AccueilActualités - Tunisie : Actualités en temps réel22 % des banques tunisiennes ont perdu des correspondants

22 % des banques tunisiennes ont perdu des correspondants

Le CBF (Conseil bancaire et financier), anciennement connu sous l’appellationAssociation professionnelle tunisienne des banques et des établissements financiers (APTBEF),vient d’organiser une journée de sensibilisation destinée aux établissements bancaires et financiers sous le thème « Prévenir les risques de non-conformité pour les établissements financiers : De la contrainte à l’opportunité ».

  • Appel aux banques de se prémunir contre le « de-rinsking »

L’événement a enregistré la participation d’une panel d’experts internationaux de premier rang qui ont abordé les sanctions économiques, la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme, la RSE et les droits humains et également la lutte contre la corruption.

Le contexte actuel, marqué par une instabilité internationale, expose les établissements financiers de manière exponentielle aux risques économiques. Selon Mouna Saaied, déléguée générale du CBF, « les établissements bancaires et financiers en Tunisie doivent éviter d’être écartés, voire même que leurs relations soient rompues avec leurs banques correspondantes » a-t-elle indiqué également.

Me Paul Charlot, avocat au Barreau de Paris, collaborateur senior au département Dispute Resolution au cabinet Ashurst, a constaté lors de son intervention à cette journée,« un changement de paradigmes révélés par la condamnation de certains établissements financiers par des régulateurs bancaires ou par des autorités s’appuyant sur l’application extraterritoriale de leurs droits ». Et Charlot d’être plus explicite, en indiquant que « un certain nombre de banques correspondantes pratiquent de plus en plus du de-risking sur les établissements financiers, notamment ceux localisés en Afrique ».

Les sanctions européennes et américaines en vigueur sont en effet susceptibles d’impacter les activités des établissements financiers en Tunisie et leurs conséquences pouvant être redoutables. « Les directions de conformité doivent se structurer et mettre en place les dispositifs adéquats afin de permettre de traiter ces risques efficacement » a prévenu Me Charlot.

  • 22% des banques tunisiennes perdu des relations de correspondants bancaires

Abordant la question des correspondants bancaires, Sami Slama, expert financier auprès du cabinet CFC Partners a annoncé que selon une étude de la Banque mondiale, 22% des banques tunisiennes interviewées ont reconnu avoir perdu des relations de correspondants bancaires dû à leurs politiques de de-risking. Ce qui entraîne une baisse de profitabilité et du volume d’affaires transactionnelles.

La question de l’anti-corruption et de la gouvernance a également fait l’objet d’un vaste débat lors de la journée. Pour la circonstance, le CBF avait invité Christian Levesque, expert international norme ISO 37001 et 37000 management anti-corruption et gouvernance.

La transparence et la confiance étant les pierres angulaires sur lesquelles repose la crédibilité de toute organisation, la norme ISO 37001 est devenue une solution pour les institutions et les entreprises équitables qui ne veulent pas être sérieusement discréditées par la corruption.

Elle se base sur l’adoption d’une politique de lutte contre la corruption, à la désignation d’une personne chargée de superviser la conformité aux mesures anti-corruption, au développement de la formation, à l’évaluation des risques et à l’exercice d’un devoir de vigilance quant aux projets et aux parties associées aux activités. 

« Le vrai changement dans les pratiques constatées va prendre du temps » a prévenu Levesque. « Face à la corruption active ou passive, ce n’est pas une question d’un ou deux ans, c’est une question de générations avec une amélioration continue nécessaire ».

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
5,015SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -