14 permis pour des projets dans les énergies renouvelables

14 permis pour des projets dans les énergies renouvelables

par -
Un séminaire intitulé « L’énergie renouvelable levier de développement de l’économie nationale » s’est tenu aujourd’hui mardi 19 février 2019 à Tunis. L’objectif de l’événement est de présenter le potentiel de la Tunisie et d’exposer les différents projets dans ce  secteur. Le déficit énergétique et les alternatives de compensation ont également été évoqués.
Le déficit énergétique de la Tunisie a atteint 50% des besoins en énergie, les subventions de l’Etat qui étaient de 1500 millions de dinars ont atteint 2900 millions de dinars dans ce secteur, à cause de l’instabilité du prix de pétrole, a déclaré Belhassan Chiboub le directeur général de l’électricité et des énergies renouvelables, à African Manager.
La même source a ajouté que 97% de l’électricité sont produits à partir du gaz naturel, 3% seulement sont produits à partir des énergies renouvelables, un chiffre que l’Etat ambitionne d’augmenter pour atteindre 30% en 2030, a ajouté la même source.
Selon Chiboub, investir dans les énergies renouvelables est devenu une fatalité pour la Tunisie, d’abord pour compenser les pertes, et pour profiter du gros potentiel du pays. Le gouvernement a accordé dans ce sens quatorze autorisations préliminaires pour réaliser des projets dans ce secteur.
Mounir Mouakher, président de la CCITUNIS, a indiqué que la Tunisie possède un grand potentiel, que ce soit dans l’énergie solaire ou l’énergie éolienne, et qu’il est important aujourd’hui de mettre à jour les législations pour une exploitation optimale de ces énergies.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire