunisien.

A noter que la SONEDE a mis en place un nouveau programme pour l’amélioration de la qualité de l’eau potable dans le gouvernorat de Kébili. Ces projets, qui se poursuivront jusqu’en 2020, visent à réduire le taux de salinité de l’eau pour atteindre 1,5 gr par litre. Il s’agit du forage de puits et leur raccordement aux stations de dessalement à Kébili et Souk Lahad, ainsi que l’extension du réseau d’eau potable dans plusieurs localités à Kébili-nord.Il s’agit également de construire une station de dessalement d’eau au profit des localités de la délégation de Kébili-ouest moyennant une enveloppe de 12,5 Millions de dinars…

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire