AccueilActualitésFormation d’un Gouvernement d’union nationale : Une 3è réunion de concertations au...

Formation d’un Gouvernement d’union nationale : Une 3è réunion de concertations au palais de Carthage mercredi

« Le contenu des propositions avancées et le rapprochement des vues entre les parties prenantes du dialogue augurent de l’imminence d’un compromis autour des mécanismes de mise en œuvre de cette initiative », selon Fayçal Hafiane.

- Publicité-

Une troisième réunion de concertations sur la formation d’un gouvernement d’union nationale aura lieu ce mercredi au palais de Carthage.

Selon le Conseiller du président de la République Fayçal Hafiane, cette réunion aura à discuter les propositions des parties prenantes du dialogue sur les mécanismes de mise en œuvre des priorités définies.

Cette réunion intervient après que les parties prenantes de ces concertations aient avancé leurs propositions au sujet du programme du gouvernement d’union nationale, a-t-il ajouté.

D’après Hafiane, un consensus commence à prendre forme autour du processus de mise en œuvre de l’initiative présidentielle en faveur de la formation d’un gouvernement d’union nationale.

« Le contenu des propositions avancées et le rapprochement des vues augurent de l’imminence d’un compromis autour des mécanismes de mise en œuvre de cette initiative », a-t-il indiqué.

Réunie le 24 juin, la deuxième réunion de dialogue sur la formation d’un gouvernement d’union nationale avait abouti à la mise en place d’une commission de suivi qui aura pour mission l’élaboration d’un document sur les mécanismes d’exécution des priorités du gouvernement en question.

Cette réunion s’est déroulée en présence du Secrétaire général de l’Union générale tunisienne du travail (UGTT), de la présidente de l’Union tunisienne de l’industrie, du commerce et de l’artisanat (UTICA) et du président de l’Union tunisienne de l’agriculture et de la pêche (UTAP).

Y étaient présents également, des représentants du parti « Al-Moubadara, du Mouvement Echaâb, du parti Républicain, du parti Al-Massar, du Mouvement Projet de la Tunisie, ainsi que du quartet de la coalition au pouvoir (le Mouvement Nidaa Tounes, le Mouvement Ennahdha, le parti Afek Tounes et l’Union patriotique libre).

Deux jours avant cette réunion, le Front populaire avait annoncé son intention de ne pas participer aux concertations autour de l’initiative présidentielle.

Bien qu’il ait affiché son soutien à l’initiative présidentielle en faveur de la formation d’un gouvernement d’union nationale, le Front populaire (FP) a annoncé son boycott de ces concertations.

La première réunion de concertations autour de l’initiative présidentielle s’était déroulée le 15 juin avec la participation de représentants du Mouvement Nidaa Tounes, du Mouvement Ennahdha, de l’Union patriotique libre (UPL), du parti Afek Tounes, du Mouvement Projet de la Tunisie, du parti Al-Moubadara, du Mouvement Echaâb et du parti Al-Massar. Le Parti Républicain (Al-Joumhouri) et le Front populaire n’étaient pas présents à cette réunion.

Le président de la République Béji Caïd Essebsi avait proposé, le 2 juin 2016, la formation d’un gouvernement d’union nationale qui bénéficie de l’appui de la majorité des sensibilités politiques et sociales.

D’après le chef de l’État, ce gouvernement doit inclure l’Union générale tunisienne du travail, l’Union tunisienne du commerce, de l’industrie et de l’artisanat ainsi que les composantes de la coalition au pouvoir. Des indépendants et des représentants de l’opposition pourraient en faire partie, avait-il ajouté. TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,565SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles