Tunisie : Bouchamaoui prédit un coup de grisou en 2018 !

Tunisie : Bouchamaoui prédit un coup de grisou en 2018 !

par -

La présidente de l’Organisation patronale, Wided Bouchamaoui, a appelé à élargir l’assiette fiscale et à diminuer le taux d’imposition, ainsi qu’à veiller à appliquer la loi à tous les opérateurs économiques, afin que l’investisseur ne soit pas contraint de payer le prix de l’évasion fiscale.
Elle a ajouté, mercredi, lors de l’inauguration du 15ème congrès de l’Union régionale de Béja, que ” nous ne devons pas payer le prix de la propagation du commerce parallèle, ni d’autres phénomènes en l’occurrence la contrebande “.
D’après la responsable, le gouvernement ne sera pas en mesure de mobiliser les ressources programmées dans la loi de finances 2018, estimant que “ses prévisions resteront lettre morte
Elle a réitéré, ainsi, sa demande au gouvernement d’appliquer la loi, sans exceptions, soulignant que l’absence de stabilités fiscale et législative entrave le travail des investisseurs en Tunisie.

Bouchamaoui a également fait remarquer que les tergiversations politiques que la Tunisie connaît actuellement impactent l’environnement de l’investissement, critiquant la bureaucratie qui entrave l’action des investisseurs.
Elle a mis en exergue la stabilité sécuritaire que la Tunisie a atteint grâce aux efforts des sécuritaires, soulignant que l’UTICA est une organisation syndicale indépendante qui n’est pas concernée par les tiraillements politiques dont elles ne fait pas partie”. La présidente de la Centrale patronale a recommandé de bien exploiter les avantages comparatifs du gouvernorat de Béja, notamment sa proximité de la capitale.

Le président sortant de l’Union régionale de l’industrie et du commerce (URICA) de Béja, Sami Fatnassi, a recommandé lors de la présentation du rapport moral pour la période écoulée, de soutenir les industriels afin qu’ils puissent surmonter leurs difficultés, notamment en ce qui concerne le commerce parallèle et la baisse de la marge de bénéfices dans plusieurs produits.
Il a appelé, également, à renforcer l’encadrement des promoteurs, des industriels et des jeunes diplômés ainsi qu’à développer les compétences humaines de l’Union et à améliorer les conditions de travail au sein du siège de l’organisation patronale à Béja.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire