L’assurance de Chalghoum, sauf pour le déficit commercial

L’assurance de Chalghoum, sauf pour le déficit commercial

par -

Le gouvernement œuvre à réduire à 3% le déficit budgétaire de l’Etat, à l’horizon de 2020, et à 3,9% au titre de l’année 2019, contre un déficit de 4,9% en 2018 et 6,1% en 2017, selon le ministère des Finances Ridha Chalghoum.
Il a expliqué lors de la rencontre nationale périodique organisée annuellement, sur les dispositions de la loi de finances 2019, l’amélioration du déficit enregistré en 2018 par l’amélioration des recettes fiscales de 16%, la hausse des ressources propres de l’Etat de 17,4%, ce qui a permis de réviser les prix de pétrole et la réalisation des changements sociaux au profit des familles démunies, lesquels sont décidés récemment, et d’accroître les investissements.

Chalghoum a souligné l’importance de renforcer la compétitivité de l’entreprise, de booster les exportations, pour que le produit local soit compétitif eu égard des produits importés, et en encourageant la consommation du produit tunisien. L’objectif est de permettre de préserver la main d’œuvre, la devise et les emplois.
Il a ajouté que la réduction du déficit commercial, qui a atteint des niveaux records, est un effort collectif entre l’entreprise qui doit renforcer sa production, et l’Etat à travers l’amélioration des richesses nationales et l’augmentation de la production dans les secteurs du phosphate et des hydrocarbures.

Le déficit commercial du pays a atteint en 2018 près de 19,04 milliards de dinars contre 15,59 milliards de dinars en 2017 et 12,60 milliards de dinars en 2016, en sous l’effet du déficit énergétique, selon l’Institut national de la statistique (INS).

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire