AccueilPresse localeCeux qui voient le FMI partout auront de bonnes raisons de crier

Ceux qui voient le FMI partout auront de bonnes raisons de crier

Le directeur exécutif de l’Institut arabe des chefs d’entreprise (IACE), Majdi Hassen, a sa petite idée sur les coups durs qui attendant les consommateurs.  Selon lui, le prix du carburant devrait monter dans les prochains jours pour préserver les équilibres budgétaires. Il l’a fait savoir ce lundi 4 mars 2019, sur Express FM.

- Publicité-

Il a indiqué que «le contrôle du déficit budgétaire ne peut se faire qu’en rognant les dépenses de compensation, surtout le budget affecté aux carburants, et cela se fera inéluctablement avec la hausse des prix à la pompe dans les jours à venir».
Il a expliqué ceci : «On prévoit dans le budget un dispositif d’ajustement périodique quand le prix du baril de pétrole augmente. Or, le budget a été élaboré sur l’hypothèse d’un prix de baril de 75 dollars et le tarif actuel est de 66 dollars, donc on a encore de la marge. Cependant la prochaine hausse se fera pour respecter nos engagements, en termes de déficit budgétaire. D’ailleurs, c’est la raison pour laquelle la visite du Fonds monétaire international a été différée, idem pour le déboursement de la 5ème tranche du crédit accordée à la Tunisie, d’un montant de 255 millions de dollars, et cela jusqu’à ce que l’horizon se dégage en termes de maitrise du déficit budgétaire».

Enfin Hassen a lancé ceci en direction de ceux qui vilipendent le gouvernement, accusé de subir les diktats de l’institution financière : «Si le FMI coupe son aide, les effets seront  désastreux pour la Tunisie !».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,575SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles