29 C
Tunisie
samedi 26 septembre 2020
Accueil Actualités Ghannouchi évoque avec Saïed, de l’erreur « humaine » relevée dans la...

Ghannouchi évoque avec Saïed, de l’erreur « humaine » relevée dans la liste du gouvernement Mechichi

Le président de la République, Kaïs Saïed, a reçu, jeudi, au Palais de Carthage, le président de l’Assemblée des Représentants du peuple, Rached Ghannouchi.
L’entretien a porté sur la situation générale du pays et celle relative au processus de formation du nouveau gouvernement, selon la présidence de la République.
Dans une déclaration à l’issue de l’entretien, Ghannouchi a qualifié l’entrevue de « fructueuse », l’estimant susceptible de « contribuer à développer les relations entre les institutions de l’Etat, et ce, au service de la stabilité du pays ».
Selon lui, l’entretien a également permis d’évoquer l’erreur « humaine » relevée dans la liste des membres du gouvernement proposés et soumise au parlement et de discuter de certaines « situations » constitutionnelles. L’accent a été mis sur la nécessité d’élargir les concertations, notamment au sujet de la loi électorale et de la Cour constitutionnelle, a-t-il expliqué.
Ghannouchi a, en outre, indiqué que l’entretien a été l’occasion d’évoquer plusieurs autres questions relatives aux activités du parlement, à la situation économique du pays et sanitaire liée à l’épidémie de coronavirus.
L’accent a, aussi, été mis sur l’importance, pour la Tunisie, de mener des initiatives capables d’aider les Libyens à surmonter leurs différends, a-t-il ajouté.
De son côté, le président Saïed a affirmé que son attachement au respect de la Constitution n’a d’égal que le souci de faire sortir la Tunisie de la crise. Il a relevé, dans ce sens, que le processus de la formation du gouvernement avait démarré depuis le 15 novembre dernier « sans parvenir à la stabilité escomptée ».
L’Assemblée des représentants du peuple tient mardi prochain une séance plénière consacrée au vote de confiance au gouvernement de Hichem Mechichi.  

1 COMMENTAIRE

  1. Au lieu de relever l’erreur humaine de la liste des membres du gouvernement, il aurait dû relever l’erreur impardonnable de sa visite à Erdogan qui ne se justifie pas car la coopération internationale est du ressort du Président de la République KS. Il aurait dû lui parler du dossier des assassinats politiques; Qui a tué Belaid, Brahmi, Nagueth,……

    Prudence de ce secte.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

104,646FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,308SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles