AccueilActualitésDes filons d'or au Ghana, 2e économie de la CEDEAO

Des filons d’or au Ghana, 2e économie de la CEDEAO

Le Centre de Promotion des Exportations (CEPEX) a organisé jeudi 11 avril 2019, en collaboration avec la Chambre Tuniso- Française du Commerce et d’Industrie (CTFCI), un point pays sur le  »marché Ghanéen, » en présence de Mr Mohamed Lassaad Laabidi PDG du CEPEX, et Mr Foued Lakhoua président de la CTFCI. Ce séminaire a comporté des interventions portant notamment sur les potentialités et opportunités d’affaires au Ghana, exposées par Madame Delphine ADENOT, directrice de la CCI France Ghana, les conditions d’accès au marché Ghanéen et des témoignages émanant des entreprises tunisiennes qui ont pu exporter sur le marché Ghanéen.
A cette occasion, le PDG du CEPEX a indiqué que la Tunisie s’oriente de plus de plus vers l’Afrique et intensifie ses efforts afin de promouvoir et développer ses échanges commerciaux avec ce continent, signalant, à ce propos, que la Tunisie a pour but de porter la part de ses exportations à plus de 3% sur l’Afrique subsaharienne à l’horizon 2020.
Il a, à cet égard, indiqué que des avantages spécifiques visant à encourager les entreprises tunisiennes à s’orienter vers 10 pays prioritaires d’Afrique subsaharienne parmi lesquels le Ghana ont été mis en place, à savoir accorder une subvention de 70% des frais de prospection de marché, 50 % sur le transport maritime et 60 % sur l’aérien pour tous les pays de l’Afrique subsaharienne.
Au cours des travaux, les intervenants ont mis l’accent sur l’économie ghanéenne ; avec un peu plus de 30 millions d’habitants et un PIB estimé à 54,9 Md EUR en 2018 (1 817 EUR/habitant), le Ghana, 2ème économie de la CEDEAO derrière le Nigeria et devant la Côte d’Ivoire, a accédé à la catégorie des «pays à revenus intermédiaires» de la tranche inférieure en 2010. Au cours des dix dernières années, le taux de croissance annuel moyen a été de 6,9% et devrait atteindre 8,3% en 2018, soit l’une des cinq premières fortes croissances d’Afrique Sub-Saharienne.
L’économie ghanéenne est diversifiée avec un secteur des services qui représente 48,4% du PIB, devant l’industrie (35,1%) et l’agriculture (16,5%). L’or, le cacao et le pétrole représentent les principaux postes à l’exportation. Le Ghana est ainsi le 2ème producteur d’or d’Afrique, avec 5,05 Md EUR ont exportés en 2017 soit +32% du total des exportations. Le Ghana est aussi le 2ème producteur mondial de cacao derrière la Côte d’Ivoire avec une production de 900 000 tonnes et des revenus estimés à 2,32 Md EUR (+31% des exportations) pour la saison 2017. À noter que le commerce bilatéral entre la Tunisie et le Ghana s’est élevé à plus de 84 millions de dinars en 2018.
À noter également que le Ghana fournit principalement la Tunisie en cacao et que c’est le premier fournisseur de la Tunisie en Afrique subsaharienne.
La Tunisie exporte de son côté du ciment, du gypse, de l’huile d’olive et les exportations ont atteint plus de 55 millions de dinars en 2018, +23%, et le Ghana est notre 4ème client en Afrique subsaharienne.
- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,918SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles