AccueilActualités - Tunisie : Actualités en temps réel"Davos n'est pas faite pour n'importe qui" nous dit l'ambassadeur de Tunisie...

« Davos n’est pas faite pour n’importe qui » nous dit l’ambassadeur de Tunisie en Suisse

Nous devions, en tant que journalistes dans une délégation officielle au Forum de Davos, être munis d’un badge qui nous permettrait de faire convenablement notre travail et de couvrir l’événement où la Tunisie était représentée au plus haut niveau. Les badges, pour toute la délégation, étaient l’affaire des services de l’ambassadeur de Tunisie en Suisse. Ce dernier se limite à doter la presse accompagnant le chef du gouvernement de badges ne donnant accès qu’à une seule journée du Forum. Il devenait ainsi impossible aux journalistes accompagnant le chef du gouvernement de suivre son activité en temps réel.

Cela, sans parler du fait que tout le staff de presse, dont la Tap et la télévision nationale, a été logé à plus de 100 kilomètres du lieu des réunions de Davos. Les hôtels ne manquaient pourtant pas et les désistements de grandes délégations, comme l’américaine ou la française, offraient une large palette d’opportunités de logement, plus proches du lieu des rencontres, comme pour le reste des autres délégations africaines. Interrogé par nos soins, l’ambassadeur Mourad Bourehla n’a pas trouvé mieux – ou disait-il peut-être le fond de sa pensée – que de nous répondre que «Davos n’est pas faite pour n’importe qui». On ne sait pas s’il faisait allusion à la délégation de journalistes tunisiens, ou toute la délégation tunisienne représentant la Tunisie à ce grand rendez-vous économique mondial.

Ce qui est sûr c’est que ce n’est pas la première fois qu’un ambassadeur tunisien, département sous tutelle directe du chef de l’Etat, se comporte de cette manière avec une délégation de presse qui accompagnait le chef du gouvernement. En Arabie Saoudite et lors du dernier déplacement de Youssef Chahed, l’ambassadeur de Tunisie à Riadh a fait de telle sorte que toute la délégation de presse, et uniquement la délégation de presse, soit hébergée loin de la délégation officielle. Les journalistes accompagnant le chef du gouvernement n’ont été invités à AUCUNE activité de Youssef Chahed et jamais, durant toute la visite, l’ambassadeur ne s’était déplacé pour briffer les représentants de la presse tunisienne, sur les activités du chef du gouvernement.

Et lorsque le même comportement de l’ambassadeur de Tunisie à Riadh avec la presse qui accompagne la seconde tête de l’Exécutif avec laquelle Carthage est en bisbille se répète à Davos, il serait presque permis de se poser certaines questions. La plus importante pourrait même être de savoir si la présidence de la République n’était pas en train d’essayer de saper les couvertures médiatiques des déplacements du locataire de La Kasbah…

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
5,001SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -