Déballage sur le micmac des membres de la CAF, mais pas Ahmad...

Déballage sur le micmac des membres de la CAF, mais pas Ahmad (Vidéo)

par -

Les autorités tunisiennes n’ont toujours pas digéré les sévères remarques de la CAF assorties à sa décision de faire rejouer la finale de la Ligue des champions entre l’Espérance Sportive de Tunis (EST) et le Wydad Casablanca. En attendant que le TAS (Tribunal Arbitral du Sport) tranche, on continue de tempêter du côté de Tunis. Après le tacle appuyé du chef du gouvernement, Youssef Chahed, c’est au tour du secrétaire d’Etat à la Jeunesse et des Sports chargé de la Jeunesse, Abdelkoddous Saâdaoui, de monter au front. Il a redit que le comportement des espérantistes a été irréprochable et que les supporters du Wydad n’ont subi aucune agression physique, comme le laisse entendre le communiqué de la CAF…

«Le président de la CAF a, depuis sa descente à Tunis jusqu’à son départ, bénéficié de la même sécurité accordée aux hautes personnalités», a affirmé Saâdaoui ce vendredi 7 juin sur Mosaïque FM. Il a jouté que le patron de la Confédération africaine de football (CAF), Ahmad Ahmad, avait sollicité l’arbitre du match pour faire en sorte que le match reprenne. «Les officiels de la CAF ont par contre fait irruption sur le terrain et tenté d’influencer l’arbitre. Ils nous ont par la suite demandé de mettre à leur disposition une salle de réunion. Leur requête a été satisfaite», a indiqué le SE de la Jeunesse et des Sports…

A noter qu’une semaine avant la rencontre, des émissaires de la CAF se sont rendus au stade de Radès pour évaluer le niveau de la logistique et du dispositif sécuritaire…


AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire