AccueilActualitésLe ministère de la santé appelle les médecins à revenir sur la...

Le ministère de la santé appelle les médecins à revenir sur la décision de grève

Le ministère de la Santé a appelé les médecins et médecins dentistes à revenir sur leur décision d’observer une grève, du 3 au 5 mai courant, « à cause de la situation sanitaire alarmante dans le pays », et à poursuivre les réunions de négociations pour parvenir à un accord. « 

- Publicité-

Dans un communiqué publié dimanche soir, le ministère a appelé tous les professionnels de santé à continuer à travailler au sein des centres de vaccination et à «remplir leur noble mission pour garantir le droit du peuple tunisien à la vaccination contre ce dangereux virus».

Le ministère a rappelé que la poursuite de la vaccination au sein des centres spécialisés pendant les trois prochains jours, permettra la vaccination de plus de quarante mille inscrits, et d’éviter toute perturbation au niveau du processus de vaccination qui pourrait affecter le déroulement de la campagne nationale de vaccination.

Le ministère de la Santé a également appelé le Syndicat des médecins, médecins dentistes et pharmaciens à poursuivre les négociations sur les revendications du secteur, et fait appel à «leur patriotisme et leur compréhension de la grave crise épidémique que traverse le pays, puisqu’ils sont les plus conscients de sa gravité et de son danger », selon le même communiqué.

Il est à rappeler que le secrétaire général du syndicat des médecins, médecins dentistes et pharmaciens de la santé publique Noureddine Ben Abdallah a indiqué dimanche que la grève annoncée les 3,4 et 5 mai courant est maintenue après l’échec de la réunion de négociation, tenue samedi avec la partie gouvernementale consacrée aux différentes revendications professionnelles dans le secteur. Le responsable syndical a précisé, dans une déclaration à l’agence TAP que la partie syndicale avait constaté un manque de sérieux de la part du gouvernement dans le traitement des revendications professionnelles des médecins, et pharmaciens de la santé publique, soulignant que l’infrastructure sanitaire qui est « au bord de l’effondrement » a été sous estimée par l’autorité de tutelle, selon ses propos.

Il a affirmé que la grève concerne tous les médecins exerçant dans les centres de santé de base, les hôpitaux locaux, régionaux et hospitalo-universitaires, les médecins spécialistes de la santé publique et les médecins dentistes, pharmaciens et médecins temporaires, contractuels et contrôleurs. Ben Abdallah a souligné que tous les services de santé seront suspendus y compris vaccination contre le coronavirus et le prélèvement d’échantillons à l’exception des services des urgences et de dialyse avec le port du brassard rouge durant la grève.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,728FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,476SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles