8 C
Tunisie
dimanche 17 janvier 2021
Accueil La UNE H. Abassi : Nous ne cherchons pas à nous immiscer dans un...

H. Abassi : Nous ne cherchons pas à nous immiscer dans un gouvernement qui s’enfonce dans ses propres échecs…

Le secrétaire général de l’UGTT, après un long retrait médiatique, s’est rendu à Elhiwar Ettounsi

« Nous ne cherchons pas à nous immiscer dans un gouvernement qui, il est clair, s’enfonce dans ses propres échecs et qui prétend n’avoir besoin de personne, ni du dialogue ni de la concertation pour établir un meilleur équilibre social. »

- Publicité-

C’est ce qu’a laissé entendre Houcine Abassi, vendredi soir sur le plateau 24/7, tout en  renouvelant l’attachement de la centrale syndicale à continuer à jouer un rôle national en faveur, dit-il, des « couches sociales et des régions désavantagées ».

En effet, le secrétaire général de l’UGTT, après un long retrait médiatique, s’est rendu, ce vendredi 6 mai 2016, chez Meriem Belkadhi sur Alhiwar Ettounsi, pour répondre aux critiques dont son organisation et ses « troupes » font l’objet, notamment « son appétence pour la politique et son envie de s’immiscer dans des champs « de compétence exclusive du gouvernement », selon les termes utilisés par certaines parties.

Mais cela ne nous écarte pas de nos obligations envers la Tunisie, persiste-t-il à dire .

« Nous disons à ceux-là que ces attaques visent à faire passer des lois impopulaires pour imposer des solutions politiques et sociales en contradiction avec les choix du peuple. Les tentatives de réduire au silence l’UGTT ne l’empêcheront pas de jouer son rôle historique dans les domaines politique et social en toute responsabilité », a défié le secrétaire général.

« Ce n’est pas nous qui cherchons l’escalade. Néanmoins, depuis la Révolution, on a vu défiler de nombreuses personnalités de la politique sur les plateaux des talk-shows qui, malheureusement, ouvrent une porte énorme à certains, qui se plaisent à déformer l’image de l’UGTT », martèle-t-il.

« Je n’apparais pas souvent dans les médias, quoique c’est sans doute un passage obligé pour atteindre les gens. Donc il est grand temps que je sois plus porté à accepter les invitations des journalistes pour parler en direct à la société civile », estime M. Abassi.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

105,818FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,392SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles