Ils ont enterré la parenthèse Bsaies

Ils ont enterré la parenthèse Bsaies

par -

A Nidaa Tounes on hâte le pas pour enterrer la parenthèse Borhène Bsaies, qui a été coopté en mars 2017. La porte-parole du parti, Ons Hattab, a été on ne peut plus clair sur ce que seront désormais les rapports avec l’ex-chargé des Affaires politiques, qui n’aura tenu aucune de ses promesses et qui plus est a été mis hors course par la justice, rattrapé par un vieux dossier. Ons Hattab a déclaré mardi 9 octobre 2018, sur Jawhara FM, que Bsaies n’est pas le fils du parti.

«Borhène Bsaies ne représente pas Nidaa et n’est pas le fils du parti puisqu’il l’a rejoint en cours de route. Cela ne diminue en rien notre solidarité avec lui, d’autant plus que lors de son interpellation, des procédures judiciaires n’ont pas été respectées».
Elle ajoute toutefois, comme pour mieux se détacher des turpitudes de l’ancien journaliste, que la violation des procédures ne signifie pas que les individus ayant transgressé la loi ne doivent pas être poursuivis.

Voilà, Bsaies est désormais tout seul face à son sort, lâché par les siens qui du reste n’avaient pas pipé mot pour le défendre, à part Abdelaziz Kotti et Mongi Harbaoui, et encore c’était surtout à cause des conditions de son arrestation…

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire