10 C
Tunisie
mardi 19 janvier 2021
Accueil La UNE Fini le micmac dans les projets publics, «Tartib» débarque

Fini le micmac dans les projets publics, «Tartib» débarque

Le ministère du Développement, de l’Investissement et de la Coopération internationale, Zied Ladhari, a annoncé ce jeudi 13 décembre 2018, lors d’une conférence de presse tenue ce matin, le lancement de la nouvelle application « Tartib »

- Publicité-

S’inspirant de bonnes pratiques internationales et intégrant les besoins spécifiques du gouvernement tunisien, l’approche multidimensionnelle « Tartib » est une méthode innovante qui combine deux analyses multicritères en vue de constituer une liste de projets d’investissements publics classés en fonction de leurs potentiels, des contraintes budgétaires et des priorités gouvernementales.

Cette plateforme, en cours de conception par le ministère en coopération avec des partenaires nationaux et internationaux, vise également à bien orienter les projets publics en vue de réduire les écarts entre les régions et renforcer l’intégration sociale.

Elle vise à répondre aux défis structurels et conjoncturels de la Tunisie, en permettant une priorisation des projets d’investissement public sur la base d’une batterie de critères objectifs (qualité de préparation du projet, efficacité économique, équité sociale, équité environnementale, alignement sur les priorités gouvernementales, impact sur l’enveloppe budgétaire disponible, impact sur les réserves de change et impact sur la dette…).

De même, cette nouvelle application s’inscrit en parfaite cohérence avec le contexte spécifique de la gestion de l’investissement. Il s’agit d’un outil d’aide à la décision, son exploitation optimale dépend de la qualité et de la fiabilité des données transmises. Sa particularité réside dans la combinaison de deux analyses multicritères : la première permet de qualifier les projets au regard de leur maturation et de leur contribution au développement durable, tandis que la seconde analyse permet de classer les projets en fonction de contraintes macro-budgétaires et des priorités sectorielles et géographiques établies par le gouvernement.

A noter que l’importance de lancer cette plateforme dédiée à la programmation des projets publics selon la priorité et le rendement a figuré au centre de l’entretien entre Ladhari, le représentant-résident à Tunis de la Banque mondiale (BM), Tony Veheijen et le directeur exécutif des opérations au sein de l’Agence française d’expertise technique internationale (AFETI), Hervé Conan.

Des représentants de la BM et de l’AFETI ont souligné l’engagement de leurs institutions à appuyer cette plateforme qui joue un rôle de premier plan dans la classification des projets publics prioritaires en Tunisie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

105,822FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,392SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles