Jhianoui : Le classement sur la liste noire de l’UE fera des...

Jhianoui : Le classement sur la liste noire de l’UE fera des dégâts

par -

Le ministre des Affaires étrangères, Khémaies Jhinaoui, a eu, les 3, 4 et 5 janvier courant, une série d’entretiens avec des diplomates européens accrédités à Tunis dans le cadre des efforts déployés visant à réviser le classement de la Tunisie par l’Union européenne (UE), en tant que paradis fiscal.
Les ministres européens des Finances avaient validé, le 5 décembre 2017, une liste noire comportant 17 paradis fiscaux, tous extérieurs à l’UE. La Tunisie figurait officiellement sur cette liste.

Au cours de ces entrevues, le ministre a dit rejeter ce classement d’autant qu’il est établi par un partenaire stratégique avec lequel la Tunisie partage les mêmes valeurs. “Des valeurs communes fondées sur la liberté, la justice et la démocratie“, a-t-il dit, cité dans un communiqué du département des Affaires étrangères.
Selon Jhianoui, ce classement intervient à l’heure où le pays a déjà entamé un ensemble de réformes pour restituer sa place sur l’échiquier mondial. “Il aura sans nul doute un impact négatif sur les efforts de la Tunisie pour relancer son économie ainsi que sur son image en tant que destination pour les investisseurs étrangers“, a-t-il noté.

Pour leur part, les responsables européens ont souligné que ce classement ne reflète pas le niveau “excellent” des relations établies entre l’Union européenne et la Tunisie. Ils ont assuré qu’ils œuvreront à réviser le classement de la Tunisie lors de la prochaine réunion des ministres européens des Finances, lit-on dans le même communiqué.
Les diplomates européens ont également réaffirmé la disposition de leurs pays à continuer à soutenir la Tunisie en cette phase de transition, notamment au niveau politique, économique et sécuritaire.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire