AccueilActualitésDes confidences sur des erreurs de l'après-Révolution et son retour en Tunisie

Des confidences sur des erreurs de l’après-Révolution et son retour en Tunisie

Le candidat à la présidentielle Mehdi Jomaa a estimé mercredi 28 août 2019 sur la radio Mosaïque FM que la diplomatie tunisienne est neutre et active et qu’elle doit préserver ces traditions.

- Publicité-

Il a indiqué par ailleurs que de nombreuses erreurs avaient été commises après la Révolution comme la dissolution du service de renseignement, laquelle a entraîné la pénétration de groupes terroristes dans le système sécuritaire, en plus de la démobilisation de dizaines de cadres supérieurs du ministère de l’Intérieur accusés de servir l’ancien régime.

En ce qui concerne son passage du domaine des finances et des affaires au monde politique, il a expliqué qu’il n’était soutenu par aucun parti et qu’il avait reçu un appel de Ridha Saidi et Chedli Ayari pour prendre en charge le ministère de l’Industrie.

 « Je ne voulais pas retourner en Tunisie au début, j’étais à la tête d’un groupe de constructeurs aéronautiques, Chedli Ayari m’avait convaincu » a-t-il déclaré.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,566SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles