Tunisie : La Révolution énergétique a déjà commencé, à Tozeur

Tunisie : La Révolution énergétique a déjà commencé, à Tozeur

par -

La Société tunisienne de l’électricité et du gaz (STEG) a élaboré un nouveau plan d’action, dans le cadre du Plan Solaire Tunisien, qui stipule la construction de plusieurs centrales solaires et éoliennes d’ici 2020 avec une puissance globale de l’ordre de 300 MW en énergie éolienne et 67 MW en énergie solaire photovoltaïque. Selon les données rapportées par le site data.industrie.gov.tn, la STEG a entamé son premier projet pour la construction d’une centrale solaire photovoltaïque (PV) pilote de 10 MW à Tozeur-Nafta, à proximité du poste de transformation 150/33 kV (de la STEG), sur une surface de 22 ha. La puissance programmée est de 10 MW avec une possibilité d’extension dans le futur.

Ce projet a été financé par la banque allemande KfW, dans le cadre de la coopération tuniso-allemande. Au total, le coût de la construction de cette centrale montera à 16 million d’euros, soit 44,54 MDT, et sa réalisation, consistant notamment en la fourniture de modules et d’onduleurs PV, a été confiée à TerniEnergia, une compagnie italienne spécialisée dans l’énergie intelligente, qui a obtenu ce marché en mars dernier.

On rappelle qu’en début d’année, le ministère de l’Énergie et des Mines a annoncé qu’il compte investir, en 2017, 1 milliard de dollars (2,28 milliards de dinars tunisiens) en installations de générateurs d’énergies renouvelables pour la production d’environ 1 GW, dont 650 MW seront produits par des centrales PV.

Les partenaires se bousculent !

Le ministère de l’Energie, des Mines et des Energies renouvelables annonce ce jeudi, dans un communiqué, avoir reçu 69 offres de projets, dans le cadre de l’exécution du programme de production de l’électricité, à partir des énergies renouvelables (1000 mégawatts), au cours de la période 2017-2020.

Le département avait publié le 11 Mai 2017 un appel à projets, dans le cadre du régime d’autorisation, d’une capacité de 210 mégawatts pour la période 2017-2018, tout en fixant la date du 15 Novembre 2017 comme dernier délai de présentation des offres. 140 MW devront être produits par l’énergie éolienne et 70 MW par l’énergie solaire photovoltaïque.

Une commission au sein du ministère va sélectionner les projets fiables, sur la base de leur évaluation du point de vue technique, en se référant au guide de procédures réalisé par la commission technique pour la production privée de l’électricité à partir des énergies renouvelables.

Cette commission sera aussi chargée d’ouvrir les enveloppes financières au profit des offres retenues techniquement. La commission est appelée à informer les candidats des résultats de la sélection avant le 15 mars 2018.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire