AccueilActualitésCherche encore acquéreur pour l'UBCI. Pas de deal avec l'ATB, QNB et...

Cherche encore acquéreur pour l’UBCI. Pas de deal avec l’ATB, QNB et CBQ sur starters

« BNP Paribas a déclaré mardi qu’il était en train de chercher des acquéreurs pour ses participations dans ses banques de détail en Tunisie et au Gabon, la plus grande banque de France sortant de certains actifs non stratégiques». Une information qui apporte enfin un éclairage définitif et clair. Le journal français Les Echos rapporte aussi qu’un accord n’aurait pas été trouvé entre la BNP française vendeuse et l’ATB tunisienne, une des prétendantes au rachat des 50,08%. La même source cite Jeune Afrique, qui fait part de deux autres possibles acheteurs, que sont la QNB qatarie et la Commercial Bank of Qatar, tout en précisant que la banque française n’a pas commenté ses informations.

- Publicité-

Et ce qu’elle avait appelé, pour ces employés en Tunisie, une «démarche visant à explorer les alternatives et les partenariats possibles permettant à l’UBCI de mieux mettre en œuvre son potentiel de développement dans les années» à venir a été rapporté par Nasdaq, sur la base d’un communiqué de BNP Paribas qui n’a pas jugé nécessaire de la faire parvenir au CMF (Conseil du marché financier) tunisien.

A la fin du 1er trimestre 2018 chez l’UBCI, «l’encours des crédits à la clientèle (net de provisions et d’agios réservés) a enregistré une baisse de 105 MTND pour atteindre 2 741 MTND, réalisant ainsi une variation négative de -3.69% par rapport au 31/03/2018. Les dépôts de la clientèle affichent une progression de 4.77% par rapport au 31/03/2018, avec un encours de 2 524 MTND. Les produits d’exploitation ont atteint 93,6 MTND, soit +13,38% d’évolution par rapport au 31/03/2018. Les charges d’exploitation ont atteint 32 MTND, soit une progression de 11% comparativement à la même période 2018. Le produit net bancaire au terme du premier trimestre 2019 est de 61,5 MTND en progression de 14,67% par rapport à fin Mars 2018. Les charges opératoires ont augmenté de 23,67% par rapport à la même période de l’exercice 2018 avec un accroissement des frais de personnel de 9,17% et des charges d’exploitation de 61,051%. Hors impact du redressement fiscal portant sur la période de 2014 à 2016, la progression des charges opératoires aurait été de 5,09 % ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,451SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles