Bonne nouvelle : Le déficit commercial baisse très fortement

Bonne nouvelle : Le déficit commercial baisse très fortement

par -

Les résultats des échanges commerciaux de la Tunisie avec l’extérieur aux prix courants durant le mois de janvier 2020, montrent que les exportations ont baissé de 4,2% contre +21,9% durant le mois de janvier 2019, et que le déficit commercial a presque été divisé par deux.

Les ventes à l’étranger ont atteint le niveau de 3655,6 MDT contre 3815,5 MD durant le mois de janvier 2019. De même, les importations ont enregistré une baisse de 14,1% contre +24,1% durant le mois de janvier 2019. En valeur, les importations ont atteint le montant de 4626,1 MDT contre 5383,8 MDT durant le mois de janvier 2019.

Suite à cette évolution au niveau des exportations (-4,2%) et des importations (- 14,1%), le déficit commercial se réduit pour s’établir au niveau de 970,5 MDT contre 1568,3 MD durant le mois de janvier 2019. Le taux de couverture a gagné 8,1 points par rapport au mois de janvier 2019 pour s’établir à des taux respectifs de 79% et 70,9 %.

Le solde de la balance commerciale est déficitaire de 970,5 MD suite au déficit enregistré avec certains pays, tels que la Chine (-506,3 MDT), la Turquie (-194,7 MDT), l’Algérie (-158,2 MDT) et la Russie (-63,1 MDT).

En revanche, le solde de la balance commerciale a enregistré un excédent avec d’autres pays, principalement la France (362,9 MD), l’Italie (36,5 MD), la Libye (78,2 MD) et le Maroc (31,2 MDT).

  • L’offshore exporte moins ! Pourquoi ?

La répartition des échanges par régime dénote que les exportations sous le régime offshore ont enregistré une baisse de 4,5% contre +23,1% durant le mois de janvier 2019. Les importations ont enregistré sous ce régime une baisse de 7,2% contre +12,9% durant la même période en 2019. Une constatation qui devrait en principe interpeller les autorités tunisiennes, pour en connaître la cause et y apporter solution au plus vite.

La diminution observée au niveau de l’exportation (-4,2%) durant le mois de janvier 2019 concerne la majorité des secteurs. En effet, celui de l’énergie a enregistré une baisse de (-12,6%), le secteur des industries manufacturières de (-12,7%), le secteur textile et habillement et cuirs de (-6,1%) et le secteur des industries mécaniques et électriques de (-3%).

En revanche, le secteur de l’agriculture et des industries agro-alimentaires a enregistré une hausse de +7,5%, suite à l’augmentation des ventes des huiles d’olives (158,8 MD contre 145,5 MD) et le secteur mines, phosphates et dérivés de +0,4%.

Les exportations tunisiennes vers l’Union européenne (73,4% du total des exportations) ont diminué de 4,3%. Cette évolution est expliquée, d’une part, par la baisse de nos exportations vers certains partenaires européens, tels que la France de 9,9% et l’Allemagne de 14,8% et d’autre part, par la hausse de nos ventes en vers d’autres pays notamment avec l’Italie de 2,7% et l’Espagne de 13,1 %.

Avec les pays arabes, les exportations ont augmenté avec l’Algérie de 14,8%. En revanche, les exportations ont diminué avec la Libye de 18% et avec le Maroc de 17,1%.

  • Les mauvaises baisses des importations

La diminution des importations de 14,1% est due essentiellement à la baisse enregistrée au niveau des importations des biens d’équipement de (-24,8%), des produits agricoles et alimentaires de base de (-22,5%), des matières premières et demi produits de (-8,8%), l’énergie de (-8,9%) sous l’effet de la baisse de nos achats des produits raffinés (334,3 MDT contre 493,2 MDT). En revanche, les mines, phosphates et dérivés ont enregistré une hausse de 2,6%.

Notons que la baisse des produits d’équipements, ainsi que celle des matières premières, ne sont pas un bon signe pour une possible reprise économique. De telles baisses sont généralement des indices de baisse des investissements dans le futur, ou baisse attendue de la production, ou au moins sa stagnation en cas de stocks déjà faits en biens d’équipement et matières premières. A moins qu’iln e s’agisse de l’écoulement de stocks en anticipation du taux de change, et avant que cette anticipation ait disparue avec le raffermissement du Dinar tunisien.

Pour les importations, les échanges commerciaux des biens avec l’Union européenne (49,7% du total des importations) ont enregistré une baisse de 15,7% pour s’établir à 2301,1 MDT. Les importations ont diminué de 20,3% avec la France et de 13,5% avec l’Italie.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire