Tunisie : Les bons chiffres du tourisme, l’arbre qui cache la forêt

Tunisie : Les bons chiffres du tourisme, l’arbre qui cache la forêt

par -

Le tourisme on en parle beaucoup en ce moment, notamment de ses chiffres, que certains s’empressent de comparer aux années fastes, notamment 2010, une année référence. Mais à en croire Rym Ben Fadhel Belajouza, secrétaire générale de la Fédération tunisienne de l’hôtellerie (FTH), on va trop vite en besogne. “Le nombre de nuitées globales passées dans les hôtels, jusqu’au 31 mars 2018 (T1), a enregistré une hausse de 21% par rapport à 2017, mais nous n’avons pas atteint les réalisations de 2010, soit une baisse de 38%“, a-t-elle indiqué. Ce qui a le mérite de calmer tout le monde, à commencer par les autorités.

Il s’agit de près de 2 millions 720 mille nuitées au premier trimestre 2018, répartis entre 1 million 655 mille nuitées pour les non résidents et 1 million 064 mille nuitées pour les résidents“, a-t-elle précisé dans une déclaration, accordée vendredi 20 avril 2018 à la presse.

La saison touristique, pour cette année, s’annonce bonne, notamment avec le retour de la sécurité et serait relativement bonne par rapport aux années 2015, 2016 et 2017,

En contrepartie, en dépit de la levée des restrictions de voyages vers la Tunisie décidée par la Grande Bretagne et la Belgique, une baisse des nuitées passées a été relevée au niveau de ces deux marchés. Le marché britannique a compté, au 31 mars, 46 mille nuitées, soit moins de 90% par rapport à 2010 et le marché belge n’a réalisé que 58 mille nuitées.

Cette baisse est expliquée par le non retour de certains opérateurs sur les destinations de Sousse et Djerba et le manque de lignes aériennes entre l’Angleterre et Tunis“.

Nous restons otage du transport aérien, notamment sur le marché britannique, en attendant la restructuration du transporteur national TUNISAIR, pour répondre à la demande du marché européen”, a-t-elle conclu. Il y a donc du boulot, et beaucoup de marge avant de crier victoire sur les toits…

Quelques bonnes nouvelles, tout de même

Près de 60 hôtels tunisiens participeront au Salon de la création artisanale (du 26 avril au 5 mai 2018), et offriront aux touristes locaux des tarifs préférentiels pour leur hébergement dans des hôtels du pays“, a indiqué Mehdi Allani, vice-président de la FTH.

Intervenant lors d’une conférence de presse tenue vendredi à Tunis, Allani a appelé les Tunisiens à réserver d’avance dans les hôtels pour avoir la disponibilité des chambres et bénéficier des tarifs préférentiels.

La secrétaire générale a indiqué qu’il y a une reprise cette année du marché européen, dont les consommateurs ont la tradition de faire des réservations d’avance, alors que les Tunisiens n’ont pas cette habitude. Dans ce cas, le client tunisien peut voir sa demande non satisfaite, notamment à des prix favorables. Au 31 mars 2018, près d’un million de nuitées ont été assurées par des Tunisiens dans les hôtels, représentant 40% des nuitées touristiques totales, et ce contre 986 mille nuitées pour le marché européen.

ll s’agit d’une hausse de 2,6% enregistrée au niveau du marché local par rapport à 2017 et de 40% en comparaison avec de 2010 (année de référence)”, a-t-elle dit.
S’agissant des recettes provenant du marché tunisien, Belajouza a souligné l’absence des statistiques sur les recettes du marché tunisien, ce qui est dommage“.

Mouna Ben Halima, chargée de la communication à la FTH a, pour sa part, appelé à la révision des normes de classification hôtelière, datant de 2005 et qui ne prennent pas en compte le volet des prestations de services dans les hôtels, dont la qualité est très critiquée tant par des étrangers que des Tunisiens. Elle a souligné également la nécessité de consulter les sites de notation en ligne et de partage d’expériences pour le choix des hôtels.

La participation de la FTH, avec un stand de 238 m2, au Salon de l’artisanat, vise à rapprocher les métiers de l’Artisanat et de l’hôtellerie, faire connaitre les artisans aux hôteliers, à valoriser l’artisanat tunisien dans les hôtels et à lutter contre la contrefaçon, laquelle contribue à la dégradation de l’image du produit touristique et asphyxie le secteur de l’artisanat.

Elle propose aussi aux 130 mille visiteurs du salon le tourisme alternatif, à travers l’exposition d’un nouveau produit touristique les maisons d’hôtes.

La FTH financera également, les trois premiers prix des concours organisés à l’occasion de ce salon, à hauteur de 10 mille dinars. Il s’agit de deux concours sur le thème ” création d’article de souvenirs“, dont l’un est destiné aux designers et l’autre aux artisans professionnels. Le 3ème concours concerne le thème de “l’art de la table”, a indiqué Dorra Miled, présidente de la commission formation à la FTH.

TAP

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire