28 C
Tunisie
vendredi 25 septembre 2020
Accueil Ce que je crois Lanceur d'alertes, Nafaa Ennaifer en avait parlé

Lanceur d’alertes, Nafaa Ennaifer en avait parlé

De la nécessité de réinstaurer discipline et rigueur dans les services publics

La protection des ouvrages d’art contre le ruissellement des eaux pluviales est vitale afin de leur éviter des dégâts potentiels graves et irréversibles.

Sur la photo, un exemple: le pont à l’entrée de Hammamet Nord subit depuis des années la dégradation de l’ouvrage de protection, dans l’insouciance des services du ministère de l’Equipement!

Les pluies automnales violentes aggraveront les dégâts et les eaux pourront davantage pénétrer sous les fondations.

Et quand l’irréparable aura lieu, médias, politiciens et peuple facebookien, s’acharneront sur les “ingénieurs ayant mal dimensionné l’ouvrage” et “les entreprises véreuses ayant mal réalisé les travaux”.

Véritable donneur d’alertes utile, le même Nafaa Ennaifer écrivait en septembre dernier que « L’essentiel des problèmes d’inondations dans nos villes, n’est pas dû à une mauvaise infrastructure, mais :

  • à l’accumulation des saletés et des déchets de tout genre sur la voie publique (des suites du manque de civisme, de l’indiscipline et du sentiment d’impunité de nos concitoyens).
  • à l’absence d’entretien et de curage préventif du réseau d’évacuation des eaux pluviales (travaux qui se faisaient “jadis” systématiquement avant la saison des pluies).

Et là, c’est la négligence et le laisser-aller des municipalités et du ministère de l’Equipement!

On revient toujours aux mêmes problématiques : comportement du citoyen et bonne gouvernance des services publics !

1 COMMENTAIRE

  1. Une amère vérité qui nécessite plus de discipline sociale. Qui puisse diriger notre pays d’après 2011 ? Un constat d’une impuissance de prendre une décision et de l’appliquer. Un constat d’une pyramide politique et de pouvoir décisionnel à la forme d’un tas de beurre qui change d’état en fonction de la température. Le Tunisien a confondu entre démocratie et anarchie. Ne nous faut-il pas de compétents socio-psychologues et de non corrompus organes médiatiques pour faire un traitement comportemental de groupe efficace et en peu de temps. C’est une opération qui pourrait coûter moins cher qu’une propagande d’un parti politique. Ne nous faut –il de personnes honnêtes, non politisées et désintéressé des récompenses pour redresser la trajectoire de nos politiques errantes et égoïstes ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

104,622FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,305SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles