23 C
Tunisie
samedi 24 octobre 2020
Accueil La UNE La 5G, un 3 en un pour TT, Ooredoo et Orange. Les...

La 5G, un 3 en un pour TT, Ooredoo et Orange. Les banques et l’Administration coupables

Il ne fait aucun doute désormais que la 1ère vague du Covid-19 aura été l’âge d’or, certes très court, de la digitalisation, de la numérisation et des inventions technologiques en Tunisie. Sitôt le confinement levé, le gâteau se dégonfle, l’Administration renoue avec son diktat, et beaucoup d’applications inventées pour lutter contre les effets du coronavirus, disparaissent ou s’éteignent. « Pendant la période covid-19, l’objectif commun était de vaincre le coronavirus. On travaillait aussi, public et privé d’un même bord, et on travaillait sans contraintes, ni process à suivre, comme pour les achats. Tous travaillaient aussi pour le pays, les professionnels du secteur, des PME-PMI, des Start-Up, et en deux ou trois échanges, ils donnaient la solution au problème exposé », explique le ministre des TIC Fadhel Kraiem pour Africanmanager. Et d’ajouter comme une malheureuse réalité que « les contraintes, nous y sommes revenus. Je l’ai déjà dit, la vitesse du process des achats publics ne nous permet pas de réaliser la numérisation et la digitalisation avec la rapidité voulue. Et il est, aujourd’hui avec le système actuel des achats publics, impossible d’aller de l’avant et réaliser l’objectif de la numérisation ».

- Publicité-

Le ministre des TIC pointe la responsabilité du système d’achat, et la BCT

De nouvelles applications, il y en eu pourtant, et pas que peu. « Nous en avions reçu 200. Après filtres, une quarantaine ont été sélectionnées, dont 10 ont été réalisées », nous a indiqué le ministre, qui ajoute que « c’est la capacité d’absorption et de mise en œuvre du ministère de la Santé qui fait encore défaut. Et pour venir à bout de  toutes ces difficultés, le ministère tunisien des TIC travaille sur un nouveau concept, que nous appelons « Tech4Tunisia », qui nécessitera un cadre législatif propre, « pour permettre aux Start-Up, et les PMI innovantes, de travailler de manière sereine et facile avec l’Administration, accéder plus facilement aux projets de l’Administration et l’aider dans le processus de digitalisation, et pourrait d’abord appliquer l’obligation d’accorder, faite en 2013 dans le cadre du SBA (Small Business Act), 20 % des budgets aux PME-PMI. Ensuite, intégrer l’échec dans le risque projet, et permettre le travail en Framework sur un même projet pour trouver des solutions aux problèmes de l’Administration en matière de digitalisation », précise Fadhel Kraiem.

Orange, TT et Ooredoo, bientôt groupés pour un Etablissement de paiement

Le ministre a aussi annoncé à Africanmanager voir pu convaincre les 3 sont opérateurs, TT, Ooredoo et Orange Tunisie, de s’associer dans la création d’un seul établissement de paiement. « Ils feront d’ailleurs, très prochainement, une demande commune à la BCT pour un établissement de paiement commun. Et je puis vous assurer, que ça sera LA solution pour le Mobile Paiement en Tunisie ». Il ne manque cependant pas d’égratigner le secteur bancaire tunisien, le traitant d’économie de rente, et épinglant « les banques qui ont bloqué et mis en retard le Mobile Paiement en Tunisie pendant 13 ans ». Il est vrai que, comme pour la Poste, le secteur bancaire tunisien considère les opérateurs téléphoniques comme concurrents.

Comme vous en avez le détail dans le texte intégral de l’interview, le ministre Fadhel Kraiem a aussi évoqué pour nous le projet de dématérialisation de certains documents administratifs, et l’annulation d’autres par le biais du projet de partage électronique des documents entre Administrations, oubliant que le site de son propre ministère, où on pourrait prendre connaissance de beaucoup d’information utiles, n’est pas certifié et se trouve Blacklisté à l’entrée.

La 5G en 2022, et l’AO pour la licence l’année prochaine

Interrogé sur la 5G, le ministre a mis d’abord en exergue l’importance du choix du bon timing. Il nous apprend aussi, que l’INT (Instance nationale des télécommunications) a réalisé une étude à ce sujet, et « elle travaille actuellement sur le modèle économique possible pour la 5G, le type d’appel d’offres à lancer, classique et basé sur l’offre meilleure ou pas, le plan de fréquence à mettre en place, et sur l’impact de la 5G sur la santé des citoyens ». Et c’est cette étude qui déterminera le meilleur timing pour l’appel d’offres et qui tienne compte de la maturité de cette technologie, la capacité des opérateurs à introduire cette nouvelle technologie.

Le ministre des TIC, qui semblait être déjà au courant des conclusions primaires de l’étude, nous annonce pourtant que « le cahier des charges sera prêt en 2021. Entretemps, des opérateurs nous ont demandé la possibilité de mettre en place des pilotes dans une région. Nous comptons inter-réagir de manière positive, et nous leur demanderons d’ouvrir gratuitement leurs différents réseaux aux entreprises qui voudraient l’expérimenter pour des services qui requièrent la 5G. Pour résumer donc et sauf autres développements, 2021 marquera l’installation de pilotes et le lancement de l’appel d’offres, pour une attribution des licences et un lancement en 2022 ».

1 COMMENTAIRE

  1. La Digitalisation des services administratifs a commencé en 2000, à l’APII nous avons procédé à la déclaration d’investissement en ligne puis en 2003, nous avons enchaîné par le développement du dispositif de la constitution juridique des sociétés via internet. Toutes les formalités de la constitution se faisaient en ligne, l’objectif étant de faciliter la création d’entreprise. Cela nous a demandé 2 ans pour la réalisation du projet, on a eu l’appui du Premier Ministère et l’implication de tous les intervenants / Finances, Justice, Douanes, ANCE pour la signature électronique, imprimerie officielle, la poste pour le paiement soit par e-dinar ou par carte visa. Ce projet a été présenté à la commission européenne et au SMSI 2005 à Tunis. La banque de données de l’APII a été certifiée car pour permettre aux administrations impliquées dans le dispositif de tirer autant de copies de déclaration qu’elle souhaite. En d’autre terme, le guichet unique de l’APII s’est transformé en guichet virtuel. Ce projet a vu le jour mais dommage il a été abandonné car le chef de projet de l’époque est sorti à la retraite. Cela fait plus de 15 ans. Dommage, il n’y a pas eu la continuation,…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

104,725FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,333SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles