Tags Posts tagged with "opportunités"

opportunités

par -
Le Centre de Promotions des Exportations (CEPEX) organisera du 26 au 29 octobre prochain une mission d’affaires tunisiens à Abidjan, apprend Africanmanager d’une source bien informée relevant du centre.
Cette mission, qui touchera les filières de la production et du montage des composants automobiles ainsi que les métiers connexes, vise à dynamiser les exportations tunisiennes multisectorielles en Afrique de l’ouest.
Toujours selon notre source, cette mission a pour objectif la prospection des opportunités qu’offre le marché ivoirien pour les pièces de rechange automobile, tout en nouant des contacts d’affaires avec les professionnels et les intervenants en Côte d’Ivoire. Ajoutons à cela le renforcement du partenariat et surtout les exportations tunisiennes sur ce marché porteur.
Au programme des rencontres BtoB entre les opérateurs privés tunisiens et leurs homologues ivoiriens, ainsi que des visites sur sites.
La Côte d’Ivoire, un potentiel à exploiter
Pour rappel, les exportations de la Tunisie vers la Côte d’Ivoire sont passées de 30,4 millions de dinars (MD) à 71,3 MD entre 2011 et 2015, une hausse de +29 % en cinq ans, d’après les chiffres dévoilés exclusivement à Africanmanager
Les produits tunisiens exportés sur le marché ivoirien sont essentiellement le papier hygiénique, le ciment, les articles manufacturés, la semoule, le gypse, les médicaments, les machines et appareils mécaniques, l’huile d’olive, etc.
La Tunisie importe du cacao, des feuilles de bois, des bois sciés, du caoutchouc naturel, du coton et des poissons congelés.
En outre, la Côte d’Ivoire est un pays aux perspectives très prometteuses présentant des opportunités d’affaires réelles et c’est aussi un immense chantier où les ouvrages se multiplient.
Parmi les secteurs les plus prospères en Côte d’Ivoire on a l’infrastructure et le BTP, le recyclage des déchets plastiques pour la fabrication d’emballages, le recyclage de cartons et papier, la production de papier à base de déchets cellulosiques, l’agro-industrie, la grande distribution, le transport, la téléphonie et les filières des mines, énergies et pétrole.

par -

Le directeur général de l’ATB, Mohamed Ferid Ben Tanfous par la voie du secrétaire du conseil d’administration de la banque Ahmed Kallel a déclaré que l’année 2016 présente à la fois des risques et des opportunités. « Notre institution l’abordera avec la ferme volonté de continuer son développement tout en maintenant une veille accrue quant à la gestion et la maîtrise des risques inhérents à notre métier », a assuré Ahmed Kallel, soulignant que l’ensemble des réformes législatives en cours, notamment celles relatives à la Banque centrale et aux établissements de crédit, poseront de nouvelles règles concurrentielles que ce soit en termes d’’intensification du contrôle du respect des ratios réglementaires et des normes de bonne gouvernance, qu’en  matière d’offre des produits.

« Notre banque, forte de sa stratégie commerciale proactive, saura pleinement tirer profit de ce nouvel environnement législatif », a ajouté Kallel.

par -

Tunisia Africa Business Council (TABC) a organisé un déjeuner-débat hier mercredi 20 janvier, le 2e du genre, autour du thème “Le climat des affaires, opportunités d’investissement et secteurs porteurs en Côte d’Ivoire”. L’ambassadeur de la Côte d’ivoire en Tunisie, Bayo Idrissa et un émissaire du ministère tunisien des Affaires étrangères, Imed Torjmane, figuraient parmi les participants.

Bayo Idrissa a déclaré à  cette occasion que même si les échanges commerciaux entre les deux pays ont fait un net bond en avant (22,410 milliards de FCFA en 2010, à peu près 74,7 millions de dinars tunisiens jusqu’à 30,869 milliards de FCFA en 2014, environ 102,9 millions de dinars tunisiens), il n’en reste pas moins que « le niveau de ces échanges n’est pas encore à la hauteur des relations d’amitié qui lient les deux pays et ne profitent pas assez de leurs énormes potentialités et richesses ». Il a ajouté : « Même si, en dépit des efforts qui sont accomplis de part et d’autre, quelques défis demeurent, je reste pour ma part convaincu que la Tunisie et la Côte d’Ivoire peuvent mutuellement tirer profit de leur collaboration. En ce qui concerne la Côte d’Ivoire, profiter du savoir-faire tunisien pour parvenir à l’émergence. S’agissant de la Tunisie, elle pourrait profiter du positionnement stratégique de la Côte d’Ivoire pour redonner un second souffle à son économie ».

 Bassem Loukil, PDG du groupe Loukil et président du TABC, a donné un large aperçu de la marge de progression des opérateurs tunisiens dans un pays où on escompte un taux de croissance de 8 à 9,8% entre 2016 et 2020. A signaler que la Côte d’Ivoire affiche une croissance réelle du PIB de 9,2% en moyenne entre 2012 et 2015. Le décollage économique du pays est dopé par des investissements publics colossaux, d’ailleurs le nouveau plan de développement 2016-2020 va être budgétisé à hauteur de 29.000 milliards de francs CFA (environ 45 milliards d’euro).

Les Ivoiriens ont d’énormes besoins en matière d’industries de transformations des matières premières agricoles (café, cacao, noix de cajou, huile de palme, canne à sucre, fruits tropicaux, hévéa, coton, plantes ornementales), d’industrie minière et pétrolière, de BTP, de logements et d’infrastructures, de TIC, d’équipements pour la santé, d’éducation, de formation, etc. Autant de domaines où les industriels tunisiens ont une solide expertise et une grande palette d’offres à faire valoir.

Dans sa stratégie de pénétration accrue du marché africain, la Côte d’Ivoire peut être une tête de pont idéale pour la Tunisie au regard de son poids dans l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA), un espace communautaire douanier de 8 pays membres ayant la même monnaie (le Franc CFA) et où la Côte d’Ivoire génère 40% du PIB. A ajouter à son statut de ténor dans la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), un espace de libre échange composé de 15 pays membres.

INTERVIEW

Le Directeur général de l’Agence de promotion de l’industrie et de l’innovation (APII), Samir Bechoual, a appelé à l’institutionnalisation de la campagne d’interpellations et...

AFRIQUE

Mohammed VI n'est pas content et l'a fait vertement savoir aux ministres, qu'il a réunis hier dimanche 25 juin 2017 à Casablanca, pour le...

SPORT

Reseaux Sociaux